background preloader

Activité interdisciplinaire en second

Facebook Twitter

Approche du travail demandé en ST2S en première épreuve du baccalauréat

Les examens prénataux obligatoires pendant la grossesse. Premier examen prénatal (avant 15 semaines d’aménorrhée) Une première consultation doit être effectuée au cours du premier trimestre. Votre médecin procédera à un examen général complet. De nombreuses analyses vous seront prescrites : détermination du groupe sanguin, sérologie toxoplasmose et rubéole, HIV. Analyses d’urines : albuminurie et glycosurie. Un frottis vous sera prescrit si vous n’êtes pas à jour dans vos examens. Si vous avez plus de 38 ans, une amniocentèse vous est proposée. Au terme de cet examen, votre médecin vous remettra le document "premier examen prénatal" qui servira à déclarer votre grossesse. Les autres examens médicaux doivent être pratiqués chaque mois, à partir du quatrième mois de grossesse et jusqu'à la date de l'accouchement. Si votre sérologie toxoplasmose est négative, vous devez effectuer une prise de sang tous les mois.

La première échographie dite échographie de datation se réalise entre 11 et 13 semaines d'aménorrhée. Troisième examen prénatal (5ème mois) Neuropédiatrie - Psychomotricité deuxième année. Sections Sous-sections 2.1 Examens prénatals Les examens de santé systématiques ont été mis en place dès 1945 dans un but de santé publique : faire reculer les chiffres de mortalité néonatale et infantile. L’examen prénuptial obligatoire entre dans cette démarche préventive : examen clinique et entretien ; recherche obligatoire des anticorps de la rubéole, toxoplasmose, facultative pour la syphilis et le virus du SIDA (VIH) ; groupe sanguin et recherche d’anticorps.

La loi de 1992 a précisé le déroulement des examens prénatals : 1- Examen clinique tous les mois à partir du 3ème mois de grossesse soit 7 consultations : poids, taille, examen général, auscultation, palpation, mesure de la hauteur utérine, examen gynécologique, prise de la tension artérielle, recherche d’œdèmes, recherche d’albumine (toxémie) et de sucre (diabète de la grossesse) dans les urines.La prise de poids est de 8 à 12 kg, au-delà les risques d’hypertension artérielle (toxémie) augmentent. 3- Des examens sanguins.

Grossesse : examens médicaux. La mortalité périnatale baisse en Europe. 27 janvier 2016 Entre 2004 et 2010, les taux de mortinatalité (mort à la naissance) et de mortalité néonatale (dans les 28 premiers jours suivant) ont baissé respectivement de 17% et 29% sur l’ensemble des pays européens. L'étude Euro-Peristat est à l'origine de ce constat. Au départ, elle a émis l'hypothèse que cette diminution s’était surtout produite dans les pays ayant les taux de mortalité les plus élevés en 2004, parce que ce sont eux qui avaient le plus de marges d'amélioration possible. Mais l'analyse qui vient d'être publiée bat cette hypothèse en brèche : « la baisse de la mortalité n'est pas corrélée au niveau de la mortalité en 2004 » rapporte Jennifer Zeitlin*, coordonnatrice du projet.

Ainsi, des disparités importantes de mortalité persistent : en 2010, la mortinatalité variait entre 1,5 à 4,3 pour 1 000 naissances totales et la mortalité néonatale entre 1.1 à 4.4 pour 1 000. Des perspectives à investiguer Note Source J Zeitlin et coll. La mortalité néonatale, ses facteurs de risque et ses causes : étude de cohorte prospective en population dans une zone rurale du Pakistan.