Web Sémantique

Facebook Twitter

DBPedia and JQuery. Infomous : naviguez visuellement dans l’information et les Big Data. Infomous est un outil permettant de générer des cartographies sémantiques de recherches sur Twitter, de résultats de flux RSS ou tout simplement d’une page web que l’on souhaite explorer.

Infomous : naviguez visuellement dans l’information et les Big Data

Ce petit outil, encore en bêta, s’avère donc extrêmement pratique pour visualiser rapidement les sujets importants générés par les résultats d’une veille, ou encore explorer visuellement des sources d’informations. Voyons comment… Et comme un exemple vaut mieux qu’un long discours, Terry a réalisé un observatoire des présidentielles sur Twitter grâce à Infomous ! Passons maintenant à la présentation d’Infomous et à une rapide méthode de mise en place… IOS Press - Journal Issue. SPARQL. SPARQL. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

SPARQL

SPARQL (prononcé sparkle en anglais : « étincelle »[1]) est un langage de requête et un protocole qui permet de rechercher, d'ajouter, de modifier ou de supprimer des données RDF disponibles à travers Internet. Son nom est un acronyme qui signifie SPARQL Protocol and RDF Query Language[2]. SPARQL est l'équivalent de SQL car comme en SQL, on accède aux données d'une base de données via ce langage de requête alors qu'avec SPARQL, on accède aux données du Web des données. SPARQLer. KGRAM. Swoogle Semantic Web Search Engine. Protégé. Tools for Intelligent Web. Le web des données. On pourrait définir le web des données comme étant le projet de rendre le web (et les informations qu’il véhicule) aussi aisément lisible et exploitable par des ordinateurs que par des êtres humains, en faisant sauter les spécificités de structuration des données propres à chaque base de données fournissant des informations sur internet.

Etant donné qu’il naît de plusieurs frustrations dans le fonctionnement du web "normal", et que sa dénomination suscite souvent des incompréhensions, peut-être est-il bon de commencer par là. Les problèmes de compréhension Pour comprendre ce qu’est le web des données, on aimerait pouvoir voir ce qu’il permet de faire. Des réalisations existent déjà, mais elles ne montrent rien que le web actuel ne soit plus ou moins déjà capable de faire. La visibilité en est donc moindre (alors qu’à l’avènement du web 2.0, on pouvait dire : "Ouah ! Sémantique + Multiformat. Contenu en cours de création/modification Logo du Web sémantique Définition Web 3.0 ?

Sémantique + Multiformat

Cool stuff

Une introduction au web de données. Semantic Web. Un monde de données. #ebookfriday, 6 | un septembre numérique 12 août 2011 11:45:23 c'est Jean-François Gayrard à qui nous devons cette idée d'un rendez-vous du vendredi commun aux différents acteurs de l'édition numérique – dans la profusion du web, rassembler et faire circuler une information centrée sur nos parutions, ...

Un monde de données

Washing Machine, qui traduit ? 28 novembre 2011 23:01:40 Ce soir, troisième titre de Washing Machine... le 4ème, Un monde de données, en préparation, et 2 auteurs déjà sur les rangs pour la suite. Les pages de Bernard Stiegler. Le Web de données : perspectives pour les métiers de l'information documentation. Web sémantique.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Web sémantique

Logo du W3C pour le Web sémantique Le Web sémantique, ou toile sémantique[1], est un mouvement collaboratif mené par le World Wide Web Consortium (W3C)[2] qui favorise des méthodes communes pour échanger des données. Le Web sémantique vise à aider l'émergence de nouvelles connaissances en s'appuyant sur les connaissances déjà présentes sur Internet. Pour y parvenir, le Web sémantique met en œuvre le Web des données qui consiste à lier et structurer l'information sur Internet pour accéder simplement à la connaissance qu'elle contient déjà[3]. Web Sémantique:OWL. Web Ontology Language. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Web Ontology Language

Pour les articles homonymes, voir OWL. Le langage OWL est basé sur les recherches effectuées dans le domaine de la logique de description. Le guide du langage d'ontologie Web OWL. Recommandation du W3C du 10 février 2004 Cette version : Dernière version :

Le guide du langage d'ontologie Web OWL

Pellet: OWL 2 Reasoner for Java. African Bull Frog ant crusher. Swoop - Semantic Web Ontology Editor. Stocker une ontologie. J’ai déjà parlé de la confusion entre les logiques fermées et les logiques ouvertes sur lesquelles reposent les ontologies. Il faut y ajouter celle fréquemment faite entre XML (arbre) et OWL (graphe). Un arbre est un graphe pour lequel il n’y a qu’un chemin unique entre deux noeuds. Prenons un exemple : vous avez fini la réalisation d’une ontologie, et la question de son stockage va se poser. Pour résumer, deux options s’offrent à vous : La plus simple : vous appliquez un filtre de mise en forme à votre fichier OWL pour en faire un petit site web pour naviguer dans l’ontologie (voir le bel exemple proposé par Got en s’appuyant sur une ontologie du monde de Harry Potter).

Ontologie (informatique) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ontologie (informatique)

Par analogie, le terme est repris en informatique et en science de l'information, où une ontologie est l'ensemble structuré des termes et concepts représentant le sens d'un champ d'informations, que ce soit par les métadonnées d'un espace de noms, ou les éléments d'un domaine de connaissances. L'ontologie constitue en soi un modèle de données représentatif d'un ensemble de concepts dans un domaine, ainsi que des relations entre ces concepts. Elle est employée pour raisonner à propos des objets du domaine concerné.

Plus simplement, on peut aussi dire que l' « ontologie est aux données ce que la grammaire est au langage ». L'objectif premier d'une ontologie est de modéliser un ensemble de connaissances dans un domaine donné, qui peut être réel ou imaginaire. RDF Schema. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

RDF Schema

La première version de RDFS a été proposée en mars 1999, et la recommandation finale publiée par le W3C en février 2004. Les composants principaux de RDFS sont intégrés dans un langage d'ontologie plus expressif, OWL. Principales caractéristiques de RDFS[modifier | modifier le code] Classes et sous-classes[modifier | modifier le code] Semantic MediaWiki Plus.