background preloader

Thème 2 - Création de richesses et croissance économique

Facebook Twitter

D'un défaut à l'autre, retour sur la crise argentine en 8 étapes. Fin du suspens ce mercredi pour l'Argentine, menacée d'un défaut de paiement suite à la décision de justice la forçant à rembourser 1,3 milliard de dollars à deux fonds vautours qui ont refusé de se soumettre aux restructurations de 2005 et de 2010.

D'un défaut à l'autre, retour sur la crise argentine en 8 étapes

Retour sur une affaire qui prend racine en 2001, lors du défaut de paiement du pays. 2001 : défaut de paiement Le pays est affaibli par les mesures drastiques du FMI qui ont accompagné les divers plans d'aide des années 90. Il est en pleine récession et se situe dans une spirale déflationniste. Même si sa dette n'est pas particulièrement importante (53,9% du PIB), les mauvaises perspectives de l'économie viennent limiter la confiance des investisseurs qui exigent des primes de risque toujours plus élevées. Au mois d'août, le FMI accorde une avance de 8 milliards de dollars à l'Argentine. 2003-2008 : reprise de la croissance Après une année 2002 marquée par la récession, le chômage (23%) et la pauvreté (57%), l'économie argentine se redresse. Pourquoi le progrès technique dope de moins en moins la croissance.

Et si tout cela ne servait à rien ?

Pourquoi le progrès technique dope de moins en moins la croissance

Les robots, l'intelligence artificielle, le big data, les algorithmes de gestion, les machines-outils connectées, les imprimantes 3D, les drones... toutes ces incroyables innovations sorties des labos de recherche et des cerveaux de la Silicon Valley. Comme ça, de but en blanc, la question peut paraître un peu brutale. Pourtant certains économistes commencent bel et bien à se la poser. A leur grande surprise, ils ont en effet découvert que ces formidables avancées technologiques ne faisaient plus guère progresser la productivité - la richesse produite à partir d'une même quantité de travail - telle jadis l'invention de la roue ou du palan.

Et que, en conséquence, elles ne boostaient pratiquement pas la croissance ni n'accroissaient notre niveau de vie. >> En vidéo : L'histoire de l'invention de la valise à roulettes ou pourquoi certaines innovations évidentes sont-elles si tardives ? Simple bataille d’experts ? Tous droits réservés Optimiste. Classement IDH 2015 : les 20 pays où la vie est plus belle. Le rapport sur le développement humain 2015 dévoile les Etats où la population jouit d'une meilleure qualité de vie.

Classement IDH 2015 : les 20 pays où la vie est plus belle

Pour évaluer la situation économique et sociale d'un pays, le produit intérieur brut (PIB) ne suffit pas. Afin d'évaluer le bien-être d'une population, il faut aussi s'intéresser à la façon dont les richesses sont distribuées. C'est du moins la volonté du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), qui est à l'origine de l'Indice de Développement Humain (IDH). Au-delà du revenu national brut par habitant, ce dernier prend en compte l'espérance de vie à la naissance et le niveau de scolarisation des jeunes.

Chaque année, le PNUD classe les pays en fonction de leur IDH. On observe peu de changement dans le haut de ce palmarès. A noter que l'Irlande, qui avait perdu trois places au palmarès l'année dernière car elle ne s'était pas encore relevée de sa récession économique de 2008, gagne aujourd'hui quatre rangs pour se retrouver en 7e position. Au-delà du PIB, 10 indicateurs pour mesurer autrement le progrès. Le Monde | • Mis à jour le | Par Alexandre Pouchard Partiel, incomplet, trop centré sur l’économie : le produit intérieur brut (PIB) est depuis longtemps accusé de ne refléter que partiellement la situation d’un pays, écartant des domaines primordiaux comme la qualité de vie ou le développement durable.

Au-delà du PIB, 10 indicateurs pour mesurer autrement le progrès

Début avril, le Parlement français a adopté une proposition de loi écologiste préconisant l’examen de nouvelles mesures avant les discussions budgétaires de l’automne. Près de trois mois après, le Conseil économique, social et environnemental (Cese), organisme consultatif composé de représentants sociaux (patronat, syndicats, associations), et France Stratégie, un organisme rattaché au premier ministre et formulant des recommandations au gouvernement, ont proposé dix indicateurs complémentaires au PIB pour « prendre en compte toutes les dimensions du développement, tant économiques, sociales qu’environnementales ».

Tour d’horizon de ces dix nouveaux outils. Travail : le taux d’emploi. Eco : De nouveaux indicateurs pour le PIB.