background preloader

Hacking

Facebook Twitter

L'histoire d'Anonymous et leurs faits d'armes dans une infographie. « Nous sommes les Anonymous.

L'histoire d'Anonymous et leurs faits d'armes dans une infographie

Nous sommes légion. Nous ne pardonnons pas. Nous n’oublions pas. Vous allez nous voir. » Cette devise martiale est celle d’un groupe d’activistes organisé et agissant sur Internet, les Anonymous. Ces hackers, qui militent notamment pour la liberté d’expression, se sont illustrés par des actions médiatisées contre l’Eglise de scientologie, les services de paiement Paypal, Mastercard ou Visa ou encore la censure du Web tunisien mise en place par le régime de Ben Ali. L’infographie ci-dessus revient sur leurs récentes menaces contre Facebook et remonte aux origines de ce groupe, qui a choisi comme emblème le masque grimaçant d’un personnage du film « V pour Vendetta ». Infos pratiques Les anonymous : pirates informatiques ou altermondialistes numériques ? Frédéric Bardeau, Nicolas Danet, Cyril Fievet et Martin Wolf. Jacob Appelbaum. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jacob Appelbaum

Jacob Appelbaum Jacob Appelbaum à CoPS2013 à l'EPFL Son activisme s'inscrit sous le spectre du logiciel libre dans une démarche à la fois technique, politique et sociale[8],[9], avec l'idéal d'une société plus démocratique, par la lutte contre la censure, la protection des libertés fondamentales et le respect de la vie privée sur internet[10]. Activisme, hacking et logiciel libre[modifier | modifier le code] Il représente WikiLeaks en juillet 2010 lors de la conférence HOPE 2010. Appelbaum est membre de l'organisation hacker cDc depuis juillet 2008[16] et cofondateur avec Mitch Altman du hacklab de San Francisco Noisebridge (en). Il participe au projet FreedomBox depuis son lancement en février 2011 avec d'autres hackers et personnalités du libre, parmi lesquels Eben Moglen, Bdale Garbee ou Rob Savoye[21]. Recherches en sécurité informatique[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code]

Hackerspaces. Objective Development - Shop. Tax note to EU customers For customers from the European Union, value added tax is added to all orders.

Objective Development - Shop

Companies can purchase tax-free by providing their VAT registration number. For customers outside the EU, no VAT is added. Since Objective Development is located in Austria, VAT registration number input is not required for Austrian customers. You get an invoice that’s qualified for input tax deduction. Single License The single license permits either a single user to use the software on multiple computers or multiple users to use the software on a single computer.

Multi License The multi license permits multiple users to use the software on multiple computers. Family License The Family License allows to install and use the software on up to 5 computers at a time as long as those computers do belong to the same household and are used by persons who occupy that same household. Hardware Hacking / Recycling / Physical Computing. Hackons l’école ! À l'occasion de la rentrée, OWNI hacke l'Education nationale.

Hackons l’école !

Pour se préparer au monde de demain, une autre pédagogie existe, celle des hackers. Les hackerspaces et les makerspaces, ces lieux physiques où se réunissent les hackers, « sont les écoles du futur ». Tel est le credo de James Carlson, fondateur de The School Factory [en] une association qui accompagne la création de ces endroits dédiés aux expérimentations électro-informatiques et au Do It Yourself (DIY, « fais-le toi-même »). Et il parle d’un futur très proche : « Que voulons-nous dire par le terme “école” en 2020 ? ». Les honneurs du ratage « Le premier qui a dix réponses justes reçoit un bon point. » Quel jeune élève n’a jamais entendu ce genre de promesses ? Le système actuel récompense les couards qui ne font pas d’erreurs.

La pratique contre la théorie Mitch Altman : souder, souder et encore souder. Le partage avec ses petits camarades de classe Encourager la créativité Apprendre à tous les âges Alors qu’est-ce qu’on attend ? Laura et les hackers: vers le neo-design. Étudiante aux Beaux-Arts de Toulouse, Laura a croisé la route du hackerspace le Tetalab.

Laura et les hackers: vers le neo-design

DIY, transdisciplinarité et sens de l'indiscipline, elle s'y sent comme un poisson dans l'eau. Reste à poursuivre ce chemin dans la vie professionnelle. « Va donc au Tetalab et regarde si ça te plait. » En 2010, Nathalie Bruyère, professeur aux beaux-arts de Toulouse, suggère à son élève Laura d’aller faire un tour au tout récent hackerspace. Pour l’étudiante, ce sera une révélation, la confortant dans sa voie. Car Laura et les hackers, c’est une vieille histoire d’amour qui a commencé inconsciemment : Naturellement j’étais déjà un peu orientée dans cet univers, sans savoir qu’il existait. Quelques mois plus tôt, on a dit d’elle qu’elle faisait partie d’un groupe de “méchants hackers qui voulaient dérober des données.”, s’amuse-t-elle. Son devoir a moyennement plu à ladite mairie, qui lui a intenté un procès qui finira par un simple rappel à la loi. Divergence d’appréciations Une utopie ?