background preloader

Biblio dv

Facebook Twitter

Trucs

Récupère luciole. Inclusion numérique et innovation sociale : un nouveau cadre pour agir. S’il n’y avait qu’un seul document à lire en ce début 2014 pour ce serait sans hésiter celui-ci : Citoyens d’une société numérique ACCÈS, LITTÉRATIE, MÉDIATIONS, POUVOIR D’AGIR :POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE D’INCLUSION La coordination du rapport a été assurée par Valérie Peugeot, Vice-Présidente du Conseil national du numérique, en charge du groupe de travail sur l’inclusion numérique.

Inclusion numérique et innovation sociale : un nouveau cadre pour agir

Signalons qu’elle est membre du collectif SavoirsCom1 de même Michel Briand, Vice‐président de Brest Métropole, directeur adjoint de la formation à Télécom Bretagne et membre du groupe de travail à l’origine de ce rapport. Mais il s’agit bien d’un travail collectif qui se veut un « cadre pour l’action » (pour lequel je n’ai pas été auditionné). Adopté par les membres du CNNum, le rapport intitulé « Citoyens d’une société numérique – Accès, Littératie, Médiations, Pouvoir d’agir: pour une nouvelle politique d’inclusion » s’appuie sur des concertations organisées tout au long du printemps et de l’été 2013.

Critiques et decroissants

Fonctionnement technique. Communiquer. Fabriquer differement. FAB: The Coming Revolution on Your Desktop—from Personal Computers to Personal Fabrication. La culture de la convergence. Avec La culture de la convergence, c’est l’œuvre d’une personnalité majeure des cultural studies – on serait presque tenté de dire un gourou – qui est rendue accessible au public français.

La culture de la convergence

Initialement publié en 2006, le livre d’Henry Jenkins fait désormais figure de classique. Il a notamment popularisé le concept de « transmédia », adopté comme un nouveau mot d’ordre par certaines branches des industries culturelles. Il ne faut pas confondre multimédia et transmédia. Le propre d’un récit transmédia est de se déployer simultanément sur plusieurs plateformes médiatiques. Jenkins rattache l’émergence des récits transmédias à ce qu’il appelle la convergence – le fait que différents médias coexistent sans s’annuler et entrent de plus en plus facilement en résonance.

Le principal intérêt du livre de Jenkins est de se pencher sur les relations ambivalentes qui se nouent aujourd’hui entre les nouveaux fans, consommateurs-acteurs, et les majors des industries culturelles.

Organisation de la société

Les Tic dans la ville. 2011 – Pour en finir avec la fracture numérique. Inclusion numérique et innovation sociale : un nouveau cadre pour agir. Apprendre aurtrement. Serge Tisseron. Posté par Serge TISSERON le 22 janvier 2012.

Serge Tisseron

Les écrans sont d’extraordinaires supports de divertissement et d’éducation... mais à condition de les découvrir au bon moment et dans de bonnes conditions. C’est pourquoi j’ai proposé en 2008 la règle « 3-6-9-12 »pour guider les parents sur ce chemin. Or depuis 2011, cette règle est relayée par l’AFPA qui la diffuse largement. Mais qu’est ce que l’AFPA ? Une association nationale française regroupant plus de 1600 pédiatres, soit plus de 60 % des pédiatres d’exercice ambulatoire (médecine de l’enfant en dehors de l’hôpital : pédiatres libéraux et pédiatres travaillant en Protection Maternelle Infantile ou en institutions).

C’est donc une étape importante dans notre effort de sensibiliser les parents à la nécessité de prévenir les abus et les mésusages des écrans. Mais que signifie au juste la règle « 3-6-9-12 » ? 1. 2. 3. 4. 5. Enfin, si la règle « 3-6-9-12 » est nécessaire, elle n’est pas suffisante à elle seule. Petite Poucette, la génération mutante. Michel Serres, diplômé de l’Ecole navale et de Normale Sup, a visité le monde avant de l’expliquer à des générations d’étudiants.

Petite Poucette, la génération mutante

Historien des sciences et agrégé de philosophie, ancien compagnon de Michel Foucault, avec qui il a créé le Centre universitaire expérimental de Vincennes en 1968, il a suivi René Girard aux Etats-Unis, où il enseigne toujours, à plus de 80 ans. Ce prof baroudeur, académicien pas tout à fait comme les autres, scrute les transformations du monde et des hommes de son œil bleu et bienveillant. Son sujet de prédilection : la jeune génération, qui grandit dans un monde bouleversé, en proie à des changements comparables à ceux de la fin de l’Antiquité. La planète change, ils changent aussi, ont tout à réinventer. «Soyons indulgents avec eux, ce sont des mutants», implore Michel Serres, par ailleurs sévère sur sa génération et la suivante, qui laisseront les sociétés occidentales en friche.