background preloader

Comprendre titres, bachelor, certif, master...

Facebook Twitter

Bachelor : les raisons d’un succès. La France n’a pas son pareil pour emprunter des mots anglais en les détournant de leur signification originelle. Exemple typique : un meeting. Le bachelor, lui, est arrivé discrètement dans l’Hexagone à la fin des années 1980, dans quelques rares écoles, dont l’Ecole supérieure de commerce de Toulouse, dénommée Toulouse Business School depuis 2013. Dans les pays anglo-saxons, « bachelor » désigne soit un célibataire, soit le diplôme qui sanctionne les trois premières années universitaires. L’équivalent, donc, d’une licence. Le bachelor à la française est autre chose : une formation sur trois ans, proposée après le bac par des écoles privées – à raison au minimum de 4 000 euros par an –, avec une forte dose de stages, souvent à l’étranger, et un cursus conçu en vue d’une intégration rapide sur le marché du travail, national ou international.

Depuis six ou sept ans, l’offre de bachelors a explosé. Un accès par la petite porte à une grande école. Les bachelors bénéficient-ils du visa, d’un label ou d’un titre RNCP ? Studyrama Grandes Ecoles : 13/06/2014 Qui dit bac+3 ne veut pas dire exempt de reconnaissance. À quels visas, titres et labels, les bachelors peuvent-ils prétendre ? A l’instar des écoles bac+4 et bac+5, de nombreux bachelors ont obtenu le visa de l’Etat (bac+3). Plus d'une trentaine d'écoles bac+3 ont un diplôme visé et sont rattachées à une banque ou un concours commun. Les titres certifiés RNCP D’autres, à l’instar de quelques bachelors EGC, ont opté pour une inscription au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP), un label qui est fortement revendiqué par les écoles proposant leur cursus en alternance.

Le label bachelor CCI En outre, et afin d’améliorer leur lisibilité, alors qu’elles n’ont pas accès au grade de licence, les CCI ont promu depuis 5 ans l’appellation "Bachelor des CCI", sous forme d’une labellisation de leurs formations à bac+3. Les accréditations internationales Karine Darmon Photo : Toulouse BS Articles associés En savoir +

Diplômes et formations reconnus : les réponses aux questions que vous vous posez. “Formation reconnue et certifiée par l’État au niveau 1”, “titre inscrit au RNCP et enregistré au Journal officiel”, “Diplôme visé par l’État”… Pas facile de se repérer dans le jargon utilisé par les écoles pour présenter leurs formations. “Reconnu”, “certifié”, “habilité”, “accrédité”, “visé”, etc. : dans quel contexte ces différents “labels” – qui ne sont pas synonymes les uns des autres ! – peuvent-ils être utilisés ? Explications. L'appellation "diplôme reconnu" est un argument de poids sur la plaquette de présentation d'un établissement. Un diplôme reconnu, c'est quoi ? Si cette reconnaissance vient de l'État, sachez déjà qu'elle ne peut pas s'appliquer à un diplôme précis.

En revanche, une école peut être reconnue par l'Éducation nationale, ce qui lui permet d'accueillir des boursiers. Au sommaire Qu'est-ce qu'un diplôme visé ? Qu’est-ce qu’un diplôme habilité ou accrédité ? Qu’est-ce qu’un diplôme inscrit, enregistré ou répertorié ? Qu’est-ce qu’un diplôme agréé (ou réglementé) ? S’y retrouver dans les masters, mastères spécialisés, MSc, Masters internationaux... Accréditations des écoles en 2018 : EQUIS, AACSB, AMBA, EPAS ? - Ecoles commerce. Nous te proposons dans cet article une « photo des accréditations » dont disposent les écoles de commerce début 2018. Les principales sont EQUIS et AACSB, plus difficiles à obtenir, elles accréditent un établissement en entier (tous les programmes et diplômes, mais aussi la stratégie globale de l’école et son équilibre financier), viennent ensuite AMBA et EPAS qui n’accréditent pas l’établissement dans son ensemble mais seulement certaines de ses formations.

Plus d’informations sur ces labels ici. Bien que les accréditations ne fassent pas tout, cela permet d’avoir une indication globale de la performance académique des écoles et de pouvoir les comparer sur la base de leurs accréditations si jamais tu hésites à l’issue des concours. Bien sûr ce n’est qu’un indicateur parmi d’autres. Nous distinguons 5 catégories : ****, 14 écoles « triple-accréditées » : EQUIS (et donc EPAS), AACSB et AMBA. . celles sans aucune accréditation. Les différents diplômes : bachelor, master, mastère, Msc, MS, MBA... - Ecoles commerce.

Le ministère de l’Enseignement supérieur français a revendiqué l’appellation Licence – Master – Doctorat pour les diplômes universitaires, il n’y a qu’à l’Université que tu peux obtenir de tels diplômes. De leur côté, les écoles de commerce proposaient initialement une seule formation généraliste en commerce et management, et les étudiants étaient diplômés de l’école X ou de l’école Y, mais nous avons assisté ces dernières années à l’explosion de nombreux autres diplômes (MBA, Mastère MS, MSc, BBA…) : que se cache-t-il derrière ces intitulés ? Tous les diplômes offrent-ils le même niveau de qualité ? Master Grande Ecole : la référence Une trentaine d’écoles de commerce ont obtenu l’autorisation de délivrer, en plus du diplôme de la dite école, le grade de master équivalant au Master universitaire (et ce pour une durée déterminée de trois à cinq ans renouvelable).

Les autres diplômes MBA (Master of Business Administration) Master of Science (MSc) Mastère Spécialisé (MS) Mastère, Mastaire PhD. Indicateurs de qualité : labels officiels et accréditations internationales - Ecoles commerce. Qu'est-ce qu'un Titre Certifié au RNCP ? Définition et équivalences. Article modifié le 14/08/2018 à 12:20 par La rédaction Comment connaître l'équivalence d'un diplôme ? Qu'est ce qu'un titre certifié ? Quelle certification pour quel diplôme ? Diplomeo répond à toutes vos questions sur les titres certifiés par l'État. Qu’est-ce qu’un titre certifié par l’État ?

À quoi sert le Répertoire National de la Certification Professionnelle (RNCP) ? Vous cherchez une formation ? Définition et explication d’un titre certifié Vous êtes à la recherche d’une formation et vous essayez de comprendre ce que signifient les différentes certifications et les niveaux pour un cursus. Qu’est-ce qu’un titre certifié ? « Le titre certifié permet à son titulaire de certifier les compétences, aptitudes et connaissances nécessaires à l’exercice d’un métier ou d’une activité correspondant à un domaine professionnel. » C’est ainsi que le site Cncp définit les titres certifiés de niveaux reconnus par l’État. À quoi sert le RNCP ? Ce répertoire est mis à jour régulièrement. Niveau VI.