background preloader

Graphies

Facebook Twitter

ORB - Prèsentacion Bullo 2013

Graphie commune pour les patois valaisans - Wikivalais. La graphie proposée a pour but de permettre l'écriture et la lecture de tous les patois valaisans selon un même système.

Graphie commune pour les patois valaisans - Wikivalais

Elle est conçue comme un outil de mise en valeur des patois, considérés comme éléments du patrimoine linguistique, dans leur diversité et leurs caractères communs. Le système sur lequel elle est construite n'est pas destiné à se substituer aux traditions locales et habitudes personnelles, qui, par leur histoire, leur vitalité et leur adéquation aux patois, font elles-mêmes partie du patrimoine. Sa vocation est au contraire de fonctionner en bonne complémentarité avec elles, en servant surtout dans les contextes où plusieurs patois sont réunis : recueils de textes littéraires, transcriptions d'enregistrements, retranscriptions d'écrits existants, présentations de patois dans une optique comparative, etc.

Les principes qui la constituent prennent appui sur les traditions régionales existantes ; comme elles, ils se fondent sur la prononciation. Sources Notes. Écrire le francoprovençal. Le principe de base de notre graphie repose sur une idée à la fois simple et novatrice : créer un outil permettant à chacun d'écrire son propre patois et de lire correctement celui des autres.

écrire le francoprovençal

Par le biais de ce système, flexible et universel à la fois, nous pouvons rendre à l'écrit, avec un degré de précision acceptable, l'extraordinaire richesse de notre langue parlée. Le système utilise les automatismes de la langue française, plus quelques graphèmes particuliers pour n'écrire que ce qu'on prononce ; de plus, presque tous les symboles employés figurent sur le clavier de l'ordinateur. Graphèmes particuliers Nous reportons dans le tableau ci-dessus quelques sons particuliers avec les graphèmes correspondants (pour la liste complète consultez le « tableau des correspondances entre sons et graphèmes »). Accent tonique, ou « d'intensité » L'accent tonique peut être :

Institut de la langue savoyarde. Contrairement à certaines idées reçues, le francoprovençal n’est pas qu’une langue orale.

Institut de la langue savoyarde

Il a été écrit depuis le XIIIème siècle. Par le passé : Par le passé, les auteurs ont écrit leur patois à leur façon. Chacun avait sa manière propre. Il y eut cependant de réelles tentatives pour codifier l’écriture, notamment celle qui est présentée dans le dictionnaires de Constantin et Désormaux : Dictionnaire savoyard (sur Internet). Au XXème siècle : plusieurs graphies sont proposées : Deux systèmes de graphie semblent privilégiés. Une graphie phonétique Le Centre de la Culture Savoyarde, auquel sont adjoints les linguistes, G.

Pour en savoir plus : Page « Centre de la Culture Savoyarde » sous l’onglet « Les groupes savoyards ». Une graphie ORB (Orthographe de Référence B) Une autre modalité d’écriture, l’Orthographe ORD supra dialectale est proposée sous l’égide d’un linguiste, M. Pour en savoir plus : Ces deux types de graphies représentent des systèmes complets, précis et détaillés. Patoisfontcouverte.free.fr/GR_CONF.pdf. Francoprovençal. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Francoprovençal

Le francoprovençal ou arpitan est une langue romane parlée en France, en Suisse et en Italie. C’est l’une des langues distinctes du groupe linguistique gallo-roman. Le francoprovençal comporte des caractères propres qui en font une langue souvent considérée comme distincte par la linguistique contemporaine. Il présente néanmoins également certains traits communs avec le français et avec l’occitan, et intègre des influences des langues germaniques et d'oïl. Dénominations de la langue[modifier | modifier le code] Franco-provençal, francoprovençal[modifier | modifier le code] La création de l’expression franco-provençal est due au linguiste italien Graziadio Isaia Ascoli en 1873 : — Graziadio Isaia Ascoli Ce mot est désormais écrit en un seul mot, sans trait d’union, afin d’éviter la confusion et de souligner le caractère indépendant de cette langue.

Romand[modifier | modifier le code] Arpitan[modifier | modifier le code] L’aire francoprovençale[19]. Le franco-provençal: texte de Manuel Meune.

Dominique Stich et l'ORB

Vouiquipèdia:Ortografa de Conflans - Vouiquipèdia. De Vouiquipèdia, l’enciclopèdia abada.

Vouiquipèdia:Ortografa de Conflans - Vouiquipèdia

C’est sous l’impulsion de l’Abbé Marius Hudry, historien renommé, et de Gaston Tuaillon, tout deux savoyards, que, dés 1980, le « groupe de Conflans », a mis au point une graphie phonétique dites « de Conflans ». Le groupe, d'abord informel, a réuni des patoisants des différents territoires de Savoie avant de constituer le « Centre de la Culture Savoyarde ». Graphie de Conflans, phonétique, créée par le groupe de Conflans, près d'Albertville, et utilisée un peu partout en Arpitanie, plus notamment en Savoie, mais aussi en Bresse. Prèsentacion d'la grafia de Confllans : Code: {{Grafia CFL}} (Besoin d'infos)