background preloader

Énergie "sale"

Facebook Twitter

Pierre Rabhi : la question des gaz de schiste. Gaz de schistes. La fracturation hydraulique pour les nuls.wmv. Vers une exploitation des gaz de schiste en Algérie. Les premiers forages expérimentaux en vue d'évaluer le potentiel algérien en matière de gaz de schiste débuteront avant la fin de l'année Le potentiel d’hydrocarbures de roche-mère du pays est considérable La France ne désespère pas de pouvoir les extraire sans trop de dommages pour la planète. Tant et si bien qu’au grand désappointement des écologistes, qui sur ce dossier soutiennent depuis le départ le principe de précaution environnemental et sanitaire, les socialistes se refusent à tirer un trait définitif sur l’exploitation des gaz de schiste dans nos frontières. Le Premier ministre lui-même l’a dit, confirmant ainsi les allégations du ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg.

Les autorités européennes, elles, plaident pour un encadrement strict des conditions d’exploitation. Dans le pire des cas, tout porte à croire que ces derniers pourraient se rabattre sur l’Algérie, qui abrite elle aussi des hydrocarbures non-conventionnels en très grandes quantités. Au secours, les gaz de schiste reviennent ! - Energies. Il est déjà loin le temps où les leaders socialistes s’opposaient fermement aux gaz de schiste. « Une fausse bonne idée aux risques écologiques démesurés », expliquait il y a un an Arnaud Montebourg [1].

Lors du débat sur la loi du 13 juillet 2011, interdisant la fracturation hydraulique, le futur ministre du Redressement productif, le futur Premier ministre et le futur Président – alors dans l’opposition – ont même signé une proposition de loi « visant à interdire l’exploration et l’exploitation des hydrocarbures non conventionnels, à abroger les permis exclusifs de recherche de mines d’hydrocarbures non conventionnels et à assurer plus de transparence dans le code minier ». C’était avant d’arriver au pouvoir. Des permis toujours valides La loi du 13 juillet 2011, votée sous le gouvernement Fillon, interdit bien « l’exploration et l’exploitation des mines d’hydrocarbures liquides ou gazeux par des forages suivis de fracturation hydraulique de la roche » (Article 1). Qu’importe ! Parole d'animaux: Gaz de schiste: plusieurs manifestations à travers la France - Le Nouvel Observateur.

Interdisons la fracturation hydraulique avant qu'il ne soit trop tard! Pétrochimie. Forages en Guyane: il est possible de faire autrement! « La technique de forage utilisée par Shell (qui le reconnaît) provoque le rejet de boues de forage toxiques. (...) Les pouvoirs publics doivent exiger la mise en place d’une expertise indépendante ». Par Aline Archimbaud, sénatrice EE-LV de Seine-Saint-Denis, membre de la délégation sénatoriale à l’outre-mer, et Jean-Jacob Bicep, député européen, originaire de Guadeloupe, délégué national d'EE-LV aux régions et collectivités d'outre-mer. La Guyane possède tous les atouts nécessaires pour devenir un territoire exemplaire en matière de transition énergétique. Mais les décisions prises en faveur de la campagne controversée de forages que Shell s'apprête à y mener nous inquiètent fortement. Les alternatives existent cependant.

La Guyane est un territoire qui présente une concentration exceptionnelle de biodiversité: 5 500 espèces végétales, plus de 600 espèces de poissons et d’amphibiens et 700 espèces d’oiseaux. Incontinence. La Face Cachée du Pétrole-Partie 1 sur 2 - Le partage du monde.

Nucléaire

"Nucléaire. La voie du génocide." un film documentaire de VANESSA ESCALANTE écrit par FRANÇOIS MATIVET produit par JAN VASAK - [Sortir du nucléaire 89] Nucléaire : la voie du génocide Le film d’un membre de YonneLautre à soutenir ! 30 jours en Australie dont 15 à marcher dans le bush avec les aborigènes et contre les mines d’uranium ne peuvent laisser indifférent. C’est la chance que j’ai eu en août 2011. Sur le chemin qui me ramenait en France, une pensée tournait à l’idée fixe : comment faire pour donner de l’écho et du volume aux combats que mènent ce peuple magnifique et les nombreux militants qui les soutiennent ? De par mon activité militante au sein du Réseau Sortir du nucléaire, je savais pouvoir agir et impulser quelques initiatives dans ce sens, mais je souhaitais faire plus. Je crois que c’est pendant mon escale en Chine que les morceaux du puzzle se sont assemblés.

À mon retour, très vite avalé par mes activités, ce projet est rapidement passé au second plan jusqu’à ce que je sois contacté par Vanessa Escalante. Pour cela nous avons besoin de votre soutien.