background preloader

Historique de ce que j'ai lu

Facebook Twitter

IAN MOSBY, PhD – Historian of Food, Indigenous Health & Settler Colonialism. Food Politics by Marion Nestle. AMI NAMA DGAC Sustainability Comments. L’industrie de la viande a peur de l’alimentation durable. Au moment d’écrire ces lignes, je suis devant ma fenêtre obstruée de centaines de gouttelettes de pluie froide d’automne. Ce genre de météo qui te glace jusqu’aux os et qui raccourcit les limites de ta patience au même rythme que la durée du jour. Aujourd’hui, je suis découragé. Et fâché aussi.

J’ai eu une réalisation cette semaine : l’industrie agroalimentaire, surtout celle de la viande, a peur de l’alimentation durable. Comment ai-je pu être assez naïf pour ne pas le réaliser auparavant? Petite mise en contexte de l’alimentation durable On s’intéresse de plus en plus à l’impact environnemental de notre alimentation.

Peu importe ce que l’industrie essaie de vous faire gober, on connaît déjà plusieurs pistes de solutions pour diminuer la pression exercée sur notre planète. Diminuer le gaspillage alimentaire est absolument indispensable, surtout quand on sait qu’entre 30% et 50% des aliments produits sont perdus. L’industrie et le gouvernement Vous êtes à court d’arguments dans un débat? Vegetarian and “Healthy” Diets Could Be More Harmful to the Environment - News. December 14, 2015 Contrary to recent headlines — and a talk by actor Arnold Schwarzenegger at the United Nations Paris Climate Change Conference — eating a vegetarian diet could contribute to climate change.

In fact, according to new research from Carnegie Mellon University, following the USDA recommendations to consume more fruits, vegetables, dairy and seafood is more harmful to the environment because those foods have relatively high resource uses and greenhouse gas (GHG) emissions per calorie. Published in Environment Systems and Decisions, the study measured the changes in energy use, blue water footprint and GHG emissions associated with U.S. food consumption patterns.

Eating lettuce is more harmful to the environment than eating bacon. “Eating lettuce is over three times worse in greenhouse gas emissions than eating bacon,” said Paul Fischbeck, professor of social and decisions sciences and engineering and public policy. Read the full study. 10 conseils simples de 12 nutritionnistes pour bien manger.

J’ai demandé à mes collègues nutritionnistes de me donner leurs conseils les plus simples pour bien manger. Ces conseils se résument en 10 points. Si vous suivez au moins un de ces conseils, vous aurez une alimentation plus équilibrée et une relation avec les aliments beaucoup moins stressante. Nul besoin de tous les suivre. Commencez par un. Quand c’est intégré, passez à un autre. « Pensez simple afin de manger des aliments simples, non raffinés et manger vrai. » – Elisabeth Cerqueira, nutritionniste et présidente de Nutrisimple « Si vous achetez des aliments emballés dans du carton ou du plastique, oubliez les tactiques de marketing sur l’emballage et allez directement consulter la liste des ingrédients.

. « C’est bien entendu un geste d’amour et de partage. . « Cuisinez une portion de plus au souper et utilisez les restes pour votre boîte à lunch du lendemain. . « Garnissez la moitié de votre assiette en légumes, tant le midi que le soir. . « J’ai un faible pour les végétaux. . « VA-RI-É-TÉ. Guide alimentaire 2019 : Santé Canada en route vers le futur. Une minute de silence, s’il-vous-plaît. Ce matin, paisiblement, la version 2007 du Guide alimentaire est arrivée à échéance. C’est la seule que j’ai connue dans ma carrière de nutritionniste. Elle laisse dans le deuil… pas grand-monde! Elle aura bien servi pendant plus d’une décennie, mais il était temps qu’elle aille rejoindre ses comparses du passé au paradis des vieux Guides. Après des années de consultations et de révisions, la ministre de la Santé Ginette Petitpas-Taylor a enfin dévoilé ce matin la nouvelle mouture du document de santé publique tant attendu.

Les fuites parues au début du mois nous avaient préparés aux changements à venir. On dit adieu à l’arc-en-ciel, aux groupes alimentaires « lait et substituts » et « viande et substituts », ainsi qu’au concept de portions. C’est simple : la moitié de ce qu’on mange devrait être constitué de légumes et de fruits. Au-delà de ce qu’on met dans l’assiette, Santé Canada donne également des conseils sur comment manger. OUI ON L’AIME!