background preloader

Chapitre 5 : l'évolution de la biodiversité

Facebook Twitter

Muséum national d'Histoire naturelle - Web-série "Virus" TP14 communication. La communication entre individus d’une même espèce La communication se définit comme la transmission d’un message (sonore, visuel, olfactif), porteur d’un sens (alarme, demande de nourriture, parade nuptiale ...) entre un individu émetteur et un individu receveur.

TP14 communication

La communication peut également aboutir à la formation de groupe qui peuvent, avec le temps, devenir de nouvelles espèces, c'est le phénomène de spéciation*. On s’intéresse ici à deux espèces de rainettes*vivant en Amérique du Nord. Problème à résoudre : comment la communication peut-elle former des groupes et participer à la formation d’espèces ? Exemple chez le pouillot verdâtre : Hyla versicolor Hyla chrysoscelis Deux rainettes américaines Hyla chrysoscelis et Hyla versicolor sont deux espèces différentes de rainettes. TP15 - sélection sexuelle. Les mécanismes de la sélection sexuelle.

TP15 - sélection sexuelle

Rappels du collège : évolution. Les forces à l’origine de l’évolution de la biodiversité (SVT 2de) Communication intraspécifique et sélection sexuelle (SVT 2de) La place de l'Homme dans la classification du vivant. Ces peuples prouvent la théorie de l'évolution - DBY #44.

Darwin chez les Pokémons- DBY #7. Un érudit musulman a eu l'idée de l'évolution 1000 ans avant Darwin (plutot transformisme) Naissance d'une espèce. Darwin - Tu mourras moins bête - ARTE. Evolution et sélection naturelle – iguane marin – tortues géantes – pinsons d... Genetic Drift. La Théorie de l'Evolution - Petites Histoires du Vivant (Arte - 2014) Sciencetips - 'À la deuxième fleur, tournez à droite' La beauté masculine chez les oiseaux - La chronique de Max Bird. Les fabuleux oiseaux de paradis - ZAPPING SAUVAGE.

Un paradisier en tournage ... Sciencetips - 'Copieur. La technique d’amplification sonore des grillons. La sélection sexuelle désigne l’évolution en faveur de certains traits héréditaires par rapport à d’autres, dans un contexte de compétition entre les individus d'une même espèce en vue de l'accouplement.

La technique d’amplification sonore des grillons

Chez l’Oceanthus, un genre d’insectes orthoptères (c'est-à-dire qui ont des ailes alignées par rapport à leur corps) de la famille des grillons, les mâles attirent les femelles pour se reproduire et ces dernières favorisent les partenaires les plus grands. Les petits gabarits ont donc trouvé une astuce pour avoir eux aussi leur chance. Une préférence de taille L'attirance des femelles pour les grands mâles peut s’expliquer par le fait que ces derniers sont plus susceptibles d'assurer une reproduction efficace, et donc le maintien de l'espèce.

Elles les repèrent grâce aux sons qu'ils produisent, plus puissants que leurs congénères de plus petit gabarit. Une technique bien perfectionnée Une préférence de taille Une technique bien perfectionnée. Cet oiseau menacé est devenu tellement rare qu'il en oublie comment chanter. Gazouillis, sifflements, piaillements,...

cet oiseau menacé est devenu tellement rare qu'il en oublie comment chanter

Les oiseaux possèdent tout un répertoire pour s'exprimer et échanger avec leurs congénères. Mais tous n'ont pas le même langage sonore. Chaque espèce se distingue par des cris et chants particuliers qui peuvent aussi varier en fonction des régions et des individus. Malheureusement pour le méliphage régent, un passereau originaire d'Australie, cette "culture sonore" pourrait devenir de l'histoire ancienne. C'est ce que révèle une étude publiée dans la revue Proceedings of the Royal Society B par des chercheurs de l'Australian National University et de l'organisation BirdLife Australia. Selon ces travaux, le chant propre à l'espèce Anthochaera phrygia serait en train de disparaitre. Une espèce en danger critique d'extinction Le méliphage régent est un passereau de taille moyenne reconnaissable à son plumage majoritairement noir parsemé de taches et de bandes jaunes. Des chants très différents En manque d'apprentissage Cours de chant en captivité.

Médiateur / médiatrice scientifique - Onisep. Responsable de laboratoire de recherche - Onisep. À la tête d'une équipe de chercheurs et de techniciens, le responsable de laboratoire de recherche produit des connaissances et des savoirs nouveaux.

responsable de laboratoire de recherche - Onisep

Expert dans un domaine (biologie, médecine, agronomie, chimie, démographie, sociologie, etc.), il a acquis assez d'expérience pour pouvoir définir, piloter et valider des travaux scientifiques. Il encadre les chercheurs de son laboratoire et cherche des financements pour les différents programmes qu'il souhaite déployer. Toujours au fait de l'actualité dans son domaine, il gère des projets de A à Z.

Il propose un axe d'étude, établit le cahier des charges, voire conçoit des prototypes, des procédés nouveaux ; il évalue aussi l'éventuel retour sur investissement et constitue les dossiers techniques. En tant que responsable, il est interrogé par les politiques, les journalistes, pour expliquer des phénomènes particuliers : évolution des climats, prévention des risques naturels... Enseignant-chercheur / enseignante-chercheuse - Onisep.