background preloader

Les articles de presse

Facebook Twitter

Un cliché symbolique pour dénoncer l'addiction aux nouvelles technologies: un article très court qui a pour but de montrer comment les nouvelles technologies nous éloignent de ce qui nous est proche...je l'ai choisi parce que je le trouve très percutant!

Un cliché symbolique pour dénoncer l’addiction aux nouvelles technologies.

Bonjour, même devant un danger ou la beauté du paysage, notre homme de la photo ne peut se détacher de son smartphone. à ce point notre vie est devenu sans valeur devant le numérique? cordialement – mourou_groupe2_psy

La dépendance au smartphone, un mal croissant chez les jeunes. Êtes-vous facilement distrait par votre smartphone ?

La dépendance au smartphone, un mal croissant chez les jeunes

Difficile de vous en séparer? Êtes-vous constamment en train de le consulter sans raison particulière ? Il y a des risques que vous soyez accro et même que vous ayez besoin de l’aide d’un psychologue. A Singapour, comme dans un nombre grandissant de pays, des psychiatres militent pour que l’addiction aux smartphones soit reconnue comme un trouble psychologique. Avec la Corée du Sud, la Chine et Taïwan, la cité-État est l’un des pays d’Asie les plus concernés par ce phénomène. Singapour et Hong Kong détiennent le record régional du plus grand nombre d’utilisateurs de smartphones par habitant, selon un rapport publié l’an dernier par le cabinet d’étude Nielsen. 87% des 5,4 millions de Singapouriens sont ainsi munis d’un téléphone multifonctions, contre 65% aux États-Unis. L’addiction à l’internet devrait être classée dans les troubles mentaux, estime Adrien Wang, psychiatre au centre médical de Gleneagles.

“Cyber bien-être” L'engouement des enfants pour les écrans: s'inquiéter ou pas ? Le pouvoir de séduction des écrans augmente.

L'engouement des enfants pour les écrans: s'inquiéter ou pas ?

Les jeunes y consacrent la presque totalité de leur temps de loisirs. C'est le fruit, en bonne partie, d'une augmentation substantielle des investissements publicitaires ciblant les enfants. Aux États-Unis, ils sont passés de 100 millions$ en 1980 à 17 milliards$ en 2007. Ecrans: les enfants ont besoin que leurs parents les déconnectent. ECRANS - Avoir plus de facilités à utiliser la tablette de ses parents qu'à jouer avec ses Lego, passer plus de temps devant des séries télévisées que le nez dans un livre, réclamer le smartphone de maman au lieu du doudou...

Ecrans: les enfants ont besoin que leurs parents les déconnectent

Rien de plus normal pour des enfants, qui sont presque nés devant un écran. Cyberdépendants : quand Internet rend accro. Par Gilles Trichard.

Cyberdépendants : quand Internet rend accro

Photo Reuters ____________________________________Rivés à leurs écrans, ils passent des nuits blanches, tournent le dos à la vraie vie pour des aventures virtuelles, sont en manque dès qu¹ils s¹éloignent de leurs ordinateurs. Ce sont des « drogués » du Net qui sont passés d¹un usage normal à l¹excès puis à la dépendance. Avec Internet, ils sont « chevalier », « champion de poker », « leader de guilde », « cyber don Juan », selon qu¹ils jouent, chattent ou shoppent... De nombreux médecins et psychiatres évoquent une « situation alarmante ». Selon eux, la cyberdépendance serait sous-estimée par les pouvoirs publics : ce n¹est pas du tabac ni de l¹alcool ni de la drogue. « C¹est une toxicomanie sans drogue, observe Marc Valleur, médecin chef au centre médical de Marmottan.

Les cyber drogués. L'addiction à internet, un mal moderne. La dépendance à internet touche de plus en plus de monde.

L'addiction à internet, un mal moderne

C'est ce que révèle une étude allemande. Mais cette dépendance est-elle, comme certains l'entendent, une maladie mentale ? Et se traite-t-elle comme n'importe quelle addiction? Une étude commandée par le ministère de la Santé allemand, parue le 26 septembre, révèle que plus d'un demi-million d'Allemands seraient dépendants à internet.

Comment devient-on accro au numérique ? Atlantico : Portables, tablettes, ordinateurs, les nouvelles technologies nous entourent.

Comment devient-on accro au numérique ?

Elles sont partout : au bureau, à la maison, dans les magasins… Nous en avons tous un usage régulier, à partir de quel moment pouvons-être considérés comme addicts aux nouvelles technologies ? Comment cette addiction se traduit-elle au quotidien ? Michael Stora : Cela ne se traduit pas tant en terme d’heures passées sur les nouvelles technologies qu’en termes de rupture des liens sociaux réels. L’addiction se manifeste par un décrochage de la vie sociale : refus de participer à des repas de famille, moins de sorties en couple, abandon de ses responsabilités de parent... Pour les enfants cela commence par l’absence de présence au repas du soir et cela peut aller jusqu’à la déscolarisation. Les nouvelles technologies mettent la vie sociale au second plan petit à petit. Pour lire les autres épisodes de notre série de la semaine sur les Nouvelles addictions, consultez notre dossier : ici. Les nouveaux médias : des jeunes libérés ou abandonnés ?

1.

Les nouveaux médias : des jeunes libérés ou abandonnés ?

Les addictions numériques : Internet et les jeux vidéo La formule de M. Guy Almes selon laquelle il y a trois formes de mort : « la mort cardiaque, la mort cérébrale et la déconnexion du réseau »52(*) est particulièrement vérifiée chez les adolescents. Pour un certain nombre d'entre eux, la navigation sur Internet ou les jeux (notamment en ligne) sont devenus une drogue dont ils ne peuvent plus se passer. Si selon les psychanalystes, aucune technologie ne porte en elle-même d'effet addictogène, l'addiction ne pouvant être générée que par une pratique particulière de l'objet en cause, liée à d'autres facteurs complexes (situation du sujet, environnement familial, contexte social...), la cyberdépendance semble prendre de l'importance. 6 à 8 % des internautes seraient ainsi dans l'usage excessif ou dépendant du réseau informatique.

Les raisons de cette addiction ne sont pas forcément bien décryptées. Selon M. . * 52 « There is three kinds of death in this world. Addiction à Internet - Il a vécu 6 mois sans le net. Un jour, Thierry Crouzet a coupé Internet.

Addiction à Internet - Il a vécu 6 mois sans le net

Victime d’un burn-out, d’une overdose numérique. Blogueur influent, geek connecté jour et nuit sur les réseaux sociaux, expert des nouvelles technologies, il a quitté la toile pendant six mois, pour se sevrer. Aujourd’hui, l’ancien addict est devenu un internaute modéré. Il revient sur sa vie de « débranché ». La nuit du 14 février 2011, vous faites une crise d’angoisse et finissez à l’hôpital. Thierry Crouzet : Allongé sur mon lit d’hôpital, j’ai tout de suite pris mon téléphone pour regarder mes mails et ce qui se passait sur les réseaux sociaux. Cyberdépendance : un enjeu en ligne de mire.