background preloader

Cytoplasme et ses composants

Facebook Twitter

Membrane plasmique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Membrane plasmique

La membrane plasmique d'une cellule eucaryote. Description[modifier | modifier le code] l'hémimembrane E (« E » pour exoplasmique) ; C'est la couche externe de la membrane. Ce feuillet est parfois lui-même recouvert d'une structure finement fibrillaire dite glycocalix ou cell-coat. Sur cette face on trouve aussi fréquemment des glucides ou dérivés de glucides (sous forme d'acide sialique par exemple), dont toutes les fonctions ne sont pas encore comprises ; l'hémimembrane P, (« P » pour protoplasmique) ; C'est la couche interne de la membrane.

Dans certains cas, ce feuillet est plus ou moins liée à d'autres membranes intracellulaires. Flagelle. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Flagelle

Flagelle d'une bactérie Gram- En première approximation, on peut considérer que ce sont des prolongements cytoplasmiques — bien que la notion de "prolongement" ne soit pas totalement appropriée — capables de mouvements périodiques induisant le déplacement de la cellule dans un milieu liquide, ou du milieu liquide autour de la cellule. Cytoplasme. Ribosome. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ribosome

Les ribosomes sont des complexes ribonucléoprotéiques (c'est-à-dire composés de protéines et d'ARN) présents dans les cellules eucaryotes et procaryotes. Leur fonction est de synthétiser les protéines en décodant l'information contenue dans l'ARN messager. Ils sont constitués d'ARN ribosomiques, qui portent l'activité catalytique, et de protéines ribosomiques. Les ribosomes sont constitués de deux sous-unités, une plus petite qui « lit » l'ARN messager et une plus grosse qui se charge de l'agrégation des acides aminés pour former la protéine correspondante. Localisation[modifier | modifier le code] Ils se trouvent dans le cytoplasme, libres, ou associés, soit aux membranes du réticulum endoplasmique, soit à l'enveloppe nucléaire, soit même chez certaines bactéries à leur membrane interne (par exemple chez Escherichia coli). Cytosol. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cytosol

Description[modifier | modifier le code] Le cytosol constitue, avec le cytosquelette, le hyaloplasme. Le cytosol représente la phase liquide où baignent les organites cytoplasmiques, c'est-à-dire le morphoplasme : le noyau, le réticulum endoplasmique granuleux (REG), le réticulum endoplasmique lisse (REL), l'appareil de Golgi, les différentes vacuoles, les peroxysomes, les mitochondries et les chloroplastes (chez les plantes). Il est limité par la membrane plasmique et l'enveloppe nucléaire et ne contient que des substances solubles (ce qui inclut également les protéines, enzymes et l'ARN).

Son apparence est granuleuse mais uniquement après fixation en microscopie électronique, tandis qu'en microscopie optique il paraît optiquement vide cependant on peut tout de même y différencier les vacuoles ou globules lipidiques et les particules de glycogène. Protéasome. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Protéasome

Le protéasome a une forme de baril et possède une cavité en son centre cernée par quatre anneaux, fournissant ainsi un espace clos pour la digestion des protéines. Chaque anneau est composé de sept protéines: les deux anneaux intérieurs sont constitués de sept sous-unités β qui contiennent le site actif de la protéase, tandis que les deux anneaux extérieurs contiennent sept sous-unités α dont le rôle consiste à maintenir l'ouverture par laquelle les protéines à dégrader pénètrent dans le baril: ces sous-unités α sont capables de reconnaître les marqueurs de polyubiquitine qui régulent le processus de dégradation. Cytosquelette. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cytosquelette

Éléments du cytosquelette d'une cellule eucaryote. Bleu : lamines. Vert : microtubules. Rouge : actine. Microtubule. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Microtubule

Les microtubules (MT) sont des fibres constitutives du cytosquelette, au même titre que les microfilaments d'actine et que les filaments intermédiaires. Ils ont un diamètre d'environ 20 nm et une longueur variable du fait de leur dynamique (liée à leur fonction au sein de la cellule). Prenant leur origine du centrosome, les microtubules sont impliqués dans la formation de la plaque équatoriale et le déplacement polaire des chromosomes pendant la mitose. Centriole. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Centriole

Le centriole est une structure cellulaire intrahyaloplasmique constituée de neuf triplets inclinés de microtubules, entourés par un certain nombre de protéines collectivement appelé matrice péricentriolaire de MAP (microtubule associated protein) . Duplication des centrioles lors du cycle cellulaire : la formation des asters[modifier | modifier le code] Lors du cycle cellulaire : En fin de phase G1 , les centrioles s’écartent, puis ils se dupliquent en phase S ;En phase G2 (entre la fin de réplication de l'ADN et la mitose), il y a donc 4 centrioles par centrosome ;En fin de prophase, les couples de centrioles s’écartent et deviennent chacun un pôle d’où rayonnent des microtubules : ils sont devenus des asters.

Vésicule (biologie) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vésicule (biologie)

Pour les articles homonymes, voir vésicule. Schéma d'une vésicule simple (liposome). En biologie cellulaire, une vésicule cytoplasmique est un compartiment relativement petit, séparé du cytosol par au moins une bicouche lipidique (similaire à la membrane cytoplasmique). Elle fait partie du cytoplasme, et circule dans le cytosol où elle peut stocker, transporter ou encore digérer des produits et des déchets cellulaires. Les vésicules cytoplasmiques constituent un outil basique permettant à la cellule de gérer son métabolisme. (en) Lipids, Membranes and Vesicle Trafficking - The Virtual Library of Biochemistry and Cell Biology Portail de la biologie cellulaire et moléculaire.

Quelques organites