- Une femme enceinte, à Buenos Aires. REUTERS - Les possibilités techniques dépassent presque toujours les interdits éthiques. Une nouvelle démonstration en est apportée dans le domaine de la maîtrise de la reproduction humaine avec la prise de position du Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF) en faveur de l’autoconservation par les femmes, pour des raisons de convenances personnelles, des ovocytes présents dans leurs ovaires. Depuis peu présidé par le Pr Bernard Hedon (CHU de Montpellier) le conseil d’administration du CNGOF a donc finalement tranché. Il a choisi de faire connaître sa décision le 12 décembre 2012 et elle est sans ambiguïté. «Mes ovocytes, quand je les veux!»: ce sera bientôt possible en France «Mes ovocytes, quand je les veux!»: ce sera bientôt possible en France
Bouillie législative et ovules en gelée ou De l’avenir de la vitrification des ovocytes Bouillie législative et ovules en gelée ou De l’avenir de la vitrification des ovocytes Le célèbre René Frydman a tenté dernièrement de relancer le débat, voire la controverse, autour d’une question a priori bien technique : faut-il autoriser la vitrification des ovocytes dans la prochaine loi de bioéthique ? Il a instrumentalisé pour cela l’annonce d’une naissance, prétendue parfois être la première du genre, pour demander que la future loi de bioéthique autorise cette pratique jusqu’à maintenant non autorisée en France. L’actualité législative et scientifique conduit donc à reposer la question (pearltree ici). Pour faire simple, il faut savoir que contrairement au spermatozoïde, l’ovocyte ne supporte pas la congélation. C’est une grosse cellule pleine d’eau que la congélation détruit dans la quasi totalité des cas.
« L'intérêt de la congélation rapide - la vitrification - des ovocytes est multiple. Tout d'abord, elle permettrait de préserver la fécondité de certaines femmes, notamment les jeunes femmes devant subir un traitement anticancéreux stérilisant. Ensuite, en congelant des ovocytes, tout comme on congèle les spermatozoïdes, cette technique pourrait faciliter l'accessibilité au don d'ovocytes : on pourrait créer des banques d'ovocytes congelés, anonymes, qui seraient plus facilement cédés par les femmes ayant eu des enfants. Enfin, la vitrification des ovocytes pourrait contribuer à diminuer le nombre de congélation d'embryons, opération qui pose parfois des problèmes moraux et éthiques. Atténuer les problèmes moraux et éthiques Autre cas de figure dans lequel la vitrification des ovocytes présente un intérêt : celui des femmes de 32-35 ans, célibataires, qui n'ont pas rencontré d'homme avec qui elles désirent avoir un enfant. Pourra-t-on renoncer à la congélation des embryons ? - Sciences - la-Croix.com Pourra-t-on renoncer à la congélation des embryons ? - Sciences - la-Croix.com
OVOCYTES CONGELÉS : "Il faut autoriser la vitrification et les banques d'ovules", actualité A votre santé : Le Point
Dominique Mehl : "La loi n'a pas à dire qui peut devenir parent" On pensait le débat sur les lois bioéthiques plié : circulez, la France ne va rien changer. Mais la révolte commence à monter du côté des médecins. Le professeur Frydman a utilisé des ovocytes congelés -c’est interdit en France- pour donner naissance à des jumeaux. Dominique Mehl : "La loi n'a pas à dire qui peut devenir parent"
Valérie Boyer Valérie Boyer Accueil Action parlementaire Affaires culturelles, familiales et sociales Santé/Bioéthique: Valérie Boyer organise une réunion sur la congélation ultra-rapide des ovocytes A la suite des dernières informations clinico-scientifiques publiées à Rome au cours de la réunion annuelle de l’ESHRE sur la vitrification ovocytaire, Valérie Boyer organise avec les médecins et biologistes spécialistes de cette question, les représentants politiques et éthiques impliqués dans la réflexion sur les lois Bioéthiques et les responsables des instances administratives décisionnelles, La congélation d’ovocytes et plus particulièrement la congélation ultra-rapide ou vitrification est une technique utilisée avec succès dans de nombreux pays (Belgique, Italie, Espagne, Japon, Etats-Unis…) dans le cadre de la fécondation in vitro ainsi que dans la gestion quotidienne du don d’ovocytes.
"Allons-nous bientôt assister à la disparition progressive de la congélation des embryons humains?" s'interroge Jean-Yves Nau sur Slate.fr. Revenant sur le fort développement de l'assistance médicale à la procréation (AMP) ces dernières années, Jean-Yves Nau fait le point sur les "règles de bonne pratique médicale" en la matière et présente la technique de la vitrification des ovocytes que certains spécialistes de l'AMP souhaiteraient voir légalisée en France (Cf. Synthèses de presse du 20/05/10 et du 22/06/10). Vitrification des ovocytes : la fin de la congélation des embryons ? Vitrification des ovocytes : la fin de la congélation des embryons ?
Le Figaro - Santé : Polémique autour de la congélation d'ovocytes D'un côté, des médecins spécialisés dans l'assistance médicale à la procréation (AMP). De l'autre, les pouvoirs publics. L'objet du litige ? Une nouvelle technique révolutionnaire, la «vitrification» qui consiste à congeler de manière ultrarapide et sans cristaux de glace des cellules reproductrices féminines, les ovocytes. Les médecins sont convaincus qu'il s'agit d'un tournant dans l'AMP. Le Figaro - Santé : Polémique autour de la congélation d'ovocytes
La vitrification d'ovocytes devrait conduire à assouplir la loi LE MONDE | • Mis à jour le | Par René Frydman La procréation médicalement assistée (PMA) consiste après stimulation ovarienne de la femme à collecter les ovules, en vue de les féconder avec les spermatozoïdes de son compagnon, puis une fois les embryons obtenus à en réimplanter un ou deux dans l'utérus, et à conserver par cryopréservation les embryons surnuméraires. Après la congélation des spermatozoïdes dans les années 1970 et celle des embryons dans les années 1980, la congélation des ovules a été pratiquée dans les années 1990, mais de façon sporadique. L'intérêt de la congélation d'ovules est triple. La vitrification d'ovocytes devrait conduire à assouplir la loi
Le piège de la vitrification des ovocytes
Projet de loi : main basse sur les ovules
Stock d’embryons : la portée éthique de la vitrification
Que faire des embryons surnuméraires? La réponse de Mgr Suaudeau*
Vitrification ovocytaire : l’offensive médiatique des praticiens de l’AMP