background preloader

L) Production de Biocarburants

Facebook Twitter

Biocarburant, algocarburant, microalgue, éthanol, biodiesel. I - Introduction Dans un souci permanent de réduction des émissions de gaz à effet de serre et de préservation de l'environnement, se tourner vers les bioénergies semble incontournable.

Biocarburant, algocarburant, microalgue, éthanol, biodiesel

De plus, les pressions économiques liées à l'instabilité politique des régions d'extraction pétrolière ou à l'augmentation des coûts du pétrole jouent également un rôle dans le développement des biocarburants qui apparaît comme l'une des réponses à ces difficultés [Figure 1]. Dans son Discours sur l'état de l'Union en janvier 2006, le président George W. Bush déclarait : "Pour que l’Amérique soit compétitive, il faut de l’énergie à un coût acceptable. Et c’est là que nous avons un sérieux problème : l’Amérique est dépendante du pétrole, qui provient souvent de régions du monde instables.

L'éthanol. 7 juillet 2011 (mis à jour le 23 février 2012) En France, la betterave à sucre et les céréales (blé, maïs) sont les principales ressources utilisées pour la production d’éthanol d’origine agricole, aussi appelé bioéthanol.

L'éthanol

La production d’éthanol d’origine agricole Les sucres (glucose ou saccharose) contenus dans les plantes sucrières (betterave à sucre, canne à sucre) et les plantes amylacées (céréales comme le blé ou le maïs) sont transformés en alcool par un procédé de fermentation industrielle. L’alcool est ensuite distillé et déshydraté pour obtenir du bioéthanol. Les coproduits obtenus lors du processus de production (drêches et pulpes) sont destinés à l’alimentation animale. 508-Fiche_procede_biocarburant_g1.pdf. Les biocarburants de seconde génération. La seconde génération de biocarburants est issue de source ligno-cellulosique (bois, feuilles, paille, etc.) à partir de processus techniques avancées.

Les biocarburants de seconde génération

Au lieu d’utiliser les graines ou les tubercules des plantes comme dans la première génération, les nouveaux procédés cherchent à améliorer le bilan énergétique en utilisant toute la plante. Avantages : Production à base de végétaux non comestible, dissociation des cultures alimentaires et énergétiques Meilleur bilan énergétique que la première génération Meilleur bilan environnemental que la première génération (consommation en eau et engrais réduite) Inconvénients : Comme pour d’autres productions agricoles intensives, la tentation de recourir aux OGM pour accroître la production menace l’équilibre environnemental.

Végétaux pouvant être exploités pour la production de biocarburants de deuxième génération Le Jatropha Jatropha curcas - crédit : R. Les fruits du Jatropha procurent une huile convertible en biocarburant. Le Miscanthus. La fabrication des biocarburants : 3 générations. Biocarburant : différentes générations pour produire du bioéthanol, biodiesel. Définition et catégories Un biocarburant est un carburant liquide ou gazeux créé à partir de la transformation de matériaux organiques non fossiles issus de la biomasse, par exemple des matières végétales produites par l’agriculture (betterave, blé, maïs, colza, tournesol, pomme de terre, etc.).

Biocarburant : différentes générations pour produire du bioéthanol, biodiesel

Si la langue anglaise n’a retenu qu’une seule appellation « biofuel », plusieurs dénominations coexistent dans la langue française : biocarburant (terme retenu par le Parlement européen), agrocarburant ou carburant végétal. Les biocarburants sont assimilés à une source d’énergie renouvelable. Leur combustion ne produit que du CO2 et de la vapeur d'eau et pas ou peu d'oxydes azotés et souffrés (NOx, SOx). La fabrication de biocarburants - Les filières classiques / Les filières du futur. Biocarburants. Un article de Encyclo-ecolo.com. biocarburants Les biocarburants L’appellation « biocarburants » est sans doute impropre et beaucoup pensent qu’il vaudrait mieux appeler ces carburants des « agrocarburants ». - On appelle biocarburant tous les combustibles liquides produits à partir de plantes cultivées.

Biocarburants

Deux approches sont en compétition sur le marché des biocarburants : le bioéthanol (voir Bioéthanol) et le diester (voir Diester). En Europe, on fabrique surtout de l’huile pour biodiesel tandis qu’aux USA et au Brésil, on préfère la fermentation alcoolique des sucres pour produire de l’éthanol. Les constructeurs auto pressés par la Commission européenne visent à respecter une norme moyenne de 130 grammes d’émission de C02 par kilomètre d’ici 2012.

Selon l’étude menée par EurObserv’ER, en 2012 la priorité des gouvernements de l’Union européenne n’est plus à la croissance rapide de la consommation de biocarburants. Les biocarburants en France Strasbourg, le 11/09/2013. Biocarburants.pdf.