background preloader

Sylvainduriff

Facebook Twitter

villemez thomas

Orange veut racheter Groupama Banque pour lancer sa banque mobile. Le géant français des télécoms Orange a finalement jeté son dévolu sur Groupama Banque pour lancer sa banque mobile, l’un des objectifs de son plan stratégique actuel.

Orange veut racheter Groupama Banque pour lancer sa banque mobile

Les deux groupes ont annoncé, lundi 4 janvier, être entrés en négociations exclusives en vue de l’acquisition par Orange de 65 % du capital de la banque en ligne créée par l’assureur mutualiste. Le prix que pourrait payer l’opérateur n’a pas été divulgué. Il s’agit, pour Orange, de « bénéficier d’une infrastructure déjà opérationnelle et rodée » pour le lancement de son nouveau service, Orange Banque, au début de 2017. Ce nouveau service avait été annoncé lors de la présentation du plan stratégique baptisé « Essentiels 2020 », en mars dernier. « Nous apportons nos 28 millions de clients dans le mobile, Groupama, de son côté, a un outil qui fonctionne mais qui n’a pas encore atteint sa taille critique. » Expérience en Pologne Lire aussi : Orange se lance dans la bataille du paiement sur mobile.

PayPal. Carte Citroën. Sofinco (Finaref) Billetterie DIGITICK. Le Crédit Lyonnais. Le Conservateur. Orange veut racheter Groupama Banque pour lancer sa banque mobile. Le géant français des télécoms Orange a finalement jeté son dévolu sur Groupama Banque pour lancer sa banque mobile, l’un des objectifs de son plan stratégique actuel.

Orange veut racheter Groupama Banque pour lancer sa banque mobile

Les deux groupes ont annoncé, lundi 4 janvier, être entrés en négociations exclusives en vue de l’acquisition par Orange de 65 % du capital de la banque en ligne créée par l’assureur mutualiste. Le prix que pourrait payer l’opérateur n’a pas été divulgué. Il s’agit, pour Orange, de « bénéficier d’une infrastructure déjà opérationnelle et rodée » pour le lancement de son nouveau service, Orange Banque, au début de 2017. Ce nouveau service avait été annoncé lors de la présentation du plan stratégique baptisé « Essentiels 2020 », en mars dernier. « Nous apportons nos 28 millions de clients dans le mobile, Groupama, de son côté, a un outil qui fonctionne mais qui n’a pas encore atteint sa taille critique. » Expérience en Pologne Lire aussi : Orange se lance dans la bataille du paiement sur mobile.

6/ Effectuer ma recherche documentaire etude de gestion. Dominique Méda : "Les règles du licenciement n'empêchent pas de créer des emplois, c'est absurde" - vidéo Dailymotion. Les salariés de Zara prêts à travailler le dimanche et en soirée, Conso - Distribution. Le dossier du travail du dimanche avance cahin caha selon les entreprises.

Les salariés de Zara prêts à travailler le dimanche et en soirée, Conso - Distribution

Alors que la veille de Noël, les grands magasins et leurs syndicats ont décidé de poursuivre les négociations en janvier, mercredi, c’est un géant mondial de l’habillement, Inditex, qui a trouvé un accord avec ses salariés en France pour ses marques Zara, Massimo Dutti, ou encore Bershka. Le groupe comptait 271 magasins dans l’Hexagone fin 2014 avec près de 7.500 salariés. Mais seules 90 boutiques sont concernées par l’accord. Alors que la CFDT a refusé jusqu’ici de signer un accord de branche avec le patronat des grands magasins, prolongeant les discussions, le syndicat, majoritaire chez Inditex, a approuvé avec la CFE-CGC ce texte, qui porte à la fois sur le travail dominical et en soirée.

Souplesse Avant sa signature, cet accord négocié depuis début novembre a reçu l’approbation « de plus de 87 % des employés », a fait valoir Imed Ben Ahmed. Orange et Bouygues Telecom confirment discuter d’un rapprochement. LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Sarah Belouezzane La consolidation du secteur des télécoms en France avance.

Orange et Bouygues Telecom confirment discuter d’un rapprochement

Mardi 5 janvier, Orange et Bouygues Telecom ont confirmé, dans deux communiqués distincts, être en « discussions » en vue d’un rapprochement. « Un accord de confidentialité a été signé ce jour [mardi] par Bouygues et Orange », précise le groupe industriel et de construction dirigé par Martin Bouygues, alors qu’Orange évoque « la reprise de discussions préliminaires avec le groupe Bouygues » . « À ce jour, aucune décision n’a été prise et rien ne garantit l’issue de ces discussions préliminaires », assure toutefois Bouygues dans son communiqué. Les deux entreprises avaient commencé, il y a plusieurs semaines, à discuter de façon informelle d’une éventuelle fusion.

Dernière tentative en date d’une multitude de projets de consolidation lancés, en vain, dans le secteur des télécommunications tricolore depuis maintenant dix-huit mois. Orange devrait demeurer seul maître à bord.