background preloader

Economie de la BD

Facebook Twitter

Marché de la BD. Syndicat national de l'édition. Présidé par Philippe Ostermann (Dargaud) Chargée de mission au SNE : Flore Piacentino Le groupe BD se réunit régulièrement pour échanger et mener des actions communes sur différents sujets.

Syndicat national de l'édition

Marché de la Bande dessinée en 2013. 41ème édition du Festival International de la BD d’Angoulême Suresnes, le 28 janvier 2014 - Sur un marché du livre en recul (-2,9% en chiffre d’affaires) la bande dessinée résiste une nouvelle fois en 2013 et progresse de +1,4% en valeur malgré un léger repli des actes d’achat de -0,9%.

Marché de la Bande dessinée en 2013

Plus de 36 millions d’albums ont été vendus l’an dernier générant 417 millions d’euros de chiffre d’affaires. Dans ce contexte, le dernier volume d’Astérix s’empare de la plus haute performance. Le raz-de-marée Astérix La parution en 2013 d’un nouveau volume d’Astérix n’est pas étrangère à cette performance. La production a été moins forte en 2013 avec 5500 nouveautés ou rééditions publiées contre près de 5900 en 2012. Astérix dynamise certains circuits de distribution La sortie d’un best-seller comme Astérix chez les Pictes favorise traditionnellement la grande distribution.

Le Manga à la peine L’année 2013 a été difficile pour le Manga, qui termine sur un recul de -8,5% en chiffre d’affaires. *Méthodologie. 2013 : l’année de la décélération. Une année de bandes dessinées sur le territoire francophone européen par Gilles Ratier, secrétaire général de l’ACBD Dans un contexte économique et social complexe et morose, les différents acteurs du 9e art ralentissent un tant soit peu leur offre éditoriale : pour la première fois, depuis au moins 17 ans, la production d’albums de bande dessinée, qui reste pourtant encore très abondante et diversifiée, a diminué.

2013 : l’année de la décélération

Arrivé à maturité depuis plusieurs années, le secteur livre du 9e art se concentre et trouve, quand même, un équilibre entre dynamisme et vigilance ou innovation et prudence : d’autant plus facilement qu’il s’appuie sur plusieurs locomotives traditionnelles qui sont de retour, Astérix en tête. I. Production – Tout en conservant une constante multiplicité des genres et des publics, l’offre de bande dessinée marque le pas : 5 159 livres de bande dessinée ont été publiés en 2013 (dont seulement 3 882 strictes nouveautés) – soit une diminution de 7,3 %. Cas du manga et du comics. Marché de la Bande dessinée en 2013. Ventes 2013 : le manga souffre mais le seinen fait de la résistance... Seconde et dernière partie de notre dossier sur le marché du manga en 2013.

Ventes 2013 : le manga souffre mais le seinen fait de la résistance...

Après la publication et les libraires, place aux chiffres de vente et à la parole des éditeurs ! Sources et chiffres : de l'importance du contexte Depuis l'an dernier Journal du Japon vous propose des bilans chiffrés du marché du manga et notre principale source d'information reste les chiffres de l'institut de sondage GfK Retail and Technology, qui suit depuis plusieurs années l'évolution des ventes de manga en France. Depuis longtemps, une grande partie des éditeurs de manga travaille avec cette société et utilisent leurs études chiffrées pour analyser le marché et, parfois, communiquer certains de leurs résultats.

C'est donc assez logiquement que nous nous sommes tournés vers GfK cette année, pour avoir une vision la plus globale, complète et neutre de ce secteur. Ces précisions étant faites, passons maintenant à ces fameux résultats 2013... Economie de la BD numérique. La bande dessinée électronique en France : le marché peine à trouver sa place. Visualpanic, “sex pistols : something else”, CC Actuellement, le marché français de la bande dessinée électronique connaît un démarrage difficile.

La bande dessinée électronique en France : le marché peine à trouver sa place

Selon Hubert Guillaud, journaliste français notamment connu pour son travail au sein de la Fondation internet nouvelle génération, il semble que la vente de livres numériques représentait près de 12,5 millions d’euros en France en 2011, soit environ 0,5 % des ventes totales de livres1. Ce constat est à mettre en perspective avec la part des ventes globales de bandes dessinées en 2011, qui est de 12 %2. La BD, trésor des pirates L’une des premières inquiétudes des professionnels du neuvième art est celle de l’offre numérique illégale, qui constituerait un handicap au développement de la bande dessinée électronique. Un marché hétérogène difficile à appréhender ?

La véritable problématique est que le marché ne convainc pas tout le monde au sein de la profession. Vers une culture « bédéphile » multiple ? Julie Demarconnay Pour aller plus loin : Etude.sur.le.coa.t.d.un.livre.numerique.pdf. Angoulème: la bande dessinée numérique cherche encore son marché.