Autres informations

Facebook Twitter

AMERICAN JOURNAL OF INDUSTRIAL MEDICINE 57:383–397 (2014) The Carcinogenic Effects of Aspartame: The Urgent Need for Regulatory Re-Evaluation. WIKIPEDIA ANGLOPHONE – Aspartame. Aspartame (APM; /ˈæspərteɪm/ or /əˈspɑrteɪm/) is an artificial, non-saccharide sweetener used as a sugar substitute in some foods and beverages.

WIKIPEDIA ANGLOPHONE – Aspartame.

In the European Union, it is codified as E951. Aspartame is a methyl ester of the aspartic acid/phenylalanine dipeptide. It was first sold under the brand name NutraSweet; It was first synthesized in 1965 and the patent expired in 1992. The safety of aspartame has been the subject of several political and medical controversies, congressional hearings and Internet hoaxes[3][4][5] since its initial approval for use in food products by the U.S.

Food and Drug Administration (FDA) in 1981.[6]:2 A 2007 medical review on the subject concluded that "the weight of existing scientific evidence indicates that aspartame is safe at current levels of consumption as a non-nutritive sweetener".[7] However, because its breakdown products include phenylalanine, aspartame must be avoided by people with the genetic condition phenylketonuria (PKU). Chemistry[edit] WIKIPEDIA - Aspartame controversy. WIKIPEDIA – Aspartame. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

WIKIPEDIA – Aspartame.

L'aspartame est un édulcorant artificiel découvert en 1965. C'est un dipeptide composé de deux acides aminés naturels, l'acide L-aspartique et la L-phénylalanine, le dernier sous forme d'ester méthylique. L'aspartame a un pouvoir sucrant environ 200 fois supérieur à celui du saccharose et est utilisé pour édulcorer les boissons et aliments à faible apport calorique ainsi que les médicaments. Cet additif alimentaire est utilisé dans un grand nombre de produits et autorisé dans de nombreux pays, il est référencé dans l'Union européenne par le code E951. Depuis sa première autorisation de mise sur le marché aux États-Unis, par la Food and Drug Administration (FDA) en 1974, l'aspartame a fait l'objet de polémiques sur ses possibles effets nocifs sur la santé.

Histoire[modifier | modifier le code] Archives des messages du forum HYGIENE. SANTE MEDECINE 12/01/11 Aspartame : l'Anses compte examiner les dernières études en vue de nouvelles recommandations. - L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) a annoncé, mardi 11 janvier, qu'elle souhaitait examiner "sans délai" les deux nouvelles études scientifiques mettant en cause l'aspartame.

SANTE MEDECINE 12/01/11 Aspartame : l'Anses compte examiner les dernières études en vue de nouvelles recommandations

Cette décision fait suite à la publication, mardi 11 janvier, d'une étude danoise montrant un lien entre consommation de boissons édulcorées et risque d'accouchement prématuré, mais également d'une étude italienne dévoilant une association entre aspartame et cancers du foie et du poumon. Ce nouvel examen pourrait déboucher sur de nouvelles recommandations délivrées aux autorités françaises, ou sur la saisie de l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) pour une réévaluation du bénéfice/risque. Autorisé en Europe depuis 1994, l'aspartame est un édulcorant qui a déjà fait l'objet de nombreuses réévaluations par le Comité scientifique de l'alimentation humaine de la Commission européenne (CSAH), notamment en 1989, 1997, et 2002. DOCTISSIMO 11/01/11 L'aspartame de nouveau montré du doigt. Largement utilisé dans nombre de produits light, l'aspartame a longtemps été accusé d'entraîner différents troubles, notamment d'augmenter les risques de cancer.

DOCTISSIMO 11/01/11 L'aspartame de nouveau montré du doigt

Mais peu de travaux scientifiques permettaient d'accréditer cette thèse. SANTE MEDECINE 11/01/11 L'aspartame serait à l'origine d'accouchements prématurés et de certains cancers. - Deux études dévoilées par Europe 1, mardi 11 janvier, démontrent que l'aspartame, un édulcorant artificiel, pourrait augmenter le risque d'accouchements prématurés et de cancers du foie et du poumon.

SANTE MEDECINE 11/01/11 L'aspartame serait à l'origine d'accouchements prématurés et de certains cancers

Face aux résultats de leurs travaux, les chercheurs réclament une nouvelle évaluation des dangers provoqués par l'aspartame et autres édulcorants de ce type. La première étude, menée par des scientifiques danois auprès de plus de 59.000 femmes, met en exergue les dangers liés à la consommation de sodas non gazeux sucrés aux édulcorants et de sodas gazeux non sucrés comportant des édulcorants. L'étude montre ainsi que les femmes ayant "abusé" de sodas non gazeux sucrés aux édulcorants avaient 29% de risque supplémentaire d'accoucher d'un bébé prématuré, contre 27% de risque supplémentaire chez les femmes ayant consommé un soda gazéifié non sucré une fois par jour. Publi-information. COSMETOFOOD 12/01/11 L'aspartame : polémique relancée. L’aspartame est peut-être l’ami de votre ligne mais pas de votre santé, surtout si vous êtes enceinte.

COSMETOFOOD 12/01/11 L'aspartame : polémique relancée

C’est en tout cas ce que tendent à montrer deux nouvelles études, une danoise et une italienne, selon Europe 1 qui a dévoilé les résultats hier. Pour ces chercheurs, l’aspartame pourrait provoquer des naissances prématurées et des cancers du foie et du poumon.Explications de France Soir... L’aspartame est un des édulcorants les plus utilisés par l’industrie agroalimentaire.

Il a été découvert en 1965. En France, il a été autorisé à partir de 1981, bien après les Etats-Unis (1974), où il a été rapidement accusé de tous les maux. Gare aux boissons lightLa première étude, danoise, porte sur un nombre impressionnant de personnes. Appetite 55 (2010) 37–43 Effects of stevia, aspartame, and sucrose on food intake, satiety, and postprandial glucose and insulin. Information Service: Factual and Scientific Aspartame Information. Aspartame.