background preloader

Afroféminisme

Facebook Twitter

L’abolition de la prison : enjeu panafricain et décolonial (partie 1) Généalogie de la capture Avant-propos Réaffirmer aujourd’hui la valeur des vies noires implique inévitablement de se pencher sur la situation carcérale mondiale des noir.e.s dans les territoires marqués par la pratique de l’esclavage et la colonisation.

L’abolition de la prison : enjeu panafricain et décolonial (partie 1)

L’exemple le plus évident est celui des États-Unis. Les noirs y sont incarcérés « à un taux 6 fois plus élevé que celui de blancs »1. Sur l’ensemble de la population masculine, 1 homme sur 9 risque de connaître l’emprisonnement dans sa vie, et pour les hommes noirs la proportion passe à 1 sur 3. Sur l’ensemble de la population féminine étasunienne, 1 femme sur 56 risque de connaître l’emprisonnement dans sa vie, la proportion passe à 1 sur 18 pour les femmes noires2. L’afroféminisme. Le black feminism est un mouvement qui s’étend sur une longue période et qui possède des courants et des tendances très divers·es, allant de positions conservatrices à d’autres très progressistes (bien sûr, toutes les féministes noires ne parlent pas d’une seule voix).

L’afroféminisme

Mais il a également donné naissance à un autre mouvement, le womanism. Ces mouvements sont très proches, car incluant les principes de l’intersectionnalité. Mais là où les féministes du black feminism se réclament de ce terme et refusent de laisser uniquement les femmes blanches le définir, les womanists considèrent que le féminisme est par défaut non intersectionnel et choisissent de se définir sur un terme qui comprend déjà l’intersectionnalité.

Portrait de blogueuses : la team L’Afro. Elles militent pour une meilleure visibilité des Noir.e.s. dans une société française qu’elles définissent « monochrome », notamment dans les médias mainstream.

Portrait de blogueuses : la team L’Afro

Deux jeunes femmes nées et vivant à Paris ont lancé, il y a un an et demi, le blog L’Afro. Elles s’appellent Dolorès Bakèla et Adiaratou Diarrassouba, elles ont 31 et 28 ans, et partagent une formation journalistique, une grande colère vis-à-vis des discriminations existant dans la société actuelle et une profonde envie de faire bouger les choses. Elles forment aussi un duo complémentaire : l’une a approfondi l’étude des sciences politiques, de l’allemand, des lettres modernes et de l’histoire, l’autre de la communication et de l’analyse des médias.

L’une se définit comme « impulsive », l’autre plus « posée », deux énergies liées pour exprimer des combats communs. En cette fin de mois de février elles ont mené leur sixième évènement public, qui portait cette fois autour du traitement médiatique des afrodescendant.e.s en France. Le féminisme blanc et bourgeois, très peu pour nous. La majorité des membres de notre collectif ne participera à la marche de jour de la journée des droits des femmes.

Le féminisme blanc et bourgeois, très peu pour nous

On ira à la marche féministe du 8 mars pour tout.e.s de Belleville (link is external) qui correspond le mieux à nos convictions. C’est une marche contre le patriarcat mais aussi contre le capitalisme et les violences policières : elle entend lutter en même temps contre les oppressions de genre, de classe et de race. Article mammy jezebel sapphire homegirls. Page Q - TINDER contre JEZEBEL & SAPPHIRE. Les rencontres amoureuses, aussi éphémères soient-elles, ont pour moi un cadre idéal préétabli : sous MD dans une rave, ou dans un festival type MoogFest.

Page Q - TINDER contre JEZEBEL & SAPPHIRE

L’amour, même si je n’y crois pas vraiment, est censé nous délivrer de la tyrannie de la raison. Pas étonnant alors que la perspective d’une romance provoquée par des algorithmes me donne la gerbe. 6 cosas que las feministas blancas pueden hacer por el feminismo negro - Locas del Coño. Beautés noires : La femme noire et le white gaze – Mrs Roots. [Trigger Warning/Avertissement : agressions sexuelles, violence, spoile] Si vous suivez How to get away with murder, vous n’avez pas manqué la scène marquante où l’héroïne se démaquille et se dévêtit de tous ces apparâts pour se révéler à elle-même dans son miroir.

Beautés noires : La femme noire et le white gaze – Mrs Roots

Cette scène a énormément tourné sur les réseaux sociaux entre les femmes noires. Mais pourquoi ? La dévirilisation des hommes noirs à l'origine des familles déstructurées ? En parcourant les pages afros, une situation m’a interpellé.

La dévirilisation des hommes noirs à l'origine des familles déstructurées ?

Il s’agit de la guerre entre certains hommes noirs et certaines femmes noires, s’échangeant des propos très virulents, voire injurieux. Cela m’a rappelé ces mots extraits du discours de William Lynch, un esclavagiste du XVIIIème siècle vendant la méthode du « diviser pour mieux régner », afin de soumettre les esclaves : Ma panthère noire: sexualité stéréotypée des femmes noires en Occident – Mrs Roots. Hello tout le monde !

Ma panthère noire: sexualité stéréotypée des femmes noires en Occident – Mrs Roots

Ce poste est la version longue de mon intervention d’une quinzaine de minutes de la conférence Exotisme et construction blanche des sexualités non-blanches initiée par le collectif féministe Garces; dont vous pouvez visualiser la vidéo ici. Ceci reste une large introduction, qui se limite aux relations interpersonnelles, mais le sujet de la sexualité des femmes noires est vaste et a de multiples facettes, allant du dépistage du VIH à la prostitution, en passant par la gynécologie.

N’étant pas concernée, la dimension queer ne sera pas approfondie ici. Ca fait longtemps, pas vrai ? Disons que la réécriture de plus de 200 pages, ça occupe. [Entre Révoltes & Puissances]