background preloader

Brioches etc

Facebook Twitter

Papilles et Pupilles: Biscuits à la cuiller - Kikiveutkivientkui. Papilles et Pupilles: Chinois au pralin archi slurpique. Chinois au Pralin Ce n’est pas vraiment un chinois.

Papilles et Pupilles: Chinois au pralin archi slurpique

On va dire que c’est dans l’esprit. En tout cas c’est une viennoiserie délicieuse. C’est fondant, la mie file, le petit crousti-fondant du pralin est tout à fait sympathique en bouche. A faire et à refaire. Pour la pâte à brioche, j’ai utilisé la pâte de la brioche morave qui est succulente et inratable : Il vous faut : 305g de lait40g de beurre60g de sucre1 cuiller à café de sel fin30g de flocons de pommes de terre (les mêmes que pour la purée)470g de farine de blé T551.5 cuiller à café de levure de boulanger déshydratée.

Papilles et Pupilles: Brioche Morave au sucre et à la cannelle. J’avais publié cette recette sur mon blog allergie (puisque sans oeufs) mais elle est si bonne que je la remets ici.

Papilles et Pupilles: Brioche Morave au sucre et à la cannelle

Il s’agit d’une recette importée aux Etats-Unis par les moraves émigrés en Pennsylvanie. Pour ceux qui comme moi ont quelques lacunesen géographie, la Moravie est une région d’Europe centrale, formant aujourd’hui la partie orientale de la République tchèque. Ils existent beaucoup de versions différentes de cette recette. Papilles et Pupilles: Brioches. Clea cuisine. Un Chinois pour l’hiver. Cela fait longtemps que je m’intéresse à la brioche, pour une raison toute bête : j’adore ça !

Un Chinois pour l’hiver

Et pourtant, vous me direz, la brioche c’est de la farine blanche, du beurre et du lait de vache, bref… Tout ce que je n’aime pas ! C’est bête hein, comme des fois, on est poursuivi par ses contradictions Car on a beau dire, la brioche, c’est délicieux. Par le passé, j’ai donc successivement tenté : - la brioche à la MAP avec des ingrédients « normaux » – résultat sympa mais définitivement plus proche du pain-gâteau que de la vraie brioche. - la brioche salée avec une pâte à l’huile d’olive et de la farine T80 – très sympa en guise de plat unique, mais pas « vraiment » brioché… - les briochettes de Papilles et Pupilles avec de la purée d’amande à la place du beurre : délicieuses, mais il manque toujours le côté « mie filante »… - les briochettes de Blogbio avec de l’huile d’olive et de la farine T80 – même problème… Vous allez me dire, la brioche c’est du temps.

Pour 4 personnes. Pains et viennoiseries. Euh… Porridge, muffins, gâteaux, cakes, et paf / bing-le-pain-chinois… C’est par où les légumes ?

pains et viennoiseries

Les salades ? Les soupes, les gratins, les tartines qui débordent de fraîcheur, de croquant, de vitamines, de, euh… bref, tout ça, quoi ? Ben, c’est là, dans mon assiette… Mais je n’ai pas le temps de prendre de photos ou alors la vanité de considérer que mes petits arrangements du moment valent véritablement le détour. Salades composées à gogo, sandwichs avocat, chèvre et tartare d’algues, veloutés de légumes et autres patates douces rôties se relayent sur la table et disparaissent en attendant le printemps.

A la recherche de la brioche parfaite. Si je ne cours pas après les croissants et autres chocolatines, je suis en revanche une fana de brioche.

A la recherche de la brioche parfaite

Surtout les petites brioches parisiennes dont on croque le chapeau et qui dévoilent une mie filante comme un nuage… Longtemps, j’ai été convaincue qu’il était impossible de faire ce genre de brioche à la maison, en tout cas pas seulement avec ses petites mains. Il m’a fallu être, un beau jour, privée de ma machine à pain (que j’utilise quasi exclusivement pour le pétrissage et la levée) pour me rendre compte qu’en fait, mes petites mains pouvaient le faire aussi (que juste, ça colle un peu aux doigts et qu’on repart avec les mains beurrées pour la journée, mais que ce n’est pas si déplaisant que ça, finalement !).

Autrement dit, il m’a fallu le temps, mais maintenant je peux le dire : j’ai enfin réalisé que la brioche maison était à la portée de tous… Youpi ! Restait à trouver la bonne recette. Brioche toute simple. Cuisine Framboise. Eryn et sa folle cuisine. Biscuits. Le Chocobananoix ( Gâteau ) Le Chocobananoix ( Gâteau ) Le Chocobananoix est un " gâteau-tarte ", il est vraiment tout simple à réaliser : - Un shortbread chocolat parfumé au café- Une garniture riche en noix- Un glaçage brillant banane & cacao Ce fut encore un petit bidouillage de soirée pour le lendemain, et sincèrement, c'est pas mal.

Le Chocobananoix ( Gâteau )

Le glaçage brillant cacao parfumé à la banane est super sympa, surprenant en bouche, on sent le fruit plutôt sur la fin. Bon à savoir : Le café peut être diminué voire supprimé dans le shortbread chocolat, pour ceux qui n'aiment pas. Important : La cuisson variera en fonction des fours, il faut rester vigilant. Pour un cercle de 21 cm de diamètre ( 8 parts ) : Le shortbread chocolat parfumé au café : - 150 g de farine- 20 g de cacao amer- 10 g de café lyophilisé ( le plus fort possible - Facultatif )- 160 g de beurre mou - 75 g de sucre glace La garniture aux noix : - 200 g de cerneaux de noix- 125 g de beurre mou- 125 g de sucre- 3 gros oeufs Le glaçage brillant banane & cacao :