background preloader

SVT

Facebook Twitter

Le cycle de l'eau (cycle 2 et 3) L'absorption intestinale. Si les nutriments digérés demeuraient dans la lumière du tube digestif, tout le travail de la digestion serait fait en pure perte. Le passage des nutriments de l'intestin grêle vers le sang et la lymphe s'appelle . L'organisation anatomique de la muqueuse intestinale est représentative de sa fonction. Il faut remarquer la forme des villosités à savoir que chacune est en fait creuse et uniquement bordée de cellules sur ses pourtours. Cette organisation anatomique permet aux capillaires sanguins et lymphatiques d'être très près des cellules absorbantes de la muqueuse et, par conséquent, d'absorber rapidement les nutriments afin de les transporter vers toutes les cellules de l'organisme. On évalue à environ 9 litres la quantité totale de liquide que transporte le tube digestif. L'absorption est un processus intimement relié à la grosseur des molécules.

À titre d'exception, on peut mentionner que l'eau est absorbée tout au long du tube digestif. BUA17_Système respiratoire et ce qui bloque notre respiration MaBulle. Système respiratoire et ce qui bloque notre respiration Notre organisme prélève l'oxygène dans l'atmosphère et rejette du dioxyde de carbone.

BUA17_Système respiratoire et ce qui bloque notre respiration MaBulle

Nous avons donc un besoin constant de cet oxygène qui produit l'énergie qui nous permet de vivre. Apprendre à respirer, c'est la clé de notre vitalité, comme de notre détente. À l'inspiration, notre sang se charge d'oxygène et à l'expiration, notre sang se débarrasse du gaz carbonique (CO2) et ce sont nos poumons qui assurent cet échange des gaz entre l'air et le sang. Nous respirons 12 à 15 fois par minute. (± 20 000 par jour), chaque inspiration amène environ un demi-litre d'air dans les poumons, ce qui fait que nous absorbons ±8 litres d'air par minute (± 500 litres par heure)! Résultats Google Recherche d'images correspondant à. Le fonctionnement du coeur - Comment le pacemaker a-t-il révolutionné la cardiologie ? Schéma en coupe du coeur humain Circulation du sang dans le myocarde : Le coeur humain est composé de deux parties distinctes (le coeur droit et le coeur gauche) comprenant chacune une oreillette (ou auricule) et un ventricule.

Le fonctionnement du coeur - Comment le pacemaker a-t-il révolutionné la cardiologie ?

Respiration des êtres vivants

Photosynthèse. CHAPITRE_2_PIII_4eme_eleves.pdf (Objet application/pdf) Les cinq sens. Microscopiques.

Les cinq sens

Les ondes mécaniques font bouger les cils, ce qui active la production d'influx nerveux chargés de transmettre l'information au nerf auditif, jusqu'au cortex auditif du cerveau. C'est à ce niveau que les vibrations sont finalement reconnues et perçues comme des sons. Ce long processus se produit des milliers de fois tous les jours en une fraction de seconde. Le goût Comment pouvons nous goûter les aliments? Surface. LES ECHANGES GAZEUX DANS LES POUMONS. Que devient l’air qui entre dans nos poumons ?

LES ECHANGES GAZEUX DANS LES POUMONS

I. La Respiration : De l'organe à la cellule. Les échanges gazeux Au niveau des poumons (ou tout autre organe respiratoire excepté les trachées), le sang doit récupérer l'oxygène de l'air et rejeter le CO2 qu'il transporte.

La Respiration : De l'organe à la cellule

Au niveau des cellules s'opère un échange inverse. Untitled Document. SVT 44 : logiciels, animations, vidéos, photos, cours ... en SVT) C'est pas sorcier.

Phylogénétique

La digestion. Photosynthèse. Opéra Savon: Transport des Graisses. De nos jours dans les pays occidentaux on constate que les substances grasses prennent une part de plus en plus importante dans notre alimentation quotidienne.

Opéra Savon: Transport des Graisses

Essayons de suivre une matière grasse comme l'huile ou encore le beurre lors de son passage dans l'organisme. On s'intéressera ainsi aux différentes formes et structures que prennent les aliments gras que nous mangeons puisque ils vont être confrontés, lors de leur parcours, à des ensembles moléculaires ayant les mêmes propriétés que les molécules de savon. Les graisses en quelques mots La consommation la plus importante de graisses chez l'homme s'effectue sous forme de charcuterie, d'oeuf, de lait, de noix, de beurre ou encore d'huile.

En effet dans la nature on distingue deux types de graisses: les graisses animales comme le saindoux, la crème ou encore le beurre les graisses végétales principalement représentées par les huiles (arachide, tournesol, coco) Respirer dans des milieux de vie différents. Problème : comment des êtres-vivants respirent-ils dans des milieux de vie très différents ?

Respirer dans des milieux de vie différents

Introduction > Qu’est ce qu’un être vivant ? Un être-vivant est capable de respirer, de se nourrir, de grandir et de se reproduire. >Qu’est ce qu’une espèce ? La notion d’espèce rassemble des individus qui se ressemblent, capables de se reproduire entre eux et de donner une descendance capable aussi de se reproduire. Exemples d’écosystèmes « La maison d'alzaz ou le blog de l'écologie. Les écosystèmes sont de types variés mais leur nombre n’est pas si important que cela si l’on procède à quelques simplifications et à autant d’abstractions.

Exemples d’écosystèmes « La maison d'alzaz ou le blog de l'écologie

Dans ce chapitre, je décrirai les formes générales de quatre d’entre eux, qui se laissent facilement observer : la forêt, le milieu aquatique terrestre (lac et étang, ou encore milieux lentiques), la rivière et la tourbière d’altitude. D’une part, seront à la fois rapprochées et comparées les forêts de nos contrées (forêt caducifoliée = à feuillage caduc, tempérée, biomes méditerranéens) et les forêts ombrophiles (à exigence forte en eau) tropicales ; d’autre part, il est difficile de séparer par leur fonctionnement respectif un lac et un étang, ce dernier étant le plus souvent un représentant du premier quand celui-ci arrive en de fin de vie : un lac vit et meurt, j’y reviendrai. A Toutes les forêts du monde ne se ressemblent pas, mais elles sont toutes représentatives d’écosystèmes supérieurement évolués, complexes et élaborés.

I a.