background preloader

Tablettes liseuses livres numériques

Facebook Twitter

Proposer une bibliothèque numérique au CDI. Enrichir son catalogue grâce aux ebooks Je souhaitais depuis longtemps mettre à disposition des usagers une bibliothèque numérique proposant des ouvrages entrés dans le domaine public. Les crédits de mon petit collège ne me permettent pas d’acheter tous les ouvrages que je souhaiterais et les « classiques » sont peu lus. Les ebooks gratuits sont donc une aubaine. Après le passage à PMB, ce souhait est devenu possible. La préparation En collaboration avec les professeurs de lettres, j’ai sélectionné quelques titres et cherché sur le web un site qui proposerait des ebooks de qualité sous plusieurs formats.

Mon choix s’est arrêté sur le site Bibebook, géré par l’APEL, Association de Promotion de l’Ecriture et de la Lecture. Le catalogage Mes souhaits pour la mise à disposition : proposer le téléchargement des ebooks par URL et QRcodes proposer la lecture par navigateur en utilisant le format PDF insérer un lien vers la page d’origine du ebook Ajout du ebook comme document numérique Mise en valeur. Critique de la lecture numérique. Paru en 2009 dans la revue Atlantic Monthly, l’article de Nicholas Carr, « Is Google making us stupid ? 1 », connut un vif succès, significatif du nouvel esprit de dissensus qui caractérise les affaires numériques. C’est probablement dans les pays de langue allemande que le débat est le plus vif, notamment autour de l’ouvrage de Susanne Gaschke sur « l’abrutissement numérique 2 ». Bien au-delà des critiques habituels du numérique, le débat a vu s’engager les activistes les plus connus de l’internet, comme Geert Lovink, avec le colloque « Society of query 3 », ou Ippolita 4.

Au sein de la communauté scientifique, le symposium 2010 de la fondation Nobel, « Going Digital 5 », a été largement centré sur ce débat. Un an plus tard, Nicholas Carr publiait, sous le titre The Shallows : What the Internet is Doing to Our Brains 6, l’enquête et la démonstration qui sous-tendent l’article d’Atlantic Monthly. La question de la lecture La surcharge cognitive Une vision déterministe de la technique.

Livre électronique : une bibliothèque dans la poche. La lecture sous clé. Vous achetez un livre chez votre libraire préféré. Vous le lisez, vous l'appréciez. Vous le rangez dans votre bibliothèque. Quelques semaines plus tard, vous cherchez l'ouvrage dans vos rayonnages : il a disparu. Vous demandez à vos proches s'ils l'ont emprunté. Personne ne l'a vu. Vous achetez un livre chez votre libraire préféré. Des fictions ? Ces deux anecdotes sont rapportées par Cedric Manara, spécialiste du droit du livre numérique, lorsqu'il intervient sur le sujet. Les éditeurs et les distributeurs propriétaires des fichiers ne se privent en effet pas de contrôler l'usage et la distribution des ouvrages.

Ces DRM ont évidemment pour but de restreindre les usages possibles du fichier acheté, de forcer la main aux acheteurs qui, dans l'impossibilité d'emprunter un exemplaire qui ne peut être copié ni transféré sur une autre machine, seront contraints de l'acheter. Limiter les usages et la diffusion des eBooks : une stratégie contre-productive. Convertisseur ePub en ligne. Erreur : le nombre d'entrées a dépassé la limite de 3. Pour continuer, vous devez mettre à niveau votre compte : Erreur : la taille totale du fichier a dépassé la limite de 100 MB. Erreur : la taille totale du fichier a dépassé la limite absolue de 8GB. Pour les comptes payants, nous offrons : Utilisateur Premium Jusqu'à 8GB de taille totale de fichier par conversion 200 fichiers par conversion Une vitesse de conversion haute priorité Des pages totalement exemptes d'annonces publicitaires Une garantie de remboursement Utilisateur libre Jusqu'à 100 Mo de taille totale de fichier par conversion 5 fichiers par conversion Une vitesse de conversion à priorité standard Des pages avec annonces publicitaires Nous ne sommes pas autorisés à télécharger des vidéos YouTube.

Le numérique à l’école : des outils au service de l’apprentissage des élèves, vraiment. Tableau interactif, ordinateur, tablette : le numérique pénètre les écoles. Ces nouveaux outils servent-ils l’apprentissage et la pédagogie ? Ou les intérêts commerciaux des géants de l’Internet et de l’électronique ? Roberto Casati, philosophe spécialiste des sciences cognitives, s’interroge sur les conséquences de ces technologies. Selon lui, elles altèrent nos capacités à lire avec attention, à se concentrer.

Sans que les élèves en sachent beaucoup plus sur le fonctionnement d’un ordinateur, d’un logiciel ou d’un moteur de recherche. « Ce qui compte, pour les géants de ce système, c’est que vous soyez connectés en permanence afin de pouvoir vous proposer continuellement des produits. » Entretien. Basta ! : Pourquoi la tablette ne vous semble-t-elle pas adaptée à la lecture ? Les élèves qui utilisent les outils numérique dans l’apprentissage ont-ils de meilleurs résultats scolaires ? Il n’y a pas une réponse uniforme. Que l’innovation n’est pas une valeur en elle-même.

Creer_une_application_gratuite_Esidoc_pour_tablette_smartphone_Android_1_.pdf. Des réservoirs de livres numériques. Titres libres de droit ou issus du domaine public Livres en texte intégral Des incontournables : Gallica ebooks : : Livres classiques, numérisés à partir des originaux (donc avec le cas échéant les illustrations), au format epub.

Gutenberg project livres numériques, revus et corrigés par des volontaires Wikisource : Des réservoirs constitués par des académies : Je Lis Libre : des livres gratuits pour les 10-14 ans, CRDP d’Alsace : Selinum, serveur de livres numériques de l’académie de Bordeaux : ABU, la bibliothèque universelle : Athena : Bibebook : éditeur de livres numériques sous creative commons, Bouquineux : Ebooks libres et gratuits : Gallica: Gallica. Tablettes à l'école : « Il ne faut pas se contenter de picorer »

Il est un collège en France où les écoliers ne plient plus sous les 10 kilos de leur sac à dos. A Meung-sur-Loire (Loiret), les 510 élèves de l’établissement Gaston Couté ont troqué leurs manuels scolaires contre une tablette. L’objet, que les plus jeunes sont censés garder de la sixième à la troisième, est configuré selon leur niveau et leurs options. Il permet de transférer un exercice réalisé par l’élève derrière son pupitre sur le tableau blanc interactif ou sur la tablette du professeur. Unique en France, l’expérience a conquis enseignants et élèves. Apprend-t-on aussi bien sur une tablette que dans un manuel scolaire ?

Tout dépend de la manière dont la tablette est utilisée. Mais les yeux fatiguent plus vite sur écran... En effet. Quelles autres précautions faut-il prendre pour favoriser la concentration ? Dans les métiers du livre, il y a des règles pour maintenir l’attention du lecteur. Un enseignant doit-il tirer parti de la tablette pour enrichir ses leçons avec des liens ? Oui. Beta. PocketBook Touch Lux.

Choix de la liseuse

Des applications pour tous les âges et tous les goûts. Download | OpenDyslexic. Mac, Windows, Raw Font Files All the OpenDyslexic and OpenDyslexic 3 packages are available free, here: Download OpenDyslexic2 from dafont.com (Click ‘Download’ on the right side of the screen.) Check the Dafont FAQ for more details on installing For your Phone and Tablet iOS To use in apps: Install the package located below, directly from your device: override the font used everywhere: Jailbreak your iOS device and install “Open-Dyslexic.”

Android To override the font used everywhere: You can download the OpenDyslexic CM theme from here: For your computer Browsers Linux Ubuntu: apt-get install fonts-opendyslexic Fedora: yum install opendyslexic-fonts Debian (sid): apt-get install fonts-opendyslexic Arch Linux: yaourt open-dyslexic-fonts Mageia: urpmi fonts-ttf-open-dyslexic Like this: Like Loading... Quand les livres numériques atténuent la dyslexie. Trouble spécifique de l’apprentissage de la lecture ; handicap neurologique se caractérisant par des difficultés de reconnaissance des mots courants ; difficulté à identifier les lettres, les syllabes ou les mots : la dyslexie fait souffrir de nombreux enfants et adolescents. Pour ceux-là, l’apprentissage de la lecture et de l’écriture devient un véritable calvaire parfois insurmontable.

De nombreuses solutions existent cependant afin de remédier au problème. Souvent, l’accompagnement d’un(e) logopède sera vivement conseillé et entraînera une série de progrès notables. Néanmoins, depuis peu, d’autres pistes viennent renforcer et accompagner la « rééducation » des enfants dyslexiques. C’est le cas, par exemple, de la lecture sur support numérique. Marco Zorzi et son équipe de chercheurs de l’Université de Padoue ont réfléchi au moyen de faciliter la lecture des personnes présentant des troubles dyslexiques. D’autres polices du même type existent et parfois, elles sont gratuites. EDI Touch | OpenDyslexic. Free Audiobooks. MobTvCulture. Le mag avril 2011 Avec l'arrivée de l'iPad et des autres tablettes tactiles, on aurait pu croire que le sort des lecteurs ebooks dédiés était scellé. Eh bien, il n'en est rien. Le leader mondial Amazon n'aura jamais autant vendu de Kindle, à tel point il s'apprête à en fournir gratuitement à ses meilleurs clients.

Sony a annoncé que l'arrivée des tablettes tactiles avait dopé le marché des lecteurs ebook et qu'il risquait d'être en rupture de stock pour son dernier Sony Reader. Enfin on a vu apparaître de nouveaux acteurs comme le constructeur ukrainien Pocketbook, qui revendique d'ores et déjà la 3e place derrière Amazon et Sony. Pocketbook propose pas moins de 6 modèles de lecteurs, un modèle 5 pouces, 2 modèles 6 pouces, version Wifi ou 3G, une version 6 pouce LCD, mais aussi, fait rare, 2 modèles 10 pouces : le Pocketbook 902 en version Wifi non tactile et le 903 en version tactile et 3G.