background preloader

Sexe dans l'égypte antique

Facebook Twitter

Sex in the Ancient World Egypt 720p HD Discovery & Documentary HD. Les secrets érotiques de l'Egypte dévoilés par une sexhistorienne. On croit que nos vies sexuelles modernes sont débridées par rapport à celles de nos ancêtres.

Les secrets érotiques de l'Egypte dévoilés par une sexhistorienne

Mais ceux-ci ne nous avaient pas attendu pour adopter certaines pratiques ou pour les représenter dans l’art... Démonstration avec Sayuri, historienne de l’art, que Rue69 accueille avec plaisir pour une chronique sur la sexualité antique. A commencer par l’Egypte ancienne, sa grande passion. Peux-tu nous donner un exemple d’objet symbolique important dans la suggestion érotique de l’Egypte ancienne ? Je me souviens avoir rencontré une prof d’égyptologie qui présentait l’érotisme chez les Egyptiens à ses élèves par la phrase suivante : « Chérie, va mettre ta perruque ! Pour des raisons d’hygiène (bestioles et autres petites choses agréables), les Egyptiens qui en avaient les moyens -ce qui n’était pas le cas des paysans qui avaient des conditions de vie déplorables et très peu de soin d’eux-mêmes- étaient le plus souvent rasés.

Le Sexe Dans L'egypte Ancienne. (1.3) Le Sexe Dans L'egypte Ancienne (2 .3) Le Sexe Dans L'Égypte ancienne 3 3. Nouvelle page 1. Sexualités et Égypte antique - Les Dieux, les… - Les Dieux, les… - Les Dieux, les… - Les Dieux, les… - Les Dieux, les… Www.aime-free.com Dans cette société : - Où le corps semblait bien se dévoiler avec naturel... - Où la sexualité divine s'affichait sur les murs des temples, des hypogées...

Sexualités et Égypte antique - Les Dieux, les… - Les Dieux, les… - Les Dieux, les… - Les Dieux, les… - Les Dieux, les…

"L'art de faire un jour heureux" Cet art se concevait au sein d'un mariage ! Notez que déjà, à cette époque, le mariage existait ! Il se racontait aussi dans une poésie amoureuse, tout en métaphores... La sexualité sacrée dans l'Égypte antique... → Il y a bien des images érotiques : - Trouvés sur les murs intérieurs des temples, des tombeaux, des hypogées… - Et, celles gravées sur des morceaux de calcaire, - Ou alors esquissées sur des papyrus, des ostraca, → Il y a bien des scènes étonnantes d'érotismes, quant au papyrus de Turin notamment : notre époque "moderne" l'ayant longtemps caché d'ailleurs au publique ! Détails intimes de cette société... La sexualité fut bien : - Un principe dynamique du monde du divin, - Un symbolisme cosmique quant à cette religion...

Pharaon Heribor ainsi que la reine Nodjmet. 1050 av. Le nétèr Min. et et. Uncovered: Ritual public drunkenness and sex in ancient Egypt. I'll bet you that archaeologist Betsy Bryan's perspective on reality-show behavior is a little longer than most.

Uncovered: Ritual public drunkenness and sex in ancient Egypt

Since 2001, Bryan has led the excavation of the temple complex of the Egyptian goddess Mut in modern-day Luxor, the site of the city of Thebes in ancient Egypt. And the ritual she has uncovered, which centers on binge drinking, thumping music and orgiastic public sex, probably makes "Jersey Shore" look pretty tame. At least it was thought to serve a greater societal purpose. Bryan, a specialist in the art, ritual and social hierarchy of Egypt's New Kingdom (roughly 1600 to 1000 BC), has painstakingly pieced together the details of the Festivals of Drunkenness, which took place in homes, at temples and in makeshift desert shrines throughout ancient Egypt at least once and, in some places (including at the Temple of Mut), twice a year.

Before her lecture Monday, Bryan chatted with the Los Angeles Times about these widely observed rituals. Q. A. In ancient Egypt, summer was the season for making babies. Courtesy of Lana Williams Here, the burial site of a child found in an 1,800-year-old cemetery at the Dakhleh Oasis in Egypt.

In ancient Egypt, summer was the season for making babies

By Owen JarusLiveScience The peak period for baby-making sex in ancient Egypt was in July and August, when the weather was at its hottest. Researchers made this discovery at a cemetery in the Dakhleh Oasis in Egypt whose burials date back around 1,800 years. The oasis is located about 450 miles (720 kilometers) southwest of Cairo. So far, researchers have uncovered 765 graves, including the remains of 124 individuals that date to between 18 weeks and 45 weeks after conception.