background preloader

Apiculture et Suisse

Facebook Twitter

Recherche Agronomique Suisse - JUIN 2015 - La santé des abeilles en Suisse. BIOACTUALITES_CH 23/03/16 Les intercultures d'automne n'ont pas d'influence sur le développement des colonies d'abeilles mellifères. L’installation d’un couvert végétal automnal pour couvrir le sol est pratique courante.

BIOACTUALITES_CH 23/03/16 Les intercultures d'automne n'ont pas d'influence sur le développement des colonies d'abeilles mellifères

Si certains apiculteurs-trices se réjouissent de ces possibilités de butinage, d’autres suspectent un affaiblissement des colonies d’abeilles après le butinage sur ces cultures intermédiaires et craignent un épuisement prématuré des abeilles d’hiver. Dans le cadre d'un essai qui a été conduit durant trois ans, il a été montré que le butinage sur des cultures intermédiaires n’a pas d’effet, ni délétère ni positif, sur les populations d’abeilles durant la floraison et dans les mois qui suivent. Les pertes hivernales ne sont pas plus élevées. Des analyses chimiques montrent que des néonicotinoïdes peuvent être présents dans la terre, quel que soit les traitementsphytosanitaires effectués sur le précédent cultural, et que des traces se retrouvent quelquefois dans le pollen rapporté à la ruche ainsi que dans le pain d’abeilles.

Pour en savoir plus Rapport d'essai (428 Ko) CONFEDERATION SUISSE 02/07/15 Protection des abeilles – lancement du programme national APINELLA. Les apiculteurs qui participent au programme APINELLA contrôlent toutes les deux semaines à l'aide d'un piège diagnostique les colonies d'abeilles des ruchers sélectionnés.

CONFEDERATION SUISSE 02/07/15 Protection des abeilles – lancement du programme national APINELLA

Ils saisissent les résultats de leurs contrôles, via une application spécifique, dans une banque de données centralisée. L'analyse de ces données permet d'avoir en tout temps une vue d'ensemble de la situation régionale et nationale, et de prendre, en cas de présence confirmée du petit coléoptère dans une ruche, les mesures spécifiques nécessaires. De plus, toute suspicion d'infestation par le petit coléoptère de la ruche doit être annoncée à l'autorité vétérinaire cantonale.

La collecte des données aura lieu jusqu'en automne, c'est-à-dire jusqu'à la fin de la saison de vol des abeilles. Le programme sera alors réévalué, notamment en fonction de la propagation du petit coléoptère en Europe et de la situation en Suisse. Grande vigilance en cas d'importation Un parasite qui suscite des craintes Auteur: Internet: NATURE ET PROGRES BELGIQUE - 2013 - Abeilles et biocides : le Service Public Fédéral est attentif ! PARLEMENT SUISSE 30/01/13 Réponse à question : Capacité de survie des abeilles.

Texte déposé Le Conseil fédéral est chargé de répondre aux questions suivantes: 1.

PARLEMENT SUISSE 30/01/13 Réponse à question : Capacité de survie des abeilles

Existe-t-il encore des spécimens sauvages de l'espèce Apis mellifera (abeille européenne) en Suisse, et, si oui, leur répartition géographique est-elle connue des experts? 2. Sinon, depuis quand et pour quelles raisons n'y a-t-il plus d'abeilles à miel sauvages en Suisse? 3. 4. Développement Au cours de ces dernières années, la mortalité des abeilles a pris des proportions inquiétantes. Or, l'apiculture telle qu'on la pratique aujourd'hui est elle-même devenue un élevage intensif. PARLEMENT SUISSE 13/02/13 Réponse à question : Abeilles en danger. Il y a urgence.

Texte déposé Lors de la session d'été 2012, par la question 12.5221 "Pesticide Cruiser et abeilles.

PARLEMENT SUISSE 13/02/13 Réponse à question : Abeilles en danger. Il y a urgence

Vers une interdiction? ", j'avais soulevé la question de l'usage des néonicotinoïdes, pesticides suspectés de contribuer à l'hécatombe des abeilles. Dans sa réponse le Conseil fédéral nous a assuré que cette question complexe était à l'étude. Mais il y a urgence, des mesures sont attendues sans retard. La présente interpellation représente une démarche de plus pour faire avancer ce dossier. L'origine de la perte de ruches vécue par nos apiculteurs depuis plusieurs années est probablement multifactorielle: prédation par des espèces parasites (varroa) ou invasives, virus, problèmes climatiques, mais un suspect attire de plus en plus l'attention des scientifiques: les insecticides systémiques de la famille des néonicotinoïdes et le fipronil, produits considérés comme étant des milliers de fois plus toxiques pour les abeilles que le DDT.

Réponse du Conseil fédéral du 13.02.2013. CONFEDERATION SUISSE 30/05/13 Pertes hivernales de colonies d’abeilles: les apicultrices et apiculteurs peuvent respirer. La population est de plus en plus sensibilisée à l’importance de l’abeille mellifère en tant que pollinisateur des plantes cultivées et des plantes sauvages de même qu’en tant qu’indicateur de l’état de la nature et de l’environnement.

CONFEDERATION SUISSE 30/05/13 Pertes hivernales de colonies d’abeilles: les apicultrices et apiculteurs peuvent respirer

La publication du nombre de colonies qui ont péri au cours de l’hiver précédent créée donc le suspense chaque printemps. Le phénomène des pertes de colonies préoccupe non seulement les apicultrices et apiculteurs de Suisse, mais aussi de la plupart des pays. Cette année encore, le sondage par Internet a été réalisé par apisuisse, l’organisation faîtière des sociétés suisses d’apiculture, en collaboration avec le Centre de recherche apicole d’Agroscope. Agés de 14 à 99 ans, plus de 1000 apicultrices et apiculteurs de tous les cantons et de la Principauté du Liechtenstein y ont participé.

Les pertes survenues entre l’entrée en hivernage des colonies en octobre 2012 et la sortie d’hivernage en avril 2013 se sont élevées à environ 15%. Auteur: Internet: