background preloader

Terrorristes: doc audio

Facebook Twitter

VIDÉO ZAPPEUR - Attentats à Paris : deuil national, "acte de guerre"... Ce qu'il faut retenir de l'intervention de François Hollande. Par Marie-Pierre Haddad , Cécile De Sèze "La France sera impitoyable".

VIDÉO ZAPPEUR - Attentats à Paris : deuil national, "acte de guerre"... Ce qu'il faut retenir de l'intervention de François Hollande

François Hollande a pris la parole, ce samedi 14 novembre, au lendemain des attaques qui ont touché la capitale. La veille, il a décrété la mise en place de l'état d'urgence sur tout le territoire et la Corse, ainsi que le contrôle aux frontières. "Certains lieux seront fermés, la circulation pourra être interdite et des perquisitions pourront être décidées dans toute l’Île-de-France (...) Face à la terreur, la France doit être forte, elle doit être grande et les autorités de l'État fermes. Depuis l'Élysée, le président de la République a expliqué que ce qui "s'est produit hier est un acte de guerre et face à cela, le pays doit prendre des décisions appropriées". Le deuil national décrété pour trois jours. VIDÉO - Attentats à Paris : le collectif "Anonymous" menace l'État islamique. Par Cyprien Cini , Loïc Farge Alors que les avions français ont procédé dimanche 15 novembre dans la soirée à des frappes en Syrie contre un fief de Daesh en représailles aux attentats meurtriers qui ont visé Paris deux jours plus tôt, la contre-attaque s'organise aussi sur les réseaux sociaux.

VIDÉO - Attentats à Paris : le collectif "Anonymous" menace l'État islamique

On le sait : l'État islamique utilise beaucoup ces outils pour sa propagande. Attentats à Paris : comment remettre en cause l'empire financier de Daesh. Par Christian Menanteau , Loïc Farge Les experts de l'Institut des études de guerre évaluent les réserves potentielles de cette organisation à 2.000 milliards de dollars.

Attentats à Paris : comment remettre en cause l'empire financier de Daesh

Ce sont les fruits de ce magot qui alimentent et entretiennent les réseaux implantés en Europe. Il faut en effet beaucoup d'argent pour se déplacer de pays en pays, disposer de logements relais, se fournir en armes et explosifs tout en étant en marge de l'économie réelle et sans apparaître sur les radars de la police. Frapper au portefeuille de Daesh va donc être l'un des axes majeurs de la lutte contre le terrorisme. C'est ce qu'a commencé à faire l'aviation française en bombardant des installations pétrolières aux mains de cette organisation.

Daesh contrôle vingt puits de pétrole (treize en Irak et sept en Syrie). Très schématiquement, le pétrole assure 40% des recettes ; le gaz, 15% ; les extorsions diverses, autant. Un embargo ? Techniquement, un embargo est faisable. Manuel Valls : des opérations se préparent "en France et dans d'autres pays européens" Par Mathilde Cesbron , Avec AFP Manuel Valls s'est exprimé sur RTL trois jours après les attentats qui ont frappé la France et ont fait au moins 129 morts.

Manuel Valls : des opérations se préparent "en France et dans d'autres pays européens"

Le Premier ministre a rappelé que le terrorisme était une menace bien réelle et que les Français allaient "vivre longtemps" avec. "Il faut s'y préparer, de nouvelles répliques", a-t-il prévenu. Manuel Valls a en effet affirmé que des opérations du groupe État islamique "se préparent encore, pas seulement contre la France, mais contre d'autres pays européens", après les attaques qui ont frappé Paris vendredi.

Attentats à Paris : c'est la mort officielle du pacte de stabilité. Par François Lenglet , Loïc Farge Une simple phrase de François Hollande a suffi pour les faire voler en éclats : "Le pacte de sécurité l'emporte sur le pacte de stabilité".

Attentats à Paris : c'est la mort officielle du pacte de stabilité

C'est la mort officielle du pacte de stabilité, cette règle budgétaire qui limite à 3% du PIB le déficit autorisé pour les pays membres de l'union monétaire. Voilà longtemps que Paris cherche à la faire sauter. Après chaque élection présidentielle, le nouvel élu se précipite à Berlin et à Bruxelles pour faire des génuflexions dans l'espoir de convaincre les Allemands de "réorienter l'Europe".

En français, ça veut dire ne pas sortir la calculette. Cette fois-ci, pas question de convaincre Angela Merkel, on n'en a pas besoin. Une nouvelle entorse. Attentats à Paris : faut-il rogner sur nos libertés individuelles pour mieux lutter contre le terrorisme ? Par Yves Calvi , Loïc Farge Après les attentats de Paris, qui ont fait plus de 120 morts et des centaines de blessés selon un bilan provisoire, une question se pose : les Français vont-ils devoir sacrifier des libertés individuelles ?

Attentats à Paris : faut-il rogner sur nos libertés individuelles pour mieux lutter contre le terrorisme ?

Mais la première interrogation tourne autour de la découverte d'armements lourds dans le cadre des perquisitions menées un peu partout sur tout le territoire. Cela n'arrive-t-il trop tard ? "Non", répond Bernard Squarcini. L'ancien directeur de la direction centrale du renseignement intérieur explique que, dans le cadre d'une surveillance d'individus qui "n'entraîne pas un niveau permettant de basculer dans le pénal, l'état d'urgence permet de purger ces dossiers et d'éviter des surveillances inutiles". Pour Me Pierre-Olivier Sur, avocat pénaliste, il y a nécessité de renforcer l'arsenal juridique et judiciaire.

Qui sont ces terroristes aguerris. Les Libanais se sentent oubliés. L'Union européenne face au terrorisme. Le monde contre Daech. Made in Daech. Ému par Danielle, Internet lui offre des fleurs.