background preloader

1 – Définitions, généralités

Facebook Twitter

1 – Rapide définition des humanités numériques. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

1 – Rapide définition des humanités numériques

Exemple de recherche en humanités numériques : répertoire d'archives[1] sous forme d'analyse de réseau. Elles se caractérisent par des méthodes et des pratiques liées à l'utilisation des outils numériques, en ligne et hors ligne, ainsi que par la volonté de prendre en compte les nouveaux contenus numériques, au même titre que des objets d'étude plus traditionnels. Les humanités numériques s'enracinent souvent d'une façon explicite dans un mouvement en faveur de la diffusion, du partage et de la valorisation du savoir. Définition[modifier | modifier le code] Manifeste des Digital Humanities - FR Les humanités numériques peuvent être définies comme l'application du « savoir-faire des technologies de l'information [et de l'informatique] aux questions de sciences humaines et sociales »[3] . « 1. Il arrive que les humanités numériques soient assimilées à l'« humanisme numérique » que propose Milad Doueihi dans Pour un humanisme numérique (2011).

2 – Les humanités numériques en un tour d'horizon – Antoine Blanchard. Le 3 avril 2012 je prononçais la conférence inaugurale des Journées d’étude de l’Institut des Humanités Digitales de Bordeaux.

2 – Les humanités numériques en un tour d'horizon – Antoine Blanchard

Invité au nom de Deuxième labo et du C@fé des sciences, j’ai choisi de faire un tour d’horizon des humanités numériques et leur rapport à l’outil. Voici le texte et les diapositives de mon intervention (quant à la vidéo, elle est visible sur le site de la WebTV Montaigne). 3 – Introduction aux humanités numériques – Aurélien Berra. Les métamorphoses numériques du Livre II Faire des humanités numériques Par Aurélien Berra L’expression "humanités numériques", calque de l’anglais digital humanities, garde peut-être encore quelque chose d’étrange en français.

3 – Introduction aux humanités numériques – Aurélien Berra

Pour nous, le terme "humanités" – qu’il s’agisse de "faire ses humanités" ou de l’héritage de la Renaissance – est un signifiant si désuet qu’il est redevenu libre. Du reste, le découpage disciplinaire diffère selon les cultures, puisque ces humanities correspondent en France aux sciences humaines et sociales : on s’éloigne ainsi de la référence à des disciplines établies, pour nommer un phénomène complexe. Commençons par des éléments d’histoire cette introduction à un domaine dans lequel théories et pratiques sont intimement liées. On pose parfois la question de l’utilité sociale des humanités numériques. Pour illustrer mon propos, je voudrais mentionner quelques projets et proposer un témoignage. 4 – Un nouvel horizon pour la recherche transdisciplinaire ? Antonio Casilli. 5 – What is Digital Humanities ? Matthew G. Kirschenbaum. 6 – The Landscape of Digital Humanities – Patrik Svensson.

Abstract The digital humanities is increasingly becoming a "buzzword", and there is more and more talk about a broadly conceived, inclusive digital humanities.

6 – The Landscape of Digital Humanities – Patrik Svensson

The field is expanding and at the same time being negotiated, and this article explores the idea of a broadly conceived landscape of digital humanities in some depth. It is argued that awareness across this landscape is important to the future of the field. The study starts out from typologies of digital humanities, a "flythrough" of the landscape, and a discussion of what being a digital humanist entails. The second part is an exploration of four concrete encounters: ACTLab at University of Texas at Austin, the Humanities Arts Science Technology Advanced Collaboratory (HASTAC), the Humanities Computing Program at the University of Alberta, and Internet Studies.

Over the last five years, there has been a surge of activity in the multifarious emerging field often referred to as "digital humanities. " 7 – Diaporama introductif aux digital humanities. 8 – Defining the Digital Humanities. 9 – Les humanités numériques sur France Culture. 10 – Eléments pour une mise en perspective historique des digital humanities. Resituée dans une perspective temporelle, l’internationalisation des Digital Humanities qui s’amorce semble se présenter comme la suite de l’histoire engagée il y a une cinquantaine d’années entre les sciences humaines et l’informatique (1) (2).

10 – Eléments pour une mise en perspective historique des digital humanities

Les Digital Humanities sont composées des strates de leur histoire, au cours desquelles les chercheurs de différentes disciplines de sciences humaines ont appliqué les technologies informatiques dans leurs méthodes de recherche : la littérature et la linguistique pour l’analyse du texte, (Litterature and linguistic computing), dès 1960 et dans le même temps, l’archéologie pour le traitement de fouilles puis, dans un second temps, de 1980 à 1994, de nombreuses autres disciplines (Humanities computing).

La terminologie Digital Humanities se généralise depuis environ 5 ans mais de quoi s’agit-il exactement? 11 – Retour sur 40 ans de relations entre sciences humaines et informatique. 1Je me suis fixé le but ambitieux de proposer un point de vue sur quarante ans d’histoire, sous la forme d’une synthèse, plutôt que de vous présenter des faits les uns à la suite des autres.

11 – Retour sur 40 ans de relations entre sciences humaines et informatique

J’ai essayé d’extraire de mon expérience quelques principes généraux. 2Je commencerai en témoignant du fait que nous vivons de façon irréversible un âge numérique. J’expliquerai cela en présentant les trois périodes successives qui ont marqué le développement des relations entre sciences humaines et informatique, ainsi que les principes qui les ont portées. Enfin, pour parler de façon concrète, je présenterai le cas spécifique de mon expérience à Oxford, ce qui permettra d’approfondir l’état courant des recherches dans les sciences humaines et sociales (SHS) informatisées. 3Il y a toujours eu une vraie tension entre les deux méthodes opposées dont on peut se servir dans les sciences humaines et sociales et l’informatique ; une confrontation entre le texte et les données. L’Index Thomisticum. 12 – Pour une histoire de l'informatique dans l'enseignement français.

Émilien PÉLISSET L'informatique est dans une situation paradoxale : née voici près d'un demi-siècle, elle reste néanmoins une « technologie nouvelle » ; son évolution rapide multiplie les techniques de plus en plus sophistiquées mais l'abondant discours qu'elle suscite reste pauvre, imprécis.

12 – Pour une histoire de l'informatique dans l'enseignement français

Le catalogue des néologismes en « tique » s'allonge jusqu'au ridicule. L'expression de ceux qui pratiquent et savent est submergée par le raz de marée des propos de ceux qui causent sans savoir mais qui font le spectacle et s'évadent audacieusement du réel pour donner dans le futurisme ; et ils restent sans vergogne alors que leurs prophéties se révèlent farfelues.

Avec les progrès de l'informatique progresse d'autant plus facilement la mystification qu'un curieux et persistant oubli social occulte le passé. 13 – Qu’apportent les digital humanities ? Quelques exemples (1/2) Accueil > Rubriques > Qu’apportent les digital humanities ?

13 – Qu’apportent les digital humanities ? Quelques exemples (1/2)

Quelques exemples (1/2) Lorsqu’Hubert Guillaud, rédacteur en chef d’Internet Actu pose la question de l’utilité des humanités numériques dans un billet du blog qu’il anime sur l’édition numérique, La Feuille, il fait mouche. Après avoir montré à quel point ce secteur était en plein développement, il remarque cependant qu’il est parfois peu aisé d’en appréhender les retombées positives : « En tant que non-spécialiste, on a du mal à voir, à saisir l’apport de cette nouvelle forme de science, au-delà de ce qu’elle apporte pour le chercheur. On constate bien dans le Manifeste des Digital Humanities, qu’il y a d’abord cette volonté de faire communauté autour de l’intégration de la culture numérique dans les pratiques de recherche d’aujourd’hui. (...)

On est beaucoup dans la structuration d’une discipline, alors qu’on souhaiterait surtout comprendre ce que ces outils apportent concrètement » [1]. Emeutes et réseaux sociaux. 14 – Qu’apportent les digital humanities ? Quelques exemples (2/2) Accueil > Rubriques > Qu’apportent les digital humanities ?

14 – Qu’apportent les digital humanities ? Quelques exemples (2/2)

Quelques exemples (2/2) 15 – Faire des humanités numériques. 1Pour esquisser une introduction aux humanités numériques, il faudrait fournir des éléments d’histoire, un aperçu de la théorie, ainsi qu’une illustration de la pratique : programme ambitieux, qui demanderait un livre.

15 – Faire des humanités numériques

Mon exposé ne prendra pas la forme d’un catalogue d’exemples ; il ne proposera pas non plus un tableau irénique des humanités numériques triomphantes, telles qu’un conférencier pourrait les donner à voir pour implanter une chaire ou un centre de recherche dans une université nord-américaine. Je présenterai quelques repères et un témoignage personnel, qui, parce qu’il est français, soulève des questions particulières.

Mon propos consiste pour l’essentiel à commenter le titre « Faire des humanités numériques », qui peut s’entendre de plusieurs manières : je vous laisse deviner lesquelles.