background preloader

Les jeunes face aux jeux vidéos.

Facebook Twitter

L'addiction aux jeux vidéo : un danger pour les enfants. Osons une affirmation iconoclaste : les jeux vidéo sont géniaux ! Tel gamin, plutôt intenable, refusant de manger et de rester à table, va de manière sidérante, quasi hypnotique, se tasser sur le canapé, laissant le groupe familial, qui essayait en vain de le maîtriser, un peu coupable de l'abandonner à cette nounou informatique. Oui, ces jeux sont incroyablement attractifs, l'enquête consacrée à ce sujet le montre. Au point que, si nous étions des adolescents ou des enfants, nous y serions, nous-mêmes, absolument soumis. Les jeux vidéo seraient-ils plus talentueux que les parents ? Voilà toute l'ambiguïté de l'affaire : leur impact est tel qu'ils représentent une concurrence terrible à supporter. Osons aussi le dire : la vigilance des parents est vitale. Deux exemples : quand ils « calent » devant une énigme du jeu, beaucoup utilisent leur brio pour contourner les règles, gagner à tout prix ou progresser plus vite en échangeant sur Internet des codes communiqués par leurs pairs.

Les jeux vidéo rendent-ils accro ? Addiction aux jeux vidéos chez un adolescent. Comment les jeux vidéo améliorent notre intelligence et notre santé. Enquête sur les jeunes et les jeux vidéo. La délégation interministérielle à la famille a fait réalisé par IPSOS un sondage auprès des jeunes de 12 à 17 ans, afin d’évaluer leur pratique des jeux vidéo, les dangers éventuels qu’ils peuvent rencontrer et leur connaissance du système d’étiquetage des boîtiers PEGI / PEGI ON LINE mis en place pour les prévenir. Cette étude a été réalisée auprès d’un échantillon représentatif de 404 enfants de cette classe d’âge, interrogés par internet du 17 au 23 novembre 2009. Un loisir très présent dans la vie des adolescents Premier enseignement, aujourd’hui, la quasi-totalité des enfants de 12 à 17 ans déclarent jouer aux jeux vidéo (99%) et cette pratique est soutenue : parmi les enfants utilisateurs de jeux vidéo, plus des quatre cinquièmes (83%) jouent au moins une fois par semaine. 42% y jouent tous les jours.

Un sujet de dispute plus que de discussion entre parents et enfants On note un faible intérêt des parents. Des adolescents exposés à des contenus choquants et inadaptés… Santé. Les films et les jeux en 3D seraient dangereux pour vos enfants. Télé, cinéma, consoles de jeux: la 3D a pris du relief ces dix dernières années. Difficile d'y échapper, notamment pour le jeune public. Les dessins animés et les blockbusters nécessitent bien souvent une paire de lunettes sur le nez pour plonger dans cette nouvelle et coûteuse dimension. Déconseillé pour les moins de 6 ans Problème : l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) publie ce matin un avis qui « déconseille l'exposition aux technologies 3D pour les enfants de moins de 6 ans » et « un usage modéré pour les moins de 13 ans ». L'Anses démontre que la fatigue visuelle liée à la vision de programmes en relief peut avoir des conséquences. Maux de tête... Il peut en découler des douleurs oculaires, des troubles de la vision, des maux de tête, une perte de concentration.

Un jeu vidéo pour aider les ados en souffrance. Qui a dit que les jeux vidéo faisaient forcément du mal aux ados ? Xavier Pommereau, chef de service du Pôle aquitain de l’adolescent au CHU de Bordeaux, a ouvert il y a vingt ans la première unité hospitalière dédiée aux ados suicidaires. Aujourd’hui, il travaille sur un projet innovant : un « serious game » (un jeu vidéo éducatif) pour soigner les ados. Interview. ELLE.fr. Comment vous est venue cette idée ? Xavier Pommereau. ELLE.fr. ELLE.fr. ELLE.fr. Conférence sur les jeux vidéo avec X. Pommereau. Une conférence autour des jeux vidéo aura lieu vendredi 7, de 13 h 30 à 18 h. « On définit un jeu sérieux comme répondant, en partie ou totalement, à ses objectifs : ludique, pédagogique ou éducatif.

Par exemple, on peut trouver des jeux qui ciblent l'éducation au recyclage des déchets ou au civisme », explique l'un des intervenants, Xavier Pommereau (photo), psychiatre et directeur du Pôle aquitain de l'adolescent au centre Abadie (CHU de Bordeaux). Selon lui, « le jeu vidéo permet d'être plus immersif, de toucher plus de monde ». Il sera accompagné du sociologue Paul Hallé et de Marc Coucourde, conseiller d'éducation populaire et jeunesse. La conférence sera retransmise en visioconférence au centre des Abeilles à Fontenay-le-Comte, à l'Ireo aux Herbiers et à la bibliothèque municipale des Sables-d'Olonne.

Vendredi 7, de 18 h à 20 h, conférence à la chambre de commerce et d'industrie, à La Roche-sur-Yon. Paris Games Week 2014 : les tendances du jeu vidéo. A quelques jours de l'ouverture du salon français du jeu vidéo, qui se tiendra du 29 octobre au 2 novembre à la Porte de Versailles, la Paris Games Week met en lumière les grandes tendances pour fin 2014/début 2015. 2014 l'année du jeu ! L'édition 2013 de la Paris Games Week fut témoin de l'arrivée de la nouvelle génération de consoles de salon, avec la PS4, la Xbox One et la Wii U. Forte de chiffres de ventes record et d'un engouement historique de la part des joueurs, cette 8ème génération a d'ores et déjà marqué l'histoire du jeu vidéo. Mais maintenant place aux jeux ! Comme chaque année la Paris Games Week permettra aux gamers de jouer aux plus grands titres de 2014 grâce à 30% de bornes supplémentaires mises à disposition par les éditeurs.

Le futur du jeu vidéo est déjà à la Paris Games Week ! Comme lors de l'édition 2013, la Paris Games Week 2014 mettra à l'honneur la création française avec le meilleur des jeux français indépendants. Le jouet vidéo, star de la fin d'année. Enfants et jeux vidéo : les parents s'en mêlent ! À l'école du numérique proposée par Orange, ils ont profité de bons conseils Mario Kart, Candy Crush, Minecraft ... Ces noms vous disent quelque chose ? Rien de plus normal, à l'heure où les jeux vidéo font partie intégrante du foyer familial.

Plus particulièrement et selon l'étude 2013 TNS Sofres, 95,5 % des 6-14 ans jouent aux jeux vidéo au minimum 1 fois par semaine. Un chiffre éclairant sur les nouvelles habitudes de jeu des enfants et adolescents, très loin du traditionnel cache-cache dans la campagne... Aussi, les parents se sentent concernés par ce phénomène : investis ou inquiets, ils cherchent le plus souvent à cerner les usages numériques des jeunes afin de mieux les accompagner. Une réalité prise très au sérieux par Orange, qui organise depuis 2012 des "Cours des parents" dans ses boutiques (lire encadré ci-dessous). Hier après-midi, trois sessions de "rattrapage technologique" étaient proposées aux parents ou adultes curieux. Déjà 350 sessions réalisées Pauline Puaux. Les films et jeux en 3D "déconseillés" aux enfants. Les films et les jeux vidéo utilisant la technologie d'images en relief "3D" sont "déconseillés" aux enfants de moins de 6 ans et jusqu'à 13 ans, les jeunes doivent en faire un "usage modéré", avertit jeudi l'Anses, l'agence française chargée d'établir des recommandations sur la santé.

Ces dix dernières années, les technologies d'images en trois dimensions se sont beaucoup développées, au cinéma d'abord, puis à la télévision, sur les ordinateurs, les consoles de jeux et les téléphones portables. Dans un avis officiel, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail "recommande" que "les enfants de moins de six ans ne soient pas exposés aux technologies 3D" et que, jusqu'à 13 ans, ils en fassent "un usage modéré". La raison de cette restriction tient aux "effets sanitaires, plus marqués" chez l'enfant que chez l'adulte, de la technologie 3D. Fatigue visuelle. SNJV barometre2014 05 BD email. Les jeux vidéo sont-ils bons pour le cerveau ? Les jeux vidéo ont la réputation d’être violents et débilitants.

Pourtant, de récentes études montrent qu’ils améliorent des capacités cognitives différentes selon le type de jeu. Les risques pour la santé restent très limités et peuvent facilement être évités. Depuis la sortie de Pong en 1972, les jeux vidéo n’ont cessé de s’améliorer et de se diversifier. Certains font partie de notre patrimoine culturel, comme Space Invaders, Pac-Man ou Tetris. Avec les jeux vidéo d’aujourd’hui, il est possible d’incarner tour à tour un sportif, un psychanalyste, une mère de famille, un pilote de chasse, un chirurgien, un soldat… Leurs décors peuvent nous immerger dans des lieux contemporains, historiques ou mythiques, dans une représentation métaphorique du cerveau ou dans des univers oniriques délirants. Stimulants pour le cerveau Depuis les récentes découvertes sur la plasticité cérébrale, on sait que l’environnement peut modifier les connexions synaptiques du cerveau. Le risque réduit d’épilepsie.

"L'excès de jeu vidéo n'est pas une pathologie" Les films et jeux en 3D «déconseillés» aux enfants de moins de 6 ans jusqu'à 13 ans. Les films et les jeux vidéo utilisant la technologie d'images ... Les films et les jeux vidéo utilisant la technologie d'images en relief «3D» sont «déconseillés» aux enfants de moins de 6 ans et jusqu'à 13 ans, les jeunes doivent en faire un «usage modéré», avertit jeudi l'Anses, l'agence publique chargée d'établir des recommandations sur la santé. Ces dix dernières années, les technologies d'images en trois dimensions se sont beaucoup développées, au cinéma d'abord, puis à la télévision, sur les ordinateurs, les consoles de jeux et les téléphones portables.

Dans un avis officiel, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail «recommande» que «les enfants de moins de six ans ne soient pas exposés aux technologies 3D» et que jusqu'à 13 ans, ils en fassent «un usage modéré». La raison de cette restriction tient aux «effets sanitaires, plus marqués» chez l'enfant que chez l'adulte, de la technologie 3D. . - Fatigue visuelle - La 3D n'est pas totalement inoffensive pour les jeunes enfants. Au cinéma comme dans les jeux vidéo, la 3D a pris une place importante ces dix dernières années. Le nombre de films projetés en trois dimensions a fortement progressé, tandis que l'industrie vidéoludique s'est emparée de cette technologie d'affichage – à commencer par Nintendo et sa console 3DS – pour proposer de nouvelles expériences aux joueurs. Et les appareils 3D, comme les téléviseurs, se multiplient. Or, la 3D peut-elle être néfaste pour la santé ? C'est la question que s'est posée l'agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES).

Dans un rapport de 132 pages (.pdf) remis ce jeudi, elle conclut que des symptômes peuvent effectivement apparaître suite à une exposition à un écran en 3D et recommande, par conséquent, quelques précautions. Conflit accommodation-vergence La 3D déconseillée pour les moins de six ans C'est chez l'enfant de moins de six ans que la 3D stéréoscopique peut entraîner de véritables complications. Les films et jeux vidéo en 3D, "déconseillés" aux jeunes enfants.