background preloader

Suze08

Facebook Twitter

Transformation digitale et collaborateurs : où en sont les banques ? L'accélération numérique implique un changement de mentalités. Charles F. Kettering PWA, RPA, machine learning, blockchain, 5G, informatique quantique… les discussions portant sur le numérique tournent essentiellement autour des innovations. Si la technologie est une composante omniprésente dans toute activité numérique, le principal facteur-clé de succès de votre transformation digitale est bien l’évolution de l’état d’esprit des collaborateurs : aligner leur mindset sur celui du marché.

Nous n’avons de cesse de répéter dans nos articles que la transformation numérique est avant tout une démarche centrée sur l’humain : les collaborateurs qu’il faut convaincre, rassurer, stimuler, former, accompagner… Cet accompagnement porte à la fois sur les compétences spécialisées (hard skills), sur les compétences humaines (soft skills), sur la culture numérique, mais également sur le croyances, jugements, certitudes et schémas de pensées qui se sont formés dans un contexte très différent de celui dans lequel nous nous trouvons actuellement. Management : la fin du chef ? - Le Cercle. L'expérience client en temps de crise. Chroniques d’experts Stratégie Le 19/02/2019 En période de ralentissement économique, construire une proposition de valeur attractive, réaliste et accessible est un défi particulièrement ardu. L’Insee a annoncé au dernier trimestre 2018 une prévision de croissance d’environ 1% pour 2019. Certains estiment que le low-cost est une stratégie valable : la compétitivité tarifaire ne serait-elle pas la première étape d’une expérience accessible au plus grand nombre ?

Ryanair peine désormais à sanctifier un modèle consistant à offrir un service minimum (mais peut-on être exigeant avec un premier prix à 19,99 euros, hors services complémentaires ou changement de dernière minute facturés au prix fort ?) Le low-cost, une « arme de destruction massive » Telle une « arme de destruction massive », le low-cost explose à peu près tout sur son passage, au bénéfice quasi exclusif de la part de marché et de la rentabilité immédiate (dans les cas les plus favorables)

. – Un faible impact émotionnel. Le temps de l'influence. Aujourd’hui c’est un compliment d’être « influenceur ». La première page des magazines présente les femmes et les hommes les plus influents ; chacun se prévaut de sa capacité d’influence à l’aune du nombre de suiveurs sur les réseaux sociaux. Plus on est influent, plus on est important ; plus on parvient à agir sur les autres, plus on est admiré, au point que dans la dénomination des modèles de rôles, l’influenceur semble remplacer le décideur.

Dans le domaine des idées et de la mode, il faut influencer et la qualité de la personne et des idées proférées semble se mesurer aujourd’hui au nombre de personnes qui relaient : vox populi vox dei, comme disait le proverbe. Cette valorisation de l’influence ne manque pas d’interroger. L’époque n’est pas loin quand les parents s’émouvaient, se désolaient d’avoir des enfants « influençables » dans la cour de l’école. La banalité de l’influence L’influence est un phénomène banal. Le succès de l’influence aujourd’hui Les risques de l’influence. Quatre géants du secteur des services créent leur propre centre d'apprentissage.

Événements du Grand Débat National - Grand débat : et si la formation était la clé ? Parcours professionnels et formation : des liens renouvelés. Actes de la journée d’étude du 7 décembre 2018 organisée par le Conseil national... / Céreq Echanges. Lancé par le Conseil national d’évaluations de la formation professionnelle (CNEFP), réalisé par le Céreq et financé par le Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP), le Dispositif d’enquêtes sur la formation et itinéraires des salariés (Defis) suit sur cinq années (2014-2019) les itinéraires de 16 000 personnes représentatives des salariés en poste fin 2013. Cette journée d’étude s’est déroulée en suivant trois sessions thématiques : « Apprendre au travail : la part du formel et de l’informel », « La formation comme liberté professionnelle » et « À quoi sert la formation continue ? ». Elle présente les résultats des trois premières vagues de l’enquête en les mettant en regard des orientations de la réforme de 2018 en cours de déploiement.

Table ronde. Construire et évaluer l’action publique. Quel rôle des dispositifs de connaissance ? (1ère partie et 2e partie) (Philippe Debruyne, Marc-Antoine Estrade, Carine Seiler, Corinne Soussia) 2016_CCPRO_PETIT_Camille. La réforme de la formation pro est la plus importante de notre temps. Le travail est en pleine transformation et la mutation a largement commencé. La vague technologique schumpétérienne secoue brutalement le marché du travail en modifiant la structure actuelle des emplois.

L’étude la plus optimiste est celle de l’OCDE qui estime que seulement 9% des emplois en France présentent un « risque élevé de substitution » par des robots. Pour les chercheurs Carl Benedikt Frey et Mickael Obsorne de l’Université d’Oxford, ce sont 47% des métiers qui sont menacés au niveau mondial. Quant à la Banque Mondiale, elle anticipe une disparition de 70 % des emplois dans les pays en voie de développement. Un consensus se dégage malgré tout de ces études : la plupart des métiers en disparition sont des métiers pénibles.

On peut donc s’en féliciter. Dans le même temps, le think tank de l’université d’Oxford Future of Humanity Institute affirme que 85 % des emplois de 2030 n’existent pas encore et devraient émerger sous l’effet de la révolution numérique. Publié dans Les Echos. LCL prévoit de supprimer une centaine d'agences supplémentaires d'ici à 2021. Ce n’est pas d’agilité dont votre organisation a besoin. Nous vivons dans un monde d’incertitude et de ruptures. Pour survivre dans ce monde, les organisations devraient être agiles. Le mot Agilité est désormais partout. Ce serait la solution miracle au manque d’innovation comme il en surgit tous les six mois. Mais il n’en est rien. Le principe de l’agilité est assez simple: comme nous sommes incapables de prédire l’avenir, et que nous l’admettons enfin, et que nous sommes également incapables de l’influencer, nous allons laisser le cours des choses se développer, et quand il se passera quelque chose, nous réagirons.

L’importance actuelle donnée à l’agilité traduit clairement un fantasme sur les startups de la part des grandes organisations plus empêtrées que jamais dans leur glacis bureaucratique et désespérément à la recherche d’une solution miracle. Suivez-moi! Plus fondamentalement, l’agilité repose sur un paradigme qui est celui de l’adaptation. Deuxièmement il faut que l’organisation soit capable de réagir vite. WordPress: Et si la notion d’engagement était dépassée ? Chroniques d’experts Management Le 28/02/2019 © Getty Images Pour impliquer les salariés, il faut réfléchir à un nouveau modèle. La crise de l’engagement est tangible. Le sujet est devenu anxiogène pour les organisations.

Et pour cause : les constats chiffrés sont alarmants. Dans une entreprise française de 1000 personnes, 60 salariés seraient donc engagés et 940 peu engagés, voire activement désengagés. Face à un tel constat, les DRH se questionnent : par où commencer pour lutter contre le fléau du désengagement ? Mais approche-t-on seulement le problème sous l’angle adéquat ? – un engagement émotionnel, dit affectif : « Mon entreprise est une deuxième famille, mes collègues sont un appui constant, j’ai de l’admiration pour mon manager et c’est un choix de cœur que de travailler avec eux ». – et enfin, un engagement calculé, dit de continuation, lié aux avantages acquis dans l’entreprise : « Ma vie serait bouleversée si je démissionnais maintenant.

Question de loyauté Reconsidérer le lien. Est-ce la fin de l'open space ? Le travail en open space est chose courante dans les entreprises. Qu'elles soient petites ou grandes, elles ont choisi ce mode de travail car il apportait de nombreux avantages en termes de coût et de place. La cohésion en open space ? Une étude vient démontrer que travailler en open space n'est pas aussi efficace que prévu.

Méthode de cette étude Deux chercheurs de la Harvard Business School ont réalisé une étude, publiée par la revue The Royal Society Publishing, sur des sociétés ayant changé la configuration de leurs bureaux pour passer au modèle open space. Les chercheurs ont placé des capteurs sur des salariés pour mesurer les échanges par la voix, et ont mesuré en parallèle le nombre d'emails et de messages échangés, pour une même entreprise, avant quand les collaborateurs étaient dans des bureaux fermés puis quand ils sont passés en open space.

Voici les résultats étonnants de cette étude. Les échanges humains en open space mis à mal La pollution sonore baisse la productivité. Transformation managériale : que peuvent apprendre les entreprises libérées aux administrations et organismes publics ? [Itw management] "L'intelligence des salariés est le principal obstacle à la coopération, mais elle peut aussi être le facteur clé de succès", explique le sociologue François Dupuy - L'interview management. Et si la philosophie nous aidait à redonner du sens à notre travail ? De "réussir" à "méditer", la preuve en 7 mots. RÉFLEXION - Pierre d’Elbée, philosophe et fondateur d’un cabinet de conseil, vient de publier "Le travail inspiré", dans lequel il explore le sens du travail. LCI est allé l’écouter lors d'une conférence qui a fait le plein et où il a proposé sept mots pour s'initier au sujet. 19 févr. 2019 09:00 - Sibylle Laurent "Comment donner ou redonner du sens à son travail : est-ce un Graal inaccessible ?

" Le sujet doit intéresser : le Patio, lieu de coworking parisien qui organisait la conférence il y a quelques jours dans le 16e arrondissement, a croulé sous les inscriptions. Au pupitre, Pierre d’Elbée, docteur en philosophie, auteur du livre "Le travail inspiré" et fondateur d'Iphae, cabinet de conseil. Nous sommes allés l’écouter. Pierre d'Elbée ne livre pas de recette toute faite. "On oppose souvent réussite pro et perso.

"Lorsqu’on ouvre un dictionnaire, le premier sens d'"objectif" est un sens militaire. "Il faut être acteur de notre vie. "C’est à la mode. Apporter toujours plus de valeur à nos clients ! Le Groupe BRED enregistre le résultat net le plus élevé de son histoire en 2018, en hausse de 8 % – Interview d’Olivier Klein. Quel regard portez-vous sur l’exercice 2018 ? Retraitée des éléments exceptionnels, la croissance du PNB ressort à 4,6 %, un chiffre qui conforte les choix stratégiques du Groupe BRED. Pour la sixième année consécutive, le produit net bancaire consolidé de la BRED progresse, pour s’établir à 1 191 M€. Notre cœur de métier, la Banque commerciale France, demeure le premier moteur de cette croissance. Son PNB, hors éléments exceptionnels, a progressé de 6 % dans un environnement caractérisé par la persistance de taux d’intérêts bas. Ces performances résultent de la croissance de nos parts de marché des ménages pour la banque de détail, à laquelle s’ajoute la progression de 9 % du PNB de la banque de grande clientèle en 2018.

Le Groupe BRED enregistre le résultat net le plus élevé de son histoire en 2018, en hausse de 8 %. Sur quoi repose ce succès selon vous ? Modes de travail : entrons-nous dans une nouvelle ère ? - 89C3 | BPCE. S’adapter, modifier nos modes de travail pour appréhender la complexité. Par Mélanie Poulain Nous vivons une période d’accélération, de transformation, de rupture inouïe ; mélange de crises (économique, idéologique, écologique, sociétale…) et d’opportunités induites. « Dans la longue histoire du genre animal, ce sont ceux qui ont appris à collaborer et à improviser efficacement qui l’ont emporté » Charles Darwin. S’adapter, pour survivre ! Ou, pour reprendre Darwin, collaborer & improviser. Ainsi, les nouveaux modes de travail – modèles collaboratifs, communautés apprenantes, management participatif, leadership responsabilisant… – ne répondent pas à une mode passagère mais bien à une (r)évolution profonde.

Pourquoi ? Les pyramides, qui ont régi le monde occidental moderne depuis la Renaissance ne constituent plus une réponse appropriée car leur vitesse de réaction est trop lente. Or, ces compétences sont activées, stimulées, par des contextes ouverts, libres et responsabilisant. La limite des « compétences du XXIème siècle » En Italie, le divorce entre employés et managers. Cet article est tiré de l’étude à paraître sur les types de comportements managériaux appréciés par les employés en Italie réalisée par Antonio Giangreco, professeur en ressources humaines à l’IÉSEG School of Business, Francesca Macchi, Massimiliano Serati, Federica Sottrici de l’Università Cattaneo LIUC, et Vittorio D’Amato, directeur du Centre de recherche sur le changement, le leadership et la gestion du personnel de l’Università Cattaneo LIUC.

En Italie, seulement un quart des employés recommanderaient leur manager à un collègue ou à quelqu’un avec lequel ils seraient amenés à travailler, et plus de 4 sur 10 déconseilleraient de collaborer avec lui. C’est ce qui ressort de notre étude en ligne menée auprès de 461 personnes travaillant de différents secteurs (industrie, services, etc.). En cause, un style de management trop éloigné de leurs attentes. Demande de liberté Au-delà de l’entreprise. “Le manager d’aujourd’hui n’est plus celui qui sait tout” - Actus RH. Avec la révolution numérique, le rôle des managers a beaucoup évolué ces dernières années. Tel est le constat du cabinet de recrutement Hays dans une étude parue le 26 avril qui se penche sur le rôle du manager au sein de l’entreprise. 1.400 candidats (dont 64% de managers) ont été interrogés sur les missions et compétences clés des managers d’aujourd’hui.

Plus de 9 salariés sur 10 estiment que la fonction de manager ne ressemble plus à ce qu’elle était par le passé. Et plus de la moitié des répondants estiment même qu’elle serait devenue plus difficile ! “C’est un peu simpliste comme vision, tranche Etienne Cadre, DRH chez Amaris, un cabinet de conseil en technologie et management. Aujourd’hui, les enjeux sont plus complexes, mais ce n’est pas plus dur qu’autrefois”. Leaders charismatiques VS experts Alors, qu’attend-on du chef de file aujourd’hui ? ARTICLEUn manager devrait s’intéresser au handball : la preuve par 10 Fini le management hiérarchique. Se former ou apprendre, Efficacité - Productivité personnelle.

"La transformation digitale n’existe pas, il s’agit d’une transformation culturelle dans un monde digital" La transformation digitale et la modernisation de son entreprise face à l’innovation technologique et numérique, voilà une épreuve que traversent beaucoup de professionnels et d’entrepreneurs. Mais en quoi cela consiste vraiment ? Existe-t-il une recette, un procédé miracle pour réussir sa transition numérique ? À l’occasion de l’Inbound Marketing France 2019, événement dont nous sommes partenaire média et qui se tiendra le 29 janvier à Rennes, Ilham Guggenheim, managing director à AKKA DS, proposera de dessiner les contours de cette transformation digitale et d’analyser son impact sur les organisations lors d’une conférence.

En marge de cette Keynote, Ilham Guggenheim a répondu à nos questions sur le sujet. La transformation digitale est un terme qui est omniprésent depuis quelques années. Nous assistons à une « transformation digitale mania » depuis 2015. Je pense que la transformation digitale n’existe pas, il s’agit d’une transformation culturelle dans un monde digital. Les neurosciences appliquées aux HR Tech & Talent Management : 1ère conférence « speaker series » by Wavestone. Wavestone a reçu dans ses locaux trois experts des neurosciences appliquées au talent management à l’occasion d’une table ronde passionnante, animée par l’ancienne directrice des partenariats d’OpenClassrooms. Notre première invitée, Camille MORVAN, possède une renommée internationale.

CEO de Goshaba, une intelligence artificielle spécialisée dans le recrutement non biaisé, elle détient un PhD en neurosciences de l’Université d’Harvard. Jeremy LAMRI, notre second invité, est co-fondateur du Lab RH et de Monkey Tie. Diplômé d’Oxford et d’HEC, il vient de sortir son livre aux éditions Dunod sur « Les Compétences du XXIème siècle« . Enfin, Guillaume COPPIN, CEO de Xos, était également présent, pour parler de neuro-pédagogie avec une dimension learning et formation.

Tous trois ont partagé leur vision des neurosciences contemporaines, de leur application aux technologies RH, et plus particulièrement au recrutement, à la formation et la gestion des compétences. Les compétences du XXIème siècle. La transformation digitale : est-ce pour moi ? et mon entreprise ? IA is coming… ou il ne faut pas sauver le soldat compétence. La-surcharge-cognitive-au-travail-sommes-nous-en-capacite-d-agir.

TRIBUNE. Comment la France s'est vendue aux Gafam. Dix principes pour penser dans un monde complexe. Ne gaspillez plus votre argent dans le team building. Développer un territoire apprenant, maintenant. Manager une équipe : quelles compétences clés ? La banque révolutionne son service client sans artifice | Arvato. L’intelligence émotionnelle, un atout face aux machines ? L’Intelligence Émotionnelle, Un Savoir-Être Indispensable En Entreprise. Quand les salariés prennent le pouvoir ! Ethikonsulting on LinkedIn: "Manager à l’heure du digital : quels enjeux ? La digitalisation met le manager face à de nouveaux types de problématiques. Pour les traiter, il doit prendre en considération 3 enjeux : • Apprendre à gérer une infobésité stress.

Il est temps d'arrêter de former les managers. Transformation digitale : des salariés livrés à eux-mêmes. VUCA : former les managers à l'incertitude. Les métiers n’existent plus. Nous sommes tous des ensembles de compétences. VUCA : former les managers à l'incertitude. Synthese-enquete. L’autonomie et la confiance comme leviers de performance de l’entreprise.

Quête de sens au travail : une préoccupation élitiste ? Cegos Communique Baro Radioscopie des managers 04102018. Les différents types de managers et comment travailler avec. Il est temps d'arrêter de former les managers. Krauthammer. Opinion | Les métiers n’existent plus, nous sommes tous des ensembles de compétences - Le Cercle. Oubliez les points faibles et les points forts de vos collaborateurs, misez sur leur "point enviable" Krauthammer. 4 idées à retenir de… « Métamorphose des managers », Gestion de carrière. Se former, se développer, se réparer. Jusqu'où. "La domination au travail est beaucoup plus dure qu'avant" Pourquoi le job de manager ne fait plus rêver les jeunes - Actus RH. Qui a encore envie d'être manager ? "Il faut en finir avec le jeu au travail et permettre aux managers d'imposer leur autorité" Les banques françaises au pied du mur pour basculer pour de bon dans le cloud - Banque - Assurances.

Faire évoluer la culture d’entreprise : levier de transformation puissant et facteur de pérennité ! Pourquoi investir dans le capital humain est-il aujourd'hui plus important qu'hier. Les modes managériales existent-elles vraiment ? Management: les étonnantes recettes des patrons de Michelin, Danone ou Kiabi pour libérer leur entreprise. Marc Dennery on LinkedIn: "Les 6 nouvelles missions du RF/Directeur formation après la réforme... c'est cette semaine dans le blog de C-Campus..… Www.parlonsrh. Disruption, innovation, transformation, le management par le bla-bla-bla, ce fléau. Via @lemondefr… Réflexion sur le manager "augmenté" Les nouveaux codes du management. Formation professionnelle : bilans et rapports 2018. La réforme de la formation professionnelle, liberté de choisir. Vraiment ?

L’humain au cœur de l’entreprise « TEDxVaugirardRoad. 5 conseils à retenir de «La cinquième discipline», Efficacité - Productivité personnelle. Daniel Cohen, "La matrice algorithmique va faire repartir la croissance au prix de la déshumanisation" Management 2.0. La fin du management : inventer les règles de demain. HAMEL Gary.

Le manager de demain sera souple (ou ne sera pas) | Sciences Po Executive Education. A quoi ressemblera le manager 3.0 dans l’entreprise de demain ? - L'Atelier BNP Paribas. Le nouvel art de la stratégie : visionner et pivoter. Tap0167. Pourquoi la montée des formations en soft skills va s’accentuer. Le secteur bancaire, demain (2/2) : les 4 défis (exigeants) de la digitalisation.

Le secteur bancaire, demain (1/2) : oser révolutionner le métier. Etude thematique banque 2020 2025 2. Banques : les évolutions de la relation client à l’heure du numérique - D.Views. Les banques en transformation. VA061216. L’agence, laboratoire d’innovation bancaire à la Caisse d'Épargne | Arvato. 115607 Présentation pour le 6 juillet 2606 v2.

Anthony Garnier on LinkedIn: "L'industrie du futur fait évoluer les besoins en compétences et les méthodes de formation. L'organisation apprenante : dix principes et plus encore. 2190134. Linkedin. L’Entreprise Apprenante, c’est comment. Où en êtes-vous? Www.hbrfrance. « Les banques françaises ont bien traversé la crise » Combien vaut votre CPF ? Le kit GPEC - Fafiec. Actualite reforme formation màj en cours 22 06 18 (2)