background preloader

BUEN VIVIR

Facebook Twitter

Lisez gratuitement la Bande Dessinée Holacracy (holacratie) Il faut transformer le « parti invisible » en une force politique remplaçant le PS. Tsunami, séisme, choc… Les superlatifs dégoulinent de partout.

Il faut transformer le « parti invisible » en une force politique remplaçant le PS

Je me contenterai d’interpréter ici les résultats du point de vue de l’écologie politique. Le score du Front national et l’effondrement des « partis de gouvernement » UMP et surtout, PS, ne peuvent faire oublier le vrai vainqueur de ces élections : l’abstentionniste. 58 % des électeurs ont voté avec leurs pieds, se sentant exclus par avance des enjeux de cette consultation. La gauche, toutes tendances confondues, réalise son plus mauvais résultat (33 % environ).

Aucune des formations qui s’en réclame ne progresse. Les 14 % du parti socialiste au pouvoir représentent environ 5 % des électeurs inscrits ! Le score de EELV est de 9 %, soit un recul de 7 % par rapport à 2009, il perd neuf des quatorze sièges obtenus en 2009 et revient à son étiage. L’émergence du "parti invisible" Paru aux Editions Utopia : Le Buen Vivir Pour imaginer d’autres mondes Par Alberto Acosta. Un village auto-géré depuis 1971 ! Des élus qui écoutent les citoyens, des citoyens qui participent vraiment à la décision, des référendums qui tranchent quand aucune solution nette n’émerge ?

Un village auto-géré depuis 1971 !

Mais si, c’est possible. Ça s’appelle la démocratie. A Saillans, les 1 199 habitants ont tous été élus au premier tour ! Municipales_2014_int_05.indd - municipales_2014_int_05.pdf. Paru aux Editions Utopia : Le Buen Vivir Pour imaginer d’autres mondes Par Alberto Acosta. Microsoft Word - processus_engagement_volontaire.doc - processus_engagement_volontaire.pdf. Vivre Bien (Bien Vivir) Blog de l'Incubateur Universitaire Parole d’excluEs. Thiers, Objectif : « Bien Vivre ! » Le chemin de la transition vers une société plus juste et fraternelle passe par la ville !

Thiers, Objectif : « Bien Vivre ! »

Choisir et participer à la transition c’est valoriser le chemin dans un but bien précis et c’est en activer le potentiel créatif. Ce but précis est à la fois très vaste, large et ouvert. Le bien-être. Qu'est-ce que "sumak kawsay", le "bien vivre" ? Le blog de jmarc. "Vivre bien, honnêtement" Extrait d'un article de Christian Rudel publié dans le n°249 de la revue “ESPACES LATINOS” www.espaces-latinos.org On traduit imparfaitement ces deux mots quechua par “vivre bien, honnêtement”.

Le blog de jmarc

En fait, sumak kawsay désigne la façon de vivre en communauté en respectant les hommes, la société, la nature - la Pachamama - ses rythmes, ses ressources, et tous les êtres vivants, plantes et animaux, auxquels elle a donné naissance. Ce respect de la nature est inspiré par la solidarité intergénérationnelle, toutes les générations devant transmettre aux générations futures une nature en bon état de marche capable de leur assurer une vie digne. Le concept sumak kawsay a été inscrit dans la nouvelle Constitution bolivienne (article 8), et l'expression “vivir bien” plusieurs fois employée par Evo Morales pour indiquer que ce style de vie sociale et économique doit être celui de la Bolivie. Ces maires qui changent la France. Le socialisme gourmand : le Bien-vivre, un nouveau projet politique. Paul Ariès.

Le socialisme gourmand : le Bien-vivre, un nouveau projet politique

Paris, La Découverte, coll. "Les empêcheurs de penser en rond", 2012, 224 p. Où en est l’Equateur de M. Rafael Correa ?, par Jean Ortiz. Arrivée à Quito : premier contact.

Où en est l’Equateur de M. Rafael Correa ?, par Jean Ortiz

Les boussoles de la gauche s’affolent facilement ; celles des « chefs d’entreprises » s’avèrent parfois plus fiables. La plupart de ceux que nous rencontrons dans les grandes villes du pays (Guayaquil, Quito, Cuenca, Riobamba) fulminent contre le gouvernement de M. Rafael Correa (élu en 2006), qui « gaspille l’argent pour les piojosos [pouilleux] » et subventionne « les fainéants et les pauvres afin d’obtenir leurs voix ».

Allons voir plus loin. Loin du déchaînement médiatique de l’opposition – un « melting-pot » de droite dure, de gauche « démocratique », de partis sociaux-chrétiens et socialistes, où l’on trouve aussi l’ancien allié « indigéniste » de M. Le concept andin de "buen vivir" et "l'écosocialisme" Récupérer et valoriser d’autres piliers éthiques Le concept du Bien-Vivre. Quels fondements philosophiques,éthiques et politiques?

Récupérer et valoriser d’autres piliers éthiques Le concept du Bien-Vivre

Document proposé par le Forum pour une nouvelle gouvernance mondiale Nous entrons dans un carrefour historique où les cultures ancestrales des différents peuples d’Asie, Océanie, Afrique et Amérique Latine ont lancé un défi, à la fois pratique et théorique aux concepts du présumé développement historique, linéaire et ascendant de l’humanité, inhérents à la modernité d’abord européenne puis nord-américaine. Ces concepts les avaient condamnées de manière inexorable à la survivance ou à l’extinction, tel un vestige caduque d’un passé archaïque et d’une mémoire obsolète. de régulation sociale qui unissaient justice sociale et environnementale comme support à l’harmonie et à l’équilibre du monde et du cosmos. Sumak Kawsay (buen vivir)