background preloader

Questions

Facebook Twitter

Pour ou contre la voiture autonome? Même si l'industrie automobile ne veut pas l'admettre publiquement, la voiture autonome fait peur à certains parmi elle.

Pour ou contre la voiture autonome?

Elle risque en effet de niveler les créations des constructeurs vers le bas. Si la voiture se conduit d'elle-même, comment apprécier pleinement son comportement et ses performances? En exagérant un peu, comment pourra-t-on faire la distinction demain entre les performances dynamiques d'une Ferrari 458 et d'une Ford Mustang? Sur ce sujet, certains constructeurs se montrent rassurants. Mercedes-Benz, qui a inauguré l'an dernier cette technologie à bord de sa Classe S, cherche à rassurer les amateurs de conduite en rappelant que cette avancée vise «à relayer le conducteur dans des situations fatigantes et sans intérêt, comme la conduite dans un embouteillage ou les longs parcours sur route monotone».

Selon l'Organisation mondiale de la santé, nos routes fauchent en moyenne la vie de 1,4 million de personnes par année. The Moral Challenges of Driverless Cars. By Keith Kirkpatrick Communications of the ACM, Vol. 58 No. 8, Pages 19-20 10.1145/2788477 Comments Every time a car heads out onto the road, drivers are forced to make moral and ethical decisions that impact not only their safety, but also the safety of others.

The Moral Challenges of Driverless Cars

Does the driver go faster than the speed limit to stay with the flow of traffic? Will the driver take her eyes off the road for a split second to adjust the radio? Might the driver choose to speed up as he approaches a yellow light at an intersection, in order to avoid stopping short when the light turns red? All of these decisions have both a practical and moral component to them, which is why the issue of allowing driverless cars—which use a combination of sensors and pre-programmed logic to assess and react to various situations—to share the road with other vehicles, pedestrians, and cyclists, has created considerable consternation among technologists and ethicists. "This is a giant task in front of the industry," Lin says.

Who is responsible for a driverless car accident? Image copyright VOLVO Volvo says it will accept full liability for accidents involving its driverless cars, making it "one of the first" car companies to do so.

Who is responsible for a driverless car accident?

It joins Google, which has made similar claims. Les voitures autonomes suscitent une vive inquiétude. Les consommateurs sont plus prudents que ravis des voitures autonomes.

Les voitures autonomes suscitent une vive inquiétude

(crédit : D.R.) Selon une étude réalisée par l'Université du Michigan, berceau de l'automobile aux États-Unis, presque personne n'est prêt à abandonner le volant, la pédale de frein et l'accélérateur dans sa voiture. Google, Uber et Tesla peuvent être étourdis par la perspective de voitures à conduite autonomes circulant sur les routes américaines.

Mais les consommateurs sont encore loin d’être convaincus par la sécurité de cette technologie et le fait d’en avoir réellement besoin. Pourquoi les voitures autonomes sont (presque) tout le temps connectées - Tech. Aujourd'hui, une voiture autonome est presque tout le temps connectée, mais une voiture connectée n'est pas forcément autonome.

Pourquoi les voitures autonomes sont (presque) tout le temps connectées - Tech

Qu'est-ce qui se cache derrière cette distinction ? Nous écrivions pas plus tard que ce matin un article sur la remarque d’Edward Snowden lâchée sur Twitter à propos des voitures autonomes et de leur capacité à sauver des vies. Le lanceur d’alerte a raison et il existera peut-être un monde, un jour, dans lequel les accidents de voiture seront une expérience du passé, même si cela implique d’avoir des voitures suivies à la trace.

Cela dit, un point a posé problème aussi bien dans les commentaires de l’article que sur Twitter : pourquoi dit-on qu’une voiture autonome est connectée ? Voici quelques éléments de réponse. Tout d’abord, il faut noter qu’une voiture autonome n’a pas théoriquement besoin d’être connectée. Mais il y a un mais. Les données sont transmises en permanence et en temps réel, de manière anonyme, aux serveurs de l’entreprise Lire. Voiture autonome, quelle responsabilité en cas d’accident ? - Le Futur de la conduite - Le Figaro. Avec l’avènement des voitures autonomes se pose une question primordiale pour les automobilistes et les assureurs : qui sera responsable en cas d’accident ?

Voiture autonome, quelle responsabilité en cas d’accident ? - Le Futur de la conduite - Le Figaro

Même si leur nombre devrait être réduit de 80% d’ici 25 ans grâce aux voitures autonomes, les accidents de la circulation ne disparaîtront probablement jamais totalement. Et avec eux, une question récurrente : à qui la faute ? Ou du moins, à qui la responsabilité ? A l’heure actuelle, le conducteur, ou son assureur, assument la responsabilité dans l’immense majorité des cas. Selon la Convention de Vienne sur la sécurité routière, seule une minuscule exception permettrait de prendre en compte le fait qu’un dispositif puisse assister la conduite pendant un court instant.

Qu’en sera-t-il avec les véhicules pleinement autonomes de demain ? Face à ce silence, Volvo a annoncé par la voix de son PDG Håkan Samuelsson, qu’elle assumerait l’entière responsabilité en cas d’accident impliquant l’une de ses voitures autonomes.