background preloader

Juridique

Facebook Twitter

L'étiquette de bière. Les indications, les mentions obligatoires, les mentions supplémentaires. Association Internationale Trappist: Bières trappistes. Produits | Bières trappistes Les bières Trappistes sont probablement les produits les plus renommés qui proviennent des abbayes Trappistes. Une bière trappiste se différencie d’une bière d’abbaye. En effet, parmi toutes les bières du monde, onze bières seulement peuvent porter l’appellation ‘trappiste’ : les bières d'Achel, de Chimay, de Koningshoeven (La Trappe), d'Orval, de Rochefort, de Westvleteren, de Westmalle, d'Engelszell, Mont des Cats, Zundert et Spencer. « Authentic Trappist Product » Dix bières trappistes portent le logo « Authentic Trappist Product » : Achel, Chimay, La Trappe, Orval, Rochefort, Westvleteren, Westmalle, les bières d'Engelszell, de Zundert (NL) et de Spencer (USA). Pour qu’une bière 'trappiste' reçoive le logo ATP", elle doit répondre aux critères suivants : Cette bière doit être brassée à l'intérieur des murs d’une abbaye trappiste ou à proximité.

Comment recevoir le logo "Authentic Trappist Product"? La licence « ATP » est accordée pour une durée de cinq ans. La bière Orval risque de perdre son appellation "trappiste" par manque de moines. Les bières trappistes risquent de perdre l'une de ses plus belles pièces. L'abbaye d'Orval, qui abrite la brasserie de la bière éponyme, ne peut plus continuer sa production et conserver le titre de "trappiste". Pourquoi? Il n'y a plus que douze moines cisterciens trappistes sur place, contre une trentaine dans les années 1980. Or, le label "trappiste" garantit non seulement l'origine monastique -c'est-à-dire que des moines assurent la fabrication-, mais également que les produits sont conformes à la qualité et à la tradition de la communauté trappiste. Ce label est uniquement utilisé pour la bière, les liqueurs, le fromage, le pain, les biscuits et le chocolat.

Production contre tradition Autre problème: la production annuelle, pas assez importante vue la demande. Les moines se voient donc contraints de choisir entre augmenter la production avec du personnel autre que monastique, et donc perdre son label, ou stabiliser voire diminuer la fabrication de bière au risque de disparaître. Bière écolo. La France ne se fait pas mousser. Partagez : Aujourd’hui on peut aimer la bière et la planète en même temps. Eh oui, la bière se met au vert une bonne fois pour toutes, et ce n’est pas pour déplaire !

Tandis qu’en Allemagne, Bionade, une bière écolo sans alcool, fait de l’ombre aux sodas dans les bars, les Américains raffolent de la New Belgium, une bière tout aussi engagée. En France, en revanche, la tendance est plus timide… La bière écolo a le vent en poupe ! La bière est une boisson au passé très lointain. Culture de céréales (usage d’engrais et de pesticides),malterie (consommatrice d’eau),brasserie (cuisson, réfrigération)… Un litre de bière a besoin de 5 et 7 litres d’eau ! La bière bio se développe à travers le monde En 2005, la iKi Beer faisait son entrée à Amsterdam. Son secret ? Malheureusement, en France, on ne la trouve pour le moment qu’à la Grande Epicerie de Paris (Le Bon Marché), et dans les restaurants Cojean… Aux Etats-Unis, la bière bio cartonne ! Bière écolo-Le saviez-vous ? Les bières bio artisanales certifiées AB ont un succès grandissant.

Rédigé par Jean-Marie, le 9 mai 2013, à 16 h 04 min “De tous les peuples de la Gaule, les Belges sont les plus braves”, dixit Jules César. Selon certains, il aurait même prononcé : «De tous les peuples de la Gaule, ce sont les Belges qui brassent la meilleure bière ». En tous cas, nos amis belges créent de nouveaux breuvages qui consacrent à la tendance bio. Et les brasseurs français suivent le mouvement. Le milieu bibitif n’échappe pas à l’envie des consommateurs de disposer de produits plus sains : de nouvelles bières, bio, apparaissent dans le pays de la mousse, la Belgique. Avec environ 1.400 variétés de bières différentes, la Belgique est une véritable référence dans le monde, une sorte de « terre de la bière » et elle le prouve à nouveau. Le saviez-vous : les Belges consomment 98 litres de bière par an en moyenne, contre 41 litres pour les Français.

La bière bio du Mont d’Or, une démarche de conviction La bière bio a de l’avenir Suite > Une bière bio, quel intérêt ? Un nouveau label pour les bières familiales belges. Actualité La Belgique compte une centaine de brasseurs. Ensemble, ils produisent plus de 500 bières différentes. La bière belge est aujourd'hui reconnue dans le monde, tant et si bien, qu'il n'est pas rare de trouver des "Belgian Beers" à l'étranger qui n'ont plus rien de belge. C'est pourquoi l'asbl "Belgian Family Brewery" a mis sur pied un nouveau label de qualité. "Nous devons protéger la bière à l'instar du vin ou du champagne, explique son président Marc Lemay.

Notre label répond à des conditions d'affiliation très strictes. La bière doit être exclusivement brassée en Belgique et ne peut pas être vendue sous une autre marque ou étiquette". Le président de l'asbl entend ainsi lutter contre les "private labels". Les brasseurs adhérents au label sont pour l'instant au nombre de douze mais le président de l'asbl estime à trente-cinq le nombre de brasseries qui pourraient prétendre au logo. (st.) Perturbateurs endocriniens, le temps de la précaution. 2. Informer les consommateurs, minimiser l'exposition périnatale a) Minimiser l'exposition périnatale Si l'exposition de la population est généralisée, c'est que certaines substances répertoriées pour être des perturbateurs endocriniens se retrouvent dans les produits les plus courants : les emballages alimentaires, l'alimentation elle-même, les produits cosmétiques...

Or, à ce stade, les données scientifiques et la législation ne permettent pas de prendre une mesure d'interdiction générale et absolue pour le grand public de produits qui ne sont pas classés comme cancérigènes, mutagènes ou reprotoxiques pour l'homme ou pour l'animal (cat. 1 & 2). Une telle mesure n'apparaît pas non plus nécessaire pour toute la population et tous leurs usages. Leur effet n'est pas suffisamment démontré chez l'adulte. Votre rapporteur propose donc d'informer les consommateurs par un étiquetage approprié. b) Informer et étiqueter. Absence de consommation d'alcool pour les femmes enceintes. Réglementation sur l'étiquetage. Le détail des principales règles figure dans les annexes VII et VIII du règlement 1493/1999 et dans le règlement 753/2002.A – Champ d’applicationToute mise en circulation « dans un récipient d’un volume nominal de 60 litres ou moins » doit respecter la réglementation relative à l’étiquetage.

A noter qu’il est néanmoins possible de procéder à l’étiquetage de récipients d’une contenance supérieure à 60 litres. Dès lors, cet étiquetage doit respecter tous les éléments de la réglementation applicable en la matière.La réglementation de l’étiquetage s’applique aux produits détenus en vue de la vente et aux produits mis en circulation. ‎www.inpes.sante.fr/70000/dp/06/dp060911. Comparaisons européennes - Etudes de législation comparée : la publicité pour l'alcool en Europe. Études de législation comparée La publicité pour l'alcool en Europe juillet 2004 Presque tous les pays d’Europe réglementent la publicité pour les boissons alcoolisées. Ceux qui appartiennent à l’Union européenne édictent des règles qui vont parfois bien au-delà des exigences du droit communautaire, qui leur prescrit seulement d’imposer un encadrement minimal à la publicité pour l’alcool.

Les scientifiques se sont demandés si ces mesures permettaient effectivement d’abaisser la consommation moyenne d’alcool par habitant. L’Union européenne n’a pas adopté de texte général qui soit spécialement consacré à la publicité en faveur des boissons alcoolisées. A - La publicité à la télévision : un simple encadrement La directive de 1989 interdit toute publicité télévisée pour le tabac, mais se borne à encadrer la publicité télévisée en faveur des boissons alcoolisées. La publicité télévisée pour les boissons alcooliques doit respecter les critères suivants : Pour en savoir plus : Législation - European commission. La législation de base figure dans: la directive 92/83/CEE du Conseil , du 19 octobre 1992, concernant l'harmonisation des structures des droits d'accises sur l'alcool et les boissons alcooliques.

Cette directive: définit les différentes catégories de boissons alcooliques (bière, vin, boissons fermentées autres que la bière et le vin, produits intermédiaires et alcool éthylique); recommande la méthode de calcul du droit d'accise; introduit des taux réduits pour les petites brasseries, les petites distilleries, certaines boissons (ouzo et rhum produit dans les départements français d'outre-mer); introduit des dispositions spéciales pour certaines régions d'Espagne; accorde des dérogations pour l'exonération, au Royaume-Uni, de la bière brune et des bitters à base d'angustura; prévoit une exonération générale pour l'alcool qui n'est pas destiné à être consommé en tant que boisson.

Il existe également une législation relative à des questions spécifiques: Bières : réglementation et différents types. Définitions légales de la bière La dénomination «bière» est réservée à la boisson obtenue par fermentation alcoolique d’un moût préparé à partir du malt de céréales, de matières premières issues de céréales, de sucres alimentaires et de houblon, de substances conférant de l’amertume provenant du houblon, d’eau potable. Le malt de céréales représente au moins 50 % du poids des matières amylacées ou sucrées mises en oeuvre. L’extrait sec représente au moins 2 % du poids du moût primitif (Décret du 31.03.1992). La dénomination «bière de fermentation lactique» ou «gueuze » est réservée à la bière qui fait l’objet d’une fermentation lactique au cours de son processus d’élaboration.

La dénomination «bière sans alcool» est réservée à la bière qui présente un titre alcoométrique acquis inférieur à 1,2% en volume, à la suite d’une désalcoolisation ou d’un début de fermentation. La dénomination «bière aromatisée à …» est réservée à la bière aromatisée par des arômes. La législation et les droits d'accises" ‎www.economie.gouv.fr/files/directions_services/daj/marches_publics/oeap/gem/5541-6/sup4.pdf. ‎www.dgcis.gouv.fr/files/files/directions_services/libre-circulation-marchandises/bieres.pdf.