background preloader

Florent Yvon

Facebook Twitter

Cisco, ABB et Bosch s'associent dans l'internet des objets et la domotique. ABB, Robert Bosch et Cisco ont confirmé la création d’une co-entreprise baptisée Mozaiq Operations GmbH, visant à développer et à exploiter une plateforme logicielle open source dédiée à l’internet des objets et plus particulièrement l’habitat connecté.

Cisco, ABB et Bosch s'associent dans l'internet des objets et la domotique

Cette plateforme permettra d’unifier les diverses solutions d’automatisation de l’habitat actuellement disponibles, et de garantir l’interopérabilité des équipements. Elle est destinée à favoriser l’intégration de « l’internet des objets, des services et des personnes au sein même des foyers des consommateurs, permettant ainsi de faciliter et de sécuriser la communication entre toute une série de produits », explique un communiqué d’ABB.

Elle offrira notamment aux consommateurs la possibilité de personnaliser de manière intuitive leurs appareils et systèmes domestiques, indépendamment de leur marque. Curieusement Cisco ne communique pas sur cette création. L’identité au cœur du développement sécurisé de l'internet des objets, Par Luc Caprini, Directeur Europe du Sud chez Ping Identity. Mercredi 8 avril 2015 En 2014, la maison connectée et les paiements sur smartphones ont fait leur apparition dans notre quotidien.

L’identité au cœur du développement sécurisé de l'internet des objets, Par Luc Caprini, Directeur Europe du Sud chez Ping Identity

L’Internet of Things (IoT) autrement dit les appareils connectés à internet, ont souvent été à l’honneur notamment lors de salons réputés dans le secteur des nouvelles technologies - à l’instar du CES (Consumer Electronics Show) de Las Vegas ou encore du Mobile World Congress de Barcelone. Cependant en 2014 plusieurs importantes failles de sécurité ont été mises à jour au travers d’actes de piratage dont Snapchat et Sony Pictures ont fait partie des victimes. Avec l’essor des objets connectés, les brèches de sécurité sont désormais courantes. Une question épineuse se pose donc pour les entreprises et les particuliers : les pirates sont-ils en mesure d’infiltrer tous les réseaux utilisés par les appareils électroniques ? La fin annoncée du mot de passe. IBM crée une division Internet des objets dans laquelle il va investir 3 milliards de dollars.

International Business Machines (IBM) a annoncé le 31 avril son intention d'investir trois milliards de dollars (2,79 milliards d'euros) au cours des quatre prochaines années dans une nouvelle division appelée "Internet pour les objets", afin de vendre son expertise dans la collecte et le traitement des données en temps réel.

IBM crée une division Internet des objets dans laquelle il va investir 3 milliards de dollars

IBM a indiqué le 31 avril qu'il avait créé une nouvelle division Internet des objets dans laquelle il allait investir 3 milliards de dollars. Le géant américain de l'informatique, basé à Armonk, dans l'Etat de New York, a dit que ses services s'appuieraient sur le "cloud" (informatique dématérialisée). Ils permettront aux entreprises d'exploiter des sources multiples de données provenant par exemple de capteurs, de smartphones et d'appareils électroménagers pour améliorer leurs propres produits. partenariat avec les compagnies d'assurance Avec Reuters. Laval virtual - International conferences and exhibition of Virtual technologies and uses. La vie juridique de l'objet connecté. Les objets connectés se répandent dans la vie quotidienne.

La vie juridique de l'objet connecté

L'avocat Thierry Piette-Coudol en fait une étude juridique. Son ouvrage vient de paraître chez LexisNexis. PublicitéLe concept d'objet connecté n'est ni récent (une vingtaine d'années) ni précis. La quantité d'objets pouvant être qualifiés de « connectés » est impressionnante. Il n'en demeure pas moins que bon nombre de problématiques juridiques autour de ces objets sont méconnues. L'avocat Thierry Piette-Coudol vient de publier chez LexisNexis un point juridique sur le sujet. Cela dit, l'ouvrage n'est pas que juridique. A la manière des traités juridiques, les paragraphes sont numérotés, ce qui permet de repérer facilement un passage si l'on souhaite en discuter avec quelqu'un.

Article rédigé par Franck Salien, Journaliste Partager cet article. Quand l'Internet des objets s'impose dans notre quotidien. Ce matin, Yann propose une clé connectée à la voiture. - Vie pratique. Akolyt de Drust, la clé d’une conduite plus intelligente.​

Ce matin, Yann propose une clé connectée à la voiture. - Vie pratique

Avec son 1er objet connecté AKOLYT, la startup Drust entend de redonner le pouvoir aux conducteurs. AKOLYT a été dévoilé jeudi 29 janvier au cours de la conférence de presse et Démo Day de l’accélérateur Le Camping et a déjà atteint 120% de son premier objectif de 30 000 € sur sa campagne de crowdfunding en seulement 5 jours. Le produit sera commercialisé à la rentrée d’Octobre 2015. Drust s’annonce déjà comme un acteur pionnier de l’automobile 2.0. Fondée par trois anciens ingénieurs motoristes de PSA tous issus de l’école Pétrole et Moteur, Drust ambitionne de redonner aux conducteurs le contrôle de leur véhicule.

Sujet réalisé par Ludovic Dupont. La chronique d'Anthony Morel : Internet des objets : Sigfox lève 100 millions d'euros - 12/02.