background preloader

Avril

Facebook Twitter

Sirop aux bourgeons de sapin. Cueillir des bourgeons vert tendre tout frais de sapin ou d'épicea, de quoi remplir un petit pot en verre (2,5 dl env.) remplir le pot comme suit:une couche de bourgeonsune couche de sucre brunune couche de bourgeonsune couche de sucre brun remplir à raz bord, fermer, et laisser le pot sur un rebord de fenêtre au soleil pendant quelques semaines "jusqu'à la formation d'un sirop épais de couleur verte" dixit François Couplan. filtrer et conserver au frais.expérience en cours, les détails suivront ! Éviter d'y goûter tous les 3 jours, sinon il faudra retourner cueillir des bourgeons...évidemment que c'est bon ! J'ai obtenu un sirop ambré.le filtrage est en cours! A stocker au réfrigérateur!

Pour savoir qu'en faire, voir par exemple le dessert abricots, cassis, sapin et soucis... Pas si vite ! C'est à croire que les plantes essaient désormais de rattraper le retard qu'elles ont pris suite à ce début de printemps calamiteux. Elles sortent toutes en même temps et semblent avancer à marche forcée et j'ai l'impression de toutes les manquer. Autant l'ail des ours, avec sa croissance lente, se laisse récolter depuis presque deux mois (il est désormais en fleurs)... autant une plante comme la renouée du Japon, avec sa croissance fulgurante (jusqu'à 1m en une semaine !)

, a failli échapper à mon couteau. Originaire d'Asie, elle fréquente volontiers les bords de routes (où il n'est pas conseillé de la cueillir). On la trouve aussi souvent en bordure de fossé ou de rivière. Mais quel que soit l'endroit où elle s'installe, elle prolifère et chasse rapidement les espèces locales. Mais cette envahisseuse est aussi une très intéressante comestible. Travers rôtis et compotée aigre-douce de rénouée à l'ail des ours Ingrédients (pour 4) : Makis aux plantes sauvages | Christine Lapchin - Naturopathe à Paris. Je suis dans ma période makis. Je trouve ça simple et bon, au goût et pour la santé ! La base est d’acheter des feuilles de nori séché.

On en trouve en Biocoop, et parfois même en supermarché. Je mélange le riz cuit avec une sauce faite de purée de sésame et vinaigre de riz. Maki au lamier blanc j’ai fait un test avec du lamier blanc (Lamium album) ce qu’on appelle à tort "ortie blanche" mais qui n’a rien à voir avec la véritable ortie. Mon second essai, très concluant, a été de mettre des feuilles de fenouil sauvage, qui se marie particulièrement bien avec le poisson, et des feuilles de pissenlit. Il n’y a plus qu’à refermer, en roulant la feuille de nori, et mouiller un peu la partie encore sèche pour faire adhé rer. Bon appétit ! Christine Lapchin – Naturopathe Maki au fenouil et pissenlit Like this: J'aime chargement…

Cuisine des Algues. - Beurre au pioka et à la criste marine Ingrédients : Pioka, criste marine, vinaigre de cidre, beurre. Recette : Récolter en bord de mer du "chondrus crispus", dit aussi "carragheen", ou "pioka", ainsi que de jeunes pousses de "criste marine" ou "casse-pierre". Pour une petite demi livre de beurre, il faut compter deux poignées d'algues, et une poignée de criste marine. La préparation est plus facile si l'algue a blanchi au soleil et à la pluie. Au fond d'une petite casserole, faire chauffer un trait de vinaigre de cidre, et y fondre doucement le beurre, en prenant soin de ne pas trop le liquéfier. Ajouter les plantes finement hachées (les algues auront au moins une heure auparavant été mises à tremper dans de l'eau vinaigrée afin de les attendrir et de les dessaler).

Laisser cuire à feu très doux environ dix minutes, en remuant sans cesse. Cette préparation accompagne en particulier à merveille le lieu jaune de ligne, farci de quelques algues, et cuit à la braise. La Garrigue Gourmande - Vin de feuilles de figuier. Recette du crumble à la rhubarbe. Je vous ai présenté récemment ma culture de rhubarbe forcée. Je me retrouve donc actuellement avec pléthore de rhubarbe sans compter que je vais très bientôt commencer à récolter la rhubarbe de l’année. Je pense commencer avant le 15 mars, il est vrai que je cultive une variété très précoce. J’ai donc confectionné un crumble à la rhubarbe pour le grand plaisir de mes invités. Pour ma recette je m’inspire du livre de Delia : Delia’s Vegetarian Collection Dans les différentes utilisations possibles de la rhubarbe en cuisine n’oubliez pas le crumble rhubarbe.

Cette recette est facile à réaliser et délicieuse. Ingrédients utilisés pour mon crumble à la rhubarbe : Mélange rhubarbe-gingembre et sucre : 1 kg de rhubarbeUne grande cuillerée à café de racine de gingembre broyé120 grammes de sucre semoule (vous pouvez aussi utiliser du sucre cristallisé) Autres ingrédients : Recette facile du crumble à la rhubarbe : Je découpe les tiges de rhubarbe en dés d’environ 2 cm de côté.

Beignets de Glycine - Carnet de voyages en Gourmandise. Beignets de Glycine Il ya quelques années j'avais acheter un très beau livre de Camille Le Foll : "Retrouver le goût de la nature" au éditions Aubanel j'y ai découvert une recette de beignets de Glycine, cela m'avait étonnée car je ne savais pas que les fleurs de Glycine se mangeaient.Chaque année, je fais des beignets de fleurs d'acacia. alors vu la bonne odeur de la Glycine, j'avais très envie d'y gouter.Hélas, je n'ai pas de Glycine dans mon jardin. il n'y en a pas non plus dans mon entourage. pourtant c'est devenu une obsession, il fallait que j'essaye.Heureusement ma fille a une copine dont la grand-mère en possède une belle devant sa porte, alors quatre minettes sont venues un après midi avec une brassée de belle fleurs. et comme les miss avaient très envie de gouter, nous avons improviser un atelier patisserie : Beignets de fleurs de Glycine ingrédients : recette donnée pour une dizaine de grappes de fleurs, je n'en ai fait que 5. alors n'hésitez pas à augmenter les doses.

Je veux être bonne: Gnocchis aux orties. Il y a un truc que j’aime tant avec le printemps… bien sûr, les oiseaux qui chantent, les jupettes à fleurs, courir nu-pieds dans les champs... Mais surtout, c’est la saison des orties pardi ! Et comme le dit si bien Oh almonds « les orties c’est la vie »! (très chouette blog au passage). A la question où trouver des orties à Paris, je ne sais quoi te répondre. On me le demande souvent : « hep hep madame qui veut être bonne ! T’es bien mignonne avec tes histoire d’orties qui ne-piquent-pas-quand-on-les-mange et qui font soit-disant-du-bien, mais nous aussi les gens des villes on voudrait bien goûter! Si tu en as déjà repéré dans le commerce, à Paris ou ailleurs, sois donc mignon(ne) et partage sympathiquement tes adresses en commentaire sivouplé.

Bonne semaine à toi. (Après les gnocchis, je testerai le vin d’ortie si ça intéresse quelqu’un… ) Recette approximative des gnocchis aux orties - 500g de pommes de terre (chair farineuse) - 1 œuf - 50 à 100g d’orties fraiches - 2 gousses d’ails. Je veux être bonne: Calzone aux orties et à la menthe. Mince! La semaine dernière, je voulais poster une nouvelle recette et puis je ne l’ai pas fait. Pourquoi? La semaine dernière était de celle où rien ne va. Toi aussi tu connais ces semaines-là, je le sais bien.Ces semaines où quoi que tu fasses quoi tu te dises (et que, même si tu fais rien) y'a toujours un truc pas bon qui te tombe dessus. Bah ouais, dans ces cas là faut pas trop lutter. Faut attendre que ça passe. Parce qu’au final tout passe... La semaine dernière j’ai perdu mon portefeuille, j’ai cassé mon plat préféré, j’me suis affichée sur cuisine radio, je me suis fait remonter les bretelles sans raison, on m’a annoncé une mauvaise nouvelle, j’ai passé la soirée avec des gens bizarres à qui j’avais envie de dire f**k (mais je suis trop polie), je me suis fait avoir trop de fois par la pluie (et tous les jours j’ai oublié mon parapluie), j’ai loupé mon train, j’ai cramé mon gâteau,… et avec le recul je me dis que j’exagère – j’avais même pas de train à prendre.

Pâte à Pizza: Troussepinette !! - Ciao 93. Vous avez peut-être lu ce billet, alors voici venu le temps de s'y repencher. D'abord, corrigeons deux erreurs : la première, c'est que ce fameux breuvage s'appelle troussepinette, et non trousspinette comme je l'avais écris. La trousspinette existe aussi, c'est une macération d'oranges dans du vin, avec quelques épices. La macération qui nous occupe, elle, prend un e après les deux s. La deuxième erreur, c'est que cette boisson se fait non pas avec des pousses d'aubépine, mais avec des pousses de prunellier, encore appelée "épine noire" en pays vendéen, d'où nous vient la recette. C'est d'ailleurs grâce à des sites vendéens que j'ai pu corriger ces deux erreurs.

Par chance, notre terrain qui ne cesse de nous ravir, présente plus de prunelliers (sauvages) que d'aubépines (sauvages aussi), donc c'est bon, on va pouvoir y aller. Les prunelliers, ont la particularité de faire leurs fleurs avant que la moindre feuille ne sorte. Cette année, c'est le stade des essais. Une cuillerée pour papa: Troussepinette : la recette. Troussepinette ou trousse-pinète, l'écriture varie, mais que se cache-t-il donc derrrière ce nom à l'évocation un brin polissonne ? Rien qui n'amènera votre âme au purgatoire, je vous le garantis, sauf si vous en abusez, mais là je vous laisse avec votre seule conscience !

Juste un délicieux breuvage qui a fait la réputation des caves vendéennes où la dive bouteille trône en bonne et due place, circulant de main en main dans des verres eux-même dûment culottés. Si vous voulez en savoir plus sur l'origine de cet apéritif on ne peut plus local, allez donc jeter un oeil sur l'article écrit par mes amis de Troospeanet, lorsque vous aurez fini de le lire, sûr que vous aurez d'un coup l'envie d'en boire de suite un petit verre bien frais, accompagné d'une tranche de préfou toute tiède.

Dans troussepinette, il y a épine : il vous faudra donc attendre patiemment les mois de mai/juin pour aller cueillir les jeunes pousses dans les buissons, sans vous écorcher ! (source image sur internet) Oeufs pochés au pesto de cardamine. Je ne comptais guère sur les cloches pour m’apporter des œufs alors comme dit le proverbe : on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même !!! Le pesto était formidable quand je l’ai préparé mais le lendemain quand nous l’avons mangé il avait malheureusement perdu une grande partie de son parfum. Je conseillerais donc de ne le préparer qu’au dernier moment. Pesto à base de pétales de fleurs de cardamine des prés à fleurs roses (cardamine pratensis) à ne pas confondre avec la cardamine amère aux fleurs blanches (cardamine amara).

Ingrédients : 1 grosse poignée de pétales de cardamine 2 gousses d’ail 1 grosse poignée d’amandes mondées de l’huile d’olive un filet de vinaigre au Rau Ram Préparation : Enlever les pétales des fleurs Les mettre dans le mixer. Faire griller les amandes à la poêle sans matière grasse. Ajouter l’ail, l’huile et les amandes dans le mixer. Réduire en pâte. Mettre dans un récipient et ajouter le filet de vinaigre. Œufs pochés au pesto de cardamine. 2 avocats 4 œufs un citron. Cardamine des prés et pesto rose. Ces jours, en lisière de forêt, dans les champs ombragés et humides fleurit une jolie plante, couleur lilas pâle. Famille des brassicacées, saveur très piquante.

Feuilles et fleurs sont comestibles, à utiliser plutôt comme condiment.Les fleurs sont jolies sur une salade, elles ont un goût poivré et piquant à réveiller n'importe quelle verdure tristounette.Dans ma tête, une envie de pesto, alléchée par les pesto monochromes de Birgit chez Cooking Out. Mais beaucoup d'inquiétude, que va-il rester de ces jolies fleurs une fois mixées ? Et quoi faire de ce pesto ? J'ai pensé à l'utiliser pour assaisonner un poisson à chair blanche, mais pas de poisson cobaye sous la main.

Y avait juste un avocat bien mûr qui me faisait de l'oeil sur mon panier de fruits. Pour une petite portion: Un bouquet de cardamine des prés, égrener les fleurs et passer au mixer. Question couleur, association de rose et vert dans une assiette, je vous laisse juger. Spaghettis aux fleurs de choux sauvages - Notée 5. De l'ail ou de l'ail ? Mon premier pousse dans les forêts fraîches et plutôt humides. Il est très recherché par les amateurs de cuisine sauvage, car très goûteux, facile à reconnaître (ne serait-ce que par son odeur) et formant de véritable tapis dans les sous-bois (donc rapide à cueillir). Mon second, d'origine méridionale, pousse désormais sur beaucoup de littoraux, des côtes Méditerranéennes à celles du Pas-de-Calais. Moins connu en tant que plante comestible, il n'a pas pourtant pas grand chose à envier à mon premier, à l'exception peut-être de la taille de ses feuilles.

Car lui aussi pousse souvent en groupes très denses (on pourrait presque le récolter avec une faux). Lui aussi donne de magnifiques fleurs qui, avant de s'ouvrir, permettent de faire de délicieux condiments à la manière des câpres et qui une fois ouvertes, font de magnifiques décorations comestibles au goût ... aillé, bien entendu. Travers en croûte d'ail Ingrédients (pour 4) :

Bientôt avril : les trésors du pissenlit ! Bientôt avril : les trésors du pissenlit ! Ci-contre: une cuillérée de cramaillote Depuis des années, ma mère réalise avec des fleurs de pissenlit, un vin délicieux qui se sert à l'apéritif...mais aussi la fameuse cramaillote : une gelée à la consistance de miel, très goûteuse. Ce miel est souvent apprécié avec le foie-gras, je le préfère à l'heure du thé sur de la brioche tiède ou bien dans un yaourt nature brassé.

Attention, lors de votre cueillette : privilégiez des prairies, en pleine campagne, loin de la pollution et du bord des routes. Les fleurs de pissenlit ont des feuilles très découpées, aux triangles pointus, il ne faut pas les confondre avec d'autres fleurs qui se révèlent vraiment amères, et qui ont des feuilles arrondies, peu découpées. L'heure et le temps qu'il fait, sont également deux critères importants de la cueillette. Ingrédients pour la cramaillote : -400 fleurs de pissenlits (si si...comptez-les!) Ci-contre : cramaillote et vin de pissenlit Vous avez aimé ces recettes ? Salade de pissenlit au lard et aux oeufs. Capres de pissenlits. Fleurs de Pissenlit. Âques est une fête que j’aime. C’est la fête de la résurrection, la victoire de la vie sur la mort. La nature qui avait perdu sa parure au début de l’hiver, retrouve de tendres couleurs, l’air est plus frais, la lumière revient.

C’est une période où l’on a l’envie de nettoyer à fond les maisons, d’ôter les lourds rideaux pour les remplacer par de fins voilages qui ondulent au souffle du vent, de traquer le moindre grain de poussière, de lessiver les murs peints, de sortir les meubles de jardin. La cuisine devient plus légère, les petits légumes primeurs nous font de l’œil : radis, asperges, fraises.

Mais attention il faut savoir modérer son impatience, car si l’aspect est correct, la saveur et le goût sont loin d’être au rendez-vous. Ce sont des légumes de serre, de culture hors-sol pour les fraises, et de toute façon leur prix est prohibitif. Les fleurs de pissenlit ouvrent un œil jaune sur le vert des prairies. Recette de la Cramaillotte (miel de fleurs de pissenlit) 2 oranges. Chutney de pissenlit. Dandelion Recipe: Lemonade. How to make dandelion and burdock beer. Pissenlits frits. Garrigue Gourmande - Jeunes tiges d'asphodèle en vinaigrette. Garrigue Gourmande - Racines et jeunes pousses d'asphodèle cuites. Asphodèle, porte-cerises. Borage Lemonade. La Garrigue Gourmande - Soupe à la bourrache.