background preloader

Actualités francophones

Facebook Twitter

VITISPHERE 19/05/17 L’Occitanie signe des deux mains pour les cépages résistants (mildiou et oïdium) Ce 18 mai, l’Interprofession des Vins du Sud-Ouest (IVSO) et le Conseil Interprofessionnel des Vins du Languedoc (CIVL) ont signé la convention pour le déploiement de cépages résistants avec l'Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) et l'Institut Français de la Vigne et du Vin (IFV).

VITISPHERE 19/05/17 L’Occitanie signe des deux mains pour les cépages résistants (mildiou et oïdium)

Mission est ainsi donnée à ces interprofessions occitanes d’accompagner le programme de déploiement expérimental des cépages résistants au mildiou et à l’oïdium. Avec ce partenariat, les deux interprofessions prennent « un engagement collectif pour assurer un déploiement, et un suivi, dans les conditions permettant de garantir la durabilité des résistances portées par les variétés INRA » explique Paul Fabre, le directeur de l’IVSO. Les chercheurs de l’INRA et de l’IFV pourront ainsi accéder à toutes les parcelles de cépages résistants de ces bassins et les réunir via une plate-forme collaborative. "Planter, essayer et déguster chez nous" JO ASSEMBLEE NATIONALE 16/05/17 Au sommaire: QE 97979 agriculture - viticulture - cépages hybrides. autorisation. réglementation. Texte de la question M.

JO ASSEMBLEE NATIONALE 16/05/17 Au sommaire: QE 97979 agriculture - viticulture - cépages hybrides. autorisation. réglementation

Kléber Mesquida attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du Gouvernement sur la question de l'interdiction des cépages hybrides résistants aux maladies cryptogamiques. Longtemps rejetés, ces derniers se trouvent être partiellement autorisés depuis 1999 par l'Union européenne, qui se félicite de pouvoir développer des cépages dont le traitement ne nécessite pas ou peu de produits phytosanitaires.

Alors que ces cépages sont encore en cours d'évaluation et d'expérimentation sur le territoire national, ces mêmes cépages ont pu être légalisés sous des dénominations différentes dans d'autres États membres de l'Union européenne. INRA 27/06/16 Les gènes de résistances sont rarement éternels ! Comme pour toute étude publiée dans des revues scientifiques à comité de lecture, les travaux menés ont été validés par des pairs indépendants sélectionnés par l’éditeur de la revue.

INRA 27/06/16 Les gènes de résistances sont rarement éternels !

Cette validation porte à la fois sur le respect de la démarche scientifique, et son intégrité, ainsi que sur l’interprétation des données expérimentales. Par ailleurs, la revue scientifique « Evolutionary Applications » représente une référence internationalement reconnue dans le domaine. Les résultats explicités dans l’article de Delmas et al. (2016) démontrent que si la résistance des cépages est globalement efficace, le mildiou est néanmoins capable de s’adapter, diminuant ainsi l’efficacité de ces résistances. Ils confirment et étendent ceux d’une étude précédente que nous avons menée à l’Inra Bordeaux-Aquitaine (Delmotte et al. 2014) mais aussi ceux d’une équipe franco-italienne sur la variété de vigne Bianca publiés en 2009 (Peressotti et al. 2010) SOCIETE FRANCAISE D ECONOME RURALE 12/12/13 Actes des journées. Au sommaire notamment: Should we internalize intertemporal production externalities in the case of pest resistance?

Jeudi 12 décembre 2013 08:00-08:30 - Accueil des participants 08:30-09:00 - Allocutions d’ouverture - amphi Edgar Pisani - Emmanuelle Chevassus-Lozza, Directrice Adjointe d’Agrocampus Ouest, Directrice du Centre d’Angers - Florence Jacquet, Présidente de la SFER - Jacques Antoine Cesbron, Président de Végépolys - Sophie Saramito, conseillère régionale des Pays de la Loire, membre de la Commission "Développement et activités économiques, enseignement supérieur, recherche et innovation" 09:00-10:40 - Sessions Parallèles A Session A.1 - Circuits Courts - amphi Charles Darwin Présidente : Paule Moustier - Déterminants de la commercialisation en circuits courts : quels exploitants, sur quelles exploitations ?

SOCIETE FRANCAISE D ECONOME RURALE 12/12/13 Actes des journées. Au sommaire notamment: Should we internalize intertemporal production externalities in the case of pest resistance?

Magali Aubert Discutant : Agnès Gauche - Le circuit court, mode de certification sanitaire des légumes au Vietnam. IRHS via YOUTUBE 14/01/16 Les plantes font de la résistance. INRA - DEC 2014 - LA GESTION DURABLE DE LA RÉSISTANCE DES PLANTES AUX BIOAGRESSEURS. INRA 11/02/16 Mécanismes de résistance des plantes aux maladies. Quel plaisir de croquer dans une pomme à pleines dents !

INRA 11/02/16 Mécanismes de résistance des plantes aux maladies

Sauf si la tavelure est passée par là… Les taches et déformations brunâtres, qui ne rendent plus le fruit si désirable sont la conséquence de cette maladie provoquée par un champignon, Ventura ineaqualis. Elle peut réduire voire anéantir la production d’un arbre mais ne le tue cependant pas. Globalement, là où il y a des pommiers, il y a la tavelure. INRA 10/05/16 De nouvelles pistes moléculaires pour améliorer la sélection de plantes résistantes. Ralstonia solanacearum, une bactérie au fort pouvoir pathogène R. solanacearum (ou Pseudomonas solanacearum) est responsable du flétrissement bactérien sur plus de 200 espèces de plantes relevant de plus de 50 familles botaniques.

INRA 10/05/16 De nouvelles pistes moléculaires pour améliorer la sélection de plantes résistantes

Connue comme agent de la pourriture brune de la pomme de terre, cette bactérie présente dans le sol colonise le xylème de ses plantes hôtes. Outre des plantes d’intérêt agronomique telles que la tomate, l’arachide ou encore le bananier, les plantes modèles Arabidopsis et Medicago sont également colonisées par R. solanacearum. EFSA 19/11/14 Lutte phytosanitaire : renforcer les défenses des plantes en Europe. Michael Jeger président du groupe scientifique de l'EFSA sur la santé des plantes (PLH) Quel est le régime phytosanitaire en Europe ?

EFSA 19/11/14 Lutte phytosanitaire : renforcer les défenses des plantes en Europe

MJ : Il a été conçu pour protéger l'Europe des agents pathogènes – aussi appelés organismes nuisibles aux végétaux – qui peuvent nuire à des végétaux, des produits végétaux ou à la biodiversité. Le régime établit les normes phytosanitaires qui doivent être respectées par les plantes et les produits végétaux qui font l’objet d’une introduction et de déplacements au sein de l'UE, ainsi que les mesures de protection qui doivent être prises pour respecter ces exigences.

La directive CE 2000/29 du Conseil, pour lui donner son titre officiel, inclut des listes – connues comme les «annexes» – des organismes qui sont soumis à ces contrôles de quarantaine. Pourquoi le système est-il en cours de révision? MJ : Le monde devient de plus en plus petit. Et quel est le rôle de l’EFSA ? AGROPOLIS via VIMEO 12/11/13 Séminaire agroécologie du 12.11.2013:B.Bertrand, UMR Résistance des plantes aux bio-agresseurs- ex. du caféier Arabica. AGROPOLIS via VIMEO 12/11/13 Questions à Benoît Bertrand, UMR Résistance des plantes aux bio-agresseurs-Séminaire agroécologie Montpellier 12.11.13. CLUB ADALIA 02/05/11 Les stimulateurs des défenses naturelles des plantes, une stratégie prometteuse pour la protection intégrée. A l’instar du système immunitaire des animaux, les plantes possèdent un ensemble de mécanismes de défense (résistance induite), activé lorsque certaines molécules émises par les bio-agresseurs sont détectées par la plante.

CLUB ADALIA 02/05/11 Les stimulateurs des défenses naturelles des plantes, une stratégie prometteuse pour la protection intégrée

Ce mode d’action préventif s’apparente à la « vaccination » chez les mammifères. Il existe déjà quelques molécules mises sur le marché par les sociétés agro-chimiques. INRA 06/02/12 Résistance de la vigne aux maladies : Inauguration d’une plateforme de phénotypage. MYSCIENCE 17/01/12 Plantes : résistance aux maladies en héritage. Une équipe de l’Université de Neuchâtel a démontré pour la première fois que la stimulation des défenses naturelles d’une plante augmente également la capacité de résistance aux maladies chez ses descendants.

MYSCIENCE 17/01/12 Plantes : résistance aux maladies en héritage

Les substances utilisées pour stimuler ces défenses sont inoffensives pour l’environnement et leur processus d’application est très simple. Des qualités qui en font des outils particulièrement prometteurs pour l’agriculture. Réalisé dans le cadre du Pôle de recherche national (NCCR) Survie des plantes, ce travail vient d’être publié dans la revue spécialisée Plant Physiology . « Nous appliquons aux végétaux des traitements pour augmenter leur capacité naturelle à stimuler leurs propres défenses contre des agents pathogènes, une méthode bien connue des spécialistes sous le nom de « priming » en anglais, explique Brigitte Mauch-Mani, directrice de recherche au laboratoire de biologie moléculaire et cellulaire de l’Université de Neuchâtel. Dr.