background preloader

GASPILLAGE ALIMENTAIRE

Facebook Twitter

Infographie. Stickers chasseGaspi. Réduire le gaspillage alimentaire. Commission "Chasse au gaspi" Gaspillage alimentaire. Mordicus. Infographie. Les Français et le gaspillage alimentaire. A côté de Lyon, une cantine scolaire lutte contre le gaspillage alimentaire. Voir la vidéo Francetv info Mis à jour le , publié le Chaque année 150 000 tonnes de produits alimentaires sont gaspillées dans les cantines françaises.

A côté de Lyon, une cantine scolaire lutte contre le gaspillage alimentaire.

Philippe Demaret, chef dans un collège près de Lyon, a décidé de s’attaquer au problème. Son réfectoire détonne dans le paysage des cantines scolaires. 9 grammes de déchets par personne Les enfants n’ont pas le droit au plat principal tant que leur assiette d’entrée n’est pas totalement vide. A la fin du service, les déchets sont pesés.

GuideGaspillage-8_pages_cle8759e5.pdf. Gaspillage alimentaire - qui jette le plus en France et dans le monde. Les données sur le gaspillage alimentaire mondial sont édifiantes.

Gaspillage alimentaire - qui jette le plus en France et dans le monde

Le monde peut produire assez d’aliments pour nourrir les 6 milliards d’habitants de la planète. Malgré tout, 82 pays n’ont pas suffisamment de nourriture pour faire vivre l’ensemble de la population décemment. Le gaspillage alimentaire est aussi un phénomène français En France, nous jetons en moyenne 21 % des aliments que nous achetons, ce qui représente 6,5 millions de tonnes de déchets alimentaires par an, soit 20 kg par an et par Français selon le ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt.

Un chiffre qui grimpe entre 90 et 140 kg si on prend en compte l’ensemble du processus de vie du produit, de la fabrication à la consommation. Le coût de cet impressionnant gaspillage alimentaire s’élève entre 100 et 160 euros par an et par habitant selon une étude menée par l’ADEME, soit 12 à 20 milliards d’euros au total en France chaque année. On jette plus de nourriture qu’on ne le croit Références : Le magazine - n° 40 - Ça vous concerne - Contre le gaspillage alimentaire. De la nourriture produite dans le monde est perdue ou jetée à la poubelle sans avoir été consommée.

le magazine - n° 40 - Ça vous concerne - Contre le gaspillage alimentaire

L’alimentation représente 30 % des impacts écologiques imputables à chaque citoyen, selon la Commission européenne. La lutte contre le gaspillage alimentaire concerne tout le monde : les entreprises agroalimentaires, les enseignes de distribution et de restauration, les collectivités locales, et bien sûr, les consommateurs. À travers son action, l’ADEME entend toucher l’ensemble de ces publics. Agir aux étapes clés de la « chaîne de production alimentaire »Favoriser les bonnes pratiques d’achat et de consommation au niveau des ménages Réduire les impacts économique, social et environnemental du gaspillage alimentaire. Lydie Ougier / responsable pour la Prévention des déchets à l’ADEME Pourquoi l’ADEME se préoccupe-t-elle du gaspillage alimentaire ? Comment lutter contre ce gaspillage et quel rôle peuvent jouer les entreprises et les collectivités ? Comment intervient l’ADEME ?

Info prise ! Gaspillage alimentaire : oui, on peut manger sans jeter. Au Sial, salon de l’alimentation, le ministre Garot veut que chaque Français ne jette plus entre 20 et 30 kilos de nourriture par an...

Info prise ! Gaspillage alimentaire : oui, on peut manger sans jeter

Chaque Français jette entre 20 et 30 kilos de nourriture par an, un gaspillage que le gouvernement veut diviser par deux d’ici 2025, en favorisant la vente de produits à l’unité ou la récupération des invendus par les associations d’aide aux plus démunis. Parmi ces 20 à 30 kilos de nourriture jetés, "7 kilos sont constitués d’aliments encore sous emballage", explique le ministre délégué à l’Agroalimentaire, Guillaume Garot, en marge du Sial, grand salon alimentaire, qui a ouvert hier à Villepinte. Ce thème parle à une majorité de Français puisque 54 % d’entre eux considèrent que la lutte contre le gaspillage est un acte important à faire au quotidien et 57 % en parlent déjà avec leur entourage, selon un sondage TNS Sofres.

Pourtant, 31 % seulement des sondés reconnaissent jeter les restes d’un repas au moins une fois par mois, 28 % du pain.