background preloader

Solanaceae

Facebook Twitter

Solanaceae. The name Solanaceae derives from the genus Solanum, "the nightshade plant".

Solanaceae

The etymology of the Latin word is unclear. The name may come from a perceived resemblance of certain solanaceous flowers to the sun and its rays. At least one species of Solanum is known as the "sunberry". Alternatively, the name could originate from the Latin verb solari, meaning "to soothe", presumably referring to the soothing pharmacological properties of some of the psychoactive species of the family. The family has a worldwide distribution, being present on all continents except Antarctica. The Solanaceae include a number of commonly collected or cultivated species. Most of the economically important genera are contained in the subfamily Solanoideae, with the exceptions of tobacco (Nicotiana tabacum, Nicotianoideae) and petunia (Petunia x hybrida, Petunioideae), Solanaceae. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Solanaceae

Espèces[modifier | modifier le code] Aujourd'hui, la famille n'est plus étendue. Le Angiosperm Phylogeny Website [1er mai 2007] accepte 102 genres, en incluant les familles des Duckeodendracées et Nolanacées. L'espèce Duckeodendron cestroides est un grand arbre originaire des régions tropicales d'Amérique du Sud (Brésil). Les genres Coeloneurum, Espadaea, Goetzea, Henoonia sont des petits arbres ou des arbustes des grandes Antilles et d'Amérique du Sud. Description[modifier | modifier le code] Appareil végétatif[modifier | modifier le code] Les feuilles sont généralement alternes ou alternées à opposées (c'est-à-dire, alternes à la base de la plante et opposées vers l'inflorescence). Appareil reproducteur[modifier | modifier le code] Les fleurs généralement hermaphrodites présentent un pistil et des étamines.

La variabilité de certains caractères chez les Solanacées[modifier | modifier le code] Caractéristiques[modifier | modifier le code] Sous classe des gamopétales. III.

Sous classe des gamopétales

Sous classe des gamopétales Gamopétales = pétales soudés donnant une meilleur protection des pièces reproductrices de la fleur. La gamopétalie est mieux adaptée pour la pollinisation par les insectes. Les gamopétales sont polyphillétiques, apparaissant souvent comme le terme ultime de l’évolution de certains groupes des dialypétales : Les Primulales viendraient des Centrospermés. Les Rubiales viendraient des Ombellifères Les gamopétales sont divisés en trois groupes : du moins évolué au plus évolué : Gamopétales pentacycliques superovariésGamopétales tétracycliques superovariés Gamopétales tétracycliques inferovariés Série des gamopétales pentacycliques superovariés Ordre des Ericales Dans cet ordre, le type gamopétale n’est pas encore complètement fixé, il existe des espèces à pétales libres (exemple: Rhododendron)Les étamines ne sont jamais insérées sur le tube de la corolle.

Solanaceae : la famille de la tomate. CAS Authentication wanted! Caractéristiques Faisceau libéro-ligneux à phloème interne.

CAS Authentication wanted!

Feuilles en général alternes, exstipulées. Fleurs fondamentalement pentamères, hermaphrodites, actinomorphes (en apparence) ou zygomorphes. Calice à 5 sépales soudés, corolle à (4)5(6) pétales soudés en tube plus ou moins long, parfois bilabiée (Schizanthus etc.). Androcée en général isostémone, alternipétale. Utilisation Plantes alimentaires très importantes : pomme de terre (Solanum tuberosum), la tomate (Lycopersicon esculentum), les poivrons, le piment (Capsicum annuum), l’aubergine (Solanum melongena) etc. Solanacées. Les solanacées (2600 espèces dont plus de la moitié appartient au genre Solanum) sont présentes presque partout dans le monde sauf dans les régions très froides ou les régions trop chaudes ou trop sèches.

Solanacées

La pomme de terre (Solanum tuberosum), la tomate (Lycopersicon esculentum) ou les poivrons et les piments (Capsicum annuum et C. frutescens), sans oublier le tabac (Nicotiana tabacum) sont sans doute les espèces les plus connues des solanacées. Parmi nos espèces indigènes, on peut citer la morelle noire ou tue-chien (Solanum nigra), la vigne de Judée ou douce-amère (S. dulcamara), le datura (Datura stramonium), la jusquiame (Hyoscyamus niger) ou la belladone (Atropa belladonna). Les convolvulacées et les polémoniacées sont deux familles proches des solanacées et sont regroupées dans l’ordre des Solanales. Les solanacées vireuses : Solanacées : Pomme de terre : Les tomates : Familles de plantes à fleurs par ordre alphabé Par familles : [ Corrélats : Fleurs / Décombres / ...] Nebula.wsimg. Solanales. EMBRYOPSIDA Pirani & Prado Many of the bolded characters in the characterization above are apomorphies of subsets of streptophytes along the lineage leading to the embryophytes, not apomorphies of crown-group embryophytes per se.

Solanales

All groups below are crown groups, nearly all are extant. Characters mentioned are those of the immediate common ancestor of the group, [] contains explanatory material, () features common in clade, exact status unclear. Abscisic acid, ? [Anthocerophyta + Polysporangiophyta]: archegonia embedded/sunken in the gametophyte; sporophyte long-lived, chlorophyllous; sporophyte-gametophyte junction interdigitate, sporophyte cells showing rhizoid-like behaviour. Sporophyte branched, branching apical, dichotomous; sporangia several, each opening independently; spore walls not multilamellate [?

Lignans, O-methyl flavonols, dihydroflavonols, triterpenoid oleanane, apigenin and/or luteolin scattered, [cyanogenesis in ANITA grade?] [CERATOPHYLLALES + EUDICOTS]: ethereal oils 0.