background preloader

2015 Elezzione territuriale dettu reghjunale

Facebook Twitter

RASSEMBLER CE QUI EST ÉPARS ET RÉPANDRE PARTOUT LA "LUMIÈRE"
AINSI-SOIT-IL

"En France (UE), voter ne sert à rien" Elections régionales 2015 - ViePublique. Après la suppression du conseiller territorial qui devait remplacer, à partir de 2014, le conseiller départemental et le conseiller régional, des élections régionales sont organisées en décembre 2015 dans le cadre des nouvelles régions redessinées par la loi du 16 janvier 2015. Ces élections sont les dernières élections politiques avant l’élection présidentielle du printemps 2017.

Toutes les FAQs citoyens Quand ont lieu les élections régionales ? Les élections régionales sont prévues les 6 et 13 décembre 2015. La loi du 17 mai 2013 qui avait abrogé les dispositions relatives au conseil territorial avait prévu que les renouvellements des conseils régionaux soient organisés en même temps que ceux des conseils départementaux, soit en mars 2015. Lire + sur "Quand ont lieu les élections régionales ? " Dans quelles régions les élections sont-elles organisées ? Le périmètre des régions pour les élections régionales est celui issu de la loi du 16 janvier 2015 relative à la délimitation des régions. Élections régionales françaises de 2015. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ces élections sont les premières dans le cadre des régions redécoupées en 2015 selon l'Acte III de la décentralisation. Mode de scrutin[modifier | modifier le code] Les élections régionales ont lieu au suffrage universel direct et au scrutin proportionnel de liste à deux tours avec prime majoritaire.

Un second tour a lieu si aucune liste n'atteint 50 % des suffrages exprimés au premier tour. Peuvent se qualifier au second tour les listes ayant recueillis au moins 10 % des voix. Les sièges sont répartis entre les listes au niveau régional mais, au sein de chaque liste, les sièges sont attribués par section départementale. Contexte[modifier | modifier le code] Réforme des régions et calendrier[modifier | modifier le code] Entre 2008 et 2015, les réformes relatives aux régions françaises ont contribué à plusieurs reports de la tenue de ces élections.

Contexte politique[modifier | modifier le code] Partis politiques[modifier | modifier le code] ANTICOR propositions éthiques. Anticor constate le faible nombre de têtes de liste signataires de sa charte éthique pour les régionales de 2015, la difficulté de procéder à un examen suffisant de la situation de l’ensemble des membres des listes (qui comportent entre 41 et 209 candidats) et les problèmes que ne manqueront pas de poser la fusion de listes au second tour.

En outre, la jurisprudence permettant de sanctionner les manquements aux chartes reste à construire. Enfin, la récente émotion suscitée par la décision d’Anticor de supprimer le critère de l’appartenance au FN pour accepter ou refuser un signataire a montré que la portée de ce document était parfois mal comprise : prendre acte des engagements d’un candidat pour lutter contre la corruption et le gaspillage de l’argent public ne signifie absolument pas approuver l’ensemble de son programme ou les prises de position de son parti. Pour toutes ces raisons, Anticor a décidé de retirer sa charte éthique pour les régionales. 1) Disponibilité des élus. Assemblée de Corse. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ancien Grand Hôtel Continental, Ajaccio Photographie du lieu de réunion L'Assemblée de Corse est l'organe délibérant de la collectivité territoriale de Corse.

Elle siège dans l'ancien Grand Hôtel d'Ajaccio et Continental à Ajaccio, au même titre que le conseil exécutif de Corse. Histoire[modifier | modifier le code] – le Conseil exécutif de Corse, qui exerce les fonctions exécutives, détenus dans les autres régions par le président du conseil régional. Véritable gouvernement régional, il assure la stabilité et la cohérence nécessaire à la gestion des affaires de la collectivité territoriale ; – l'Assemblée de Corse, organe délibérant, doté de compétences plus étendues que celles des autres conseils régionaux de droit commun ; – le Conseil économique, social et culturel de Corse, organe consultatif. Terminologie[modifier | modifier le code] Composition[modifier | modifier le code] Groupes actuels[modifier | modifier le code] Conseil régional de Corse. Elections des conseillers de l'Assemblée 2015. La Corse & son statut.

<p class="video_texte"> L'utilisation de javascript est obligatoire sur cette page pour voir l'animation. </p> La spécificité de la Corse dans la République s’est traduite par plusieurs statuts successifs (1982, 1991, 2002). Ses compétences propres se sont progressivement élargies, posant la question des délégations de pouvoir possibles sans révision constitutionnelle. Le nouveau statut, dont l’élaboration fut complexe, s’inspire de la réflexion menée dans le droit de l’outre-mer (statuts des anciens territoires d’outre-mer, TOM), sans pouvoir aller aussi loin pour ce qui est des délégations législatives. La Corse est aujourd’hui la seule collectivité territorialeCollectivité territorialeStructure administrative, distincte de l’administration de l’État, qui doit prendre en charge les intérêts de la population d’un territoire précis. à statut particulier au sens de l’article 72 al. 1 de la Constitution.

Des statuts de 1982 et 1991... Le statut de 1982 Le statut "Joxe" de 1991. Le mode de scrutin. 1er tour des élections territoriales Le 6 décembre prochain, lors du premier tour des élections territoriales, les listes qui obtiendront 7% des suffrages lors du premier tour des élections territoriales seront directement maintenues pour le second tour. Celles qui totaliseront entre 5 et 7% pourront fusionner avec une liste ayant obtenu plus de 7%. Les listes restantes, ayant obtenu moins de 5%, seront directement disqualifiées. 2e tour des élections territoriales Le 13 décembre, au soir du second tour, le résultat du scrutin entraînera la répartition des 51 sièges de l'Assemblée de Corse.

La liste qui arrivera en tête au 2e tour obtiendra une prime de 9 sièges supplémentaires. Les 42 sièges restants seront ensuite répartis proportionnellement en fonction des pourcentages obtenus par chacune des listes. Élection du conseil exécutif Le jeudi 17 décembre, l'Assemblée de Corse élira le Conseil Exécutif et son président au scrutin uninominal majoritaire. Élection du président de l'Assemblée​ 1er tour 06/12/2015. 1er débat des candidats aux élections territoriales 1/2. 1er débat des candidats aux élections territoriales 2/2.

RINNOVU

Corsica Libera. Femu a Corsica. La Corse à Coeur. A corsic'ardita. Prima a Corsica. La Garantie Républicaine. José Rossi 2015. Rassembler pour la Corse. Debout le France. 1 Corse forte pour 1 France forte. La Corse collectiviste. J’ai toujours détesté les natios. J’ai toujours détesté les natios. Plus jeune, dans mon entourage au collège, au lycée, ce courant politique ne se traduisait que par quelques débiles en treillis-meindl. (Aujourd’hui, ça serait plutôt millet-salomon, mais vous voyez le genre.)

Qui ne connaissaient rien à l’histoire de Corse, incapables d’échanger entre eux autrement qu’en français. Comme 90% des autres élèves, en fait. « Etre natio », c’était juste choisir un style comme on aurait pu être skater-pumataghju en jean trop large et sac à dos eastpack dégueulasse, ou sportif-mytho toujours en jogging et sac de sport quasiment vide parce que ça fait mac. Arrivé à l’Université de Corse, j’ai réalisé qu’il y avait de « vrais natios ». En passant du temps dans les rayons de la B.U., j’ai appris en quelques mois plus qu’en 18 ans. Quand j’étais petit, dans les années 90 (avec les dérives qu’on leur connait), ma mère baissait toujours la voix quand elle parlait des « nationalistes ».

Après quelques années, j’ai décidé de rentrer. La Gauche autonomiste appelle à soutenir Gilles Simeoni. Vincent Carlotti, leader de la Gauche autonomiste et des militants. Voici le communiqué : « Ce que nous redoutions est arrivé : la désunion des socialistes aura pour première conséquence qu’aucun élu appartenant à cette sensibilité ne siègera à l’assemblée de Corse les deux prochaines années. La deuxième conséquence, beaucoup plus grave, est de réduire la coalition de toutes les forces progressistes autour de la candidature de Gilles Simeoni aux seules formations nationalistes. Les forces conservatrices, qu’elles soient de gauche ou de droite, parfois associées, qui ont conduit notre Île à la situation désastreuse que nous connaissons, peuvent de ce fait espérer conserver le pouvoir.

Il faudra, le moment venu, établir clairement les responsabilités de cette situation, et remettre en chantier la construction d’une gauche débarrassée des scories du clanisme et du clientélisme. A mafia inno. Chjama à u populu corsu Appel au peuple corse. Nous appartenons, toutes et tous, que nous soyons Corses d’origine ou Corses d’adoption, que nous résidions ici ou ailleurs dans le monde- composante alors de la diaspora-, à ce peuple qui est une communauté millénaire, dotée d’une langue, d’un territoire insulaire, d’une histoire commune ; dans sa vie tumultueuse où il a subi des agressions -Barbaresques, Romains, Pisans, Génois et enfin Français- il a toujours témoigné d’une forte passion pour la liberté, générant, de manière chronique, des luttes de résistance et d’émancipation. La dimension nationale corse repose sur une base indiscutable : la volonté de vivre un avenir commun, la maitrise de notre destin et de notre territoire.

Au bout de négociations faciles, José Rossi et Camille de Rocca Serra se sont unis pour le second tour au sein d'une même liste baptisée Le Rassemblement. Voici tous les noms : 1. José Rossi 2. Marie-Thérèse Mariotti 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16. 17. 18. 19. 20. 21. 22. 23. 24. 25. 26. 27. 28. 29. 30. 31. 32. 33. 34. 35. 36. 37. 38. 39. 40. 41. 42. 43. 44. 45. 46. 47. 48. 49. 50. 51. Plus d'informations dans votre Corse-Matin du 8 décembre.

Dumènica 13 di u dicembre 2015

17/12/2015. Séance historique d’installation à la Collectivité territoriale de Corse 13 décembre 2015 : A vittoria naziunalista Silence radio à Matignon : Contrairement à la liesse en Corse, la large victoire des nationalistes, a été loin d’être saluée à Paris : « On a parlé toute la soirée de douze régions, oubliant la Corse : aucun appel, aucune réaction, ni de François Hollande ni de Manuel Valls », relève Gilles Simeoni, grand gagnant des élections territoriales.

Le 1er ministre a téléphoné à chacune des têtes de listes socialistes, aux trois candidats de droite ayant fait échec au Front national, aidé du PS, mais négligé le maire de Bastia, qui, en 2014, avait pourtant emporté sa ville avec l’appui du PS (Emmanuelle de Gentile). 17 décembre : Séance d’intronisation historique à la CTC Les nationalistes aux commandes de la Collectivité térritoriale de Corse : Jean-Guy Talamoni a été élu à la Présidence de l’Assemblée et Gilles Simeoni à la tête du Conseil exécutif. A mane tesa : La main tendue. Pas content Yves !!!! #Territoriales2015. 1/2. 2/2. Le maire de Bastia, Gilles Simeoni, devrait quitter ses fonctions jeudi après son élection à la présidence du Conseil exécutif territorial. Gilles Simeoni va devoir prêter ses habits de maire de Bastia qu’il a conquis, de haute lutte, il y a à peine vingt mois. La large victoire de sa liste Pè a Corsica, dimanche soir, au second tour de scrutin des élections territoriales, lui assure, jeudi après-midi, lors du 3ème tour qui se jouera dans l’hémicycle de l’Assemblée de Corse à Ajaccio, d’être élu au poste suprême, celui de président du Conseil exécutif de Corse.

La loi sur le non-cumul des mandats interdit le cumul des mandats exécutifs. Le chef d'un exécutif local, - par exemple, un président de Conseil départemental ou régional, un président du Conseil exécutif de Corse, un maire ou un maire d’arrondissement, - ne peut exercer un autre mandat de chef d’exécutif local. 07/01/2016.