background preloader

Portraits de "scop"

Facebook Twitter

Parcours de co-entrepreneurs. Laurence Ruffin : de l'Essec à la Scop Lorsqu’en 2009, à l’âge de 31 ans, Laurence Ruffin est élue Directrice Générale par les salariés associés d’Alma, elle a déjà des projets plein la tête.

Parcours de co-entrepreneurs

Il faut dire qu’elle connaît bien son sujet. Diplômée de l’Essec, elle exerce dans une agence de conseil, puis au service marketing de Renault. Si son travail l’intéresse, elle ressent néanmoins le besoin de donner du sens à ses actions, et la solution coopérative s’impose alors naturellement à elle. D’abord consultante puis responsable du développement au sein de l’Union Régionale des Scop Rhône-Alpes, elle a accompagné la création du fonds d’investissement Transméa. Virginie Vincent : une stagiaire devenue administratrice « Je suis bien dans mes baskets ici », résume Virginie Vincent. Www.laballery.fr Sébastien Chameroy : la Scop écologique Maître Ingénieur en aéro-structure de formation, Sébastien Chameroy décide de partir au Québec pour se former aux métiers de la construction écologique. Paroles de Scop : La Fonderie de l'Aisne. La transmission des PME s'ouvre aux salariés. Emission TV ARTE SCOP.

Europe 1 midi – Scop, ma petite entreprise – 24/06/13 - Europe1.fr - Europe 1 Midi. Esprit Planete - Gobelets réutilisables. Les meubles Vibel renaissent sous la forme de Scop. La tendance du moment: Le succès des SCOP dans Paris est à vous - 20 mai 4/4. Article LE MONITEUR : Zoom sur les salariés qui reprennent leur entreprise - Actualités maisons bois en Bretagne - Maison ossature bois - Charpente - Menuiserie - Loy & Cie. Portraits d’entrepreneurs - Seize salariés reprennent leur entreprise d’ossature bois Moniteur Entrepreneurs & Installateurs Retrouvez l'intégralité de l'article en suivant ce lien Quelques extraits : « Nous avons réalisé la première maison passive sur la commune de Pluguffan, cette année-là », se souvient Fabien Hosteins, entré comme métreur et désormais cogérant de la Scop.

Article LE MONITEUR : Zoom sur les salariés qui reprennent leur entreprise - Actualités maisons bois en Bretagne - Maison ossature bois - Charpente - Menuiserie - Loy & Cie

Pour une entreprise qui a fait du petit collectif et de la maison individuelle un créneau de développement, l’atelier a permis de gérer la maîtrise du temps de montage et la préparation à la RT 2012 : « Le développement de l’ossature bois nous laisse maître de notre destin sur le chantier », ajoute celui qui, avec David Babarit, compagnon charpentier, est à l’origine de l’idée de la Scop. « C’est le management participatif déjà mis en place par l’ancien entrepreneur qui nous a poussés vers cette voie, estime Fabien Hosteins. Fiche d’identité de l’entreprise Loy & Cie. Les meubles Vibel renaissent sous la forme de Scop. La renaissance du fabricant de meubles Vibel. L'odeur de bois est omniprésente dans l'atelier, où les salariés ont le sourire aux lèvres.

La renaissance du fabricant de meubles Vibel

Après plus d'un mois d'arrêt, les machines se sont remises à fonctionner mais, à douze, les "coopérateurs" ont dû organiser le travail différemment pour pouvoir honorer les commandes. "C'est unique, on apprend la vie de l'entreprise de A à Z", s'enthousiasme Christine Girard, 54 ans, dont 25 ans d'ancienneté chez Vibel, qui n'a "toujours pas réalisé" qu'elle et ses collègues étaient désormais "patrons". "La difficulté, c'est d'apprendre de nouveaux métiers car on est devenu très polyvalent", ajoute l'ancienne responsable d'atelier peinture, qui s'est attelée pour quelques jours à la visserie. Dans l'atelier couture, Maria Soares, 47 ans, assemble des pièces de tissu en ne levant que rarement la tête de sa machine à coudre. "Au début, on était un peu perdu, on ne savait pas ce qu'il fallait faire mais on va s'habituer", dit-elle.

Redémarrer au Smic M. Par. 13h15 de France 2 du 24 janvier 2015 en replay. La plus ancienne fonderie de France a finalement été reprise sous forme de Société coopérative et participative (Scop) par 27 de ses 41 salariés, après validation du projet mi-novembre 2014 par le tribunal de commerce.

13h15 de France 2 du 24 janvier 2015 en replay

La Fonderie Gillet, qui a débuté son activité sous Louis XIV, avait été placée en liquidation judiciaire le 22 juillet. Depuis cette date, l'activité y a été maintenue, mais aucun repreneur ne s'étant présenté, une majorité du personnel l’a rachetée en investissant une partie de ses économies personnelles. Les équipes de 13h15 le samedi ont suivi la démarche collective et solidaire des salariés.

Notamment celle de Boris, l’ancien adjoint de direction qui a porté le dossier devant la justice, Pascal, pour qui le choix de la Scop était évident malgré le risque financier, ou Michel, plus sceptique, mais qui a aussi pris part à l’aventure. Un reportage réalisé par Emmanuelle Chartoire, Nicolas Ducrot, Patrice Brugère et Matthieu Houël. PORTRAITS DE SCOP.