background preloader

Le pricing

Facebook Twitter

Retrouvez l'évolution des prix des produits... Nature & Découvertes propose l'Arrondi en caisse. Nature & Découvertes sera la première enseigne de distribution spécialisée à offrir, dès le 14 mars, l'Arrondi dans ses 75 magasins.

Nature & Découvertes propose l'Arrondi en caisse

De quoi s'agit-il ? Chaque client peut décider d'arrondir à l'euro supérieur le montant de sa transaction (15 € au lieu de 14,95 € par exemple). Les centimes ainsi récoltés sont alors intégralement reversés à l'association soutenue par le magasin Nature & Découvertes. Les enseignes Franprix, certains Casino de corse ou encore deux hypermarchés Auchan du Nord de la France proposent déjà cette forme de générosité.

L'Arrondi ne présente aucun caractère obligatoire. Pierre-Emmanuel Grange (fondateur de l'Arrondi en 2013 et à la tête de MicroDon, une entreprise sociale et solidaire qui propose des outils et des conseils pour favoriser les dons spontanés) expliquait à Marketing dans son numéro de février dernier (Rubrique Rencontre connectée) que l'Arrondi "est une outil de générosité embarquée qui renouvelle le genre du fundraising. Le juste prix, une affaire de virgule. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Nathaniel Herzberg Fixer le juste prix.

Le juste prix, une affaire de virgule

La question est vieille comme le monde, ou du moins comme le commerce. Un coup d’œil aux rayons des magasins laisse songeur. Qui, en effet, peut croire que 39,90 euros est très différent de 40 euros ? Brandalley : les internautes fixent eux-mêmes le prix des articles. BrandAlley s'apprête à lancer une campagne qui pourrait bien faire parler d'elle.

Brandalley : les internautes fixent eux-mêmes le prix des articles

Le site de mode a en effet annoncé la mise en place d'une opération de 4 jours pendant laquelle ses clients auraient la possibilité de fixer eux-mêmes le prix des articles achetés sur la plateforme. Prêt-à-porter, accessoires, décoration... à partir du prix de vente initial, les internautes peuvent à leur gré, choisir de baisser les prix jusqu'à un euro, ou au contraire de les augmenter. L' offre, qui porte sur des milliers de d'articles, s'étend du 13 au 16 novembre prochain et se limite à deux articles par jour, et par internaute.

Cette opération n'est pas une première pour BrandAlley puisqu'en mai 2009, le site marchand avait initié la campagne " Pay What You Want ! ", en France, pendant une journée. " L'opération avait rencontré un franc succès ", indique la société. BrandAlley a été racheté par le Groupe Andrino, maison-mère de la société Private Outlet, au cours de l'été 2014. Vers un prix plus juste? Définir la notion de juste prix est une tâche difficile.

Vers un prix plus juste?

Les économistes ont même fini par abandonner l’idée d’évaluer le ressenti des consommateurs face aux prix affichés en rayon. Les sociologues de l’ObSoCo, eux, en ont fait l’objet d’une enquête, à travers l’Observatoire du rapport au prix, menée auprès de 2006 personnes âgées de 18 à 75 ans, sur la période du 10 au 21 juillet 2014. Laisser le hasard décider du prix, nouvelle arme du e-commerce. L’idée de fixer un prix au hasard dans le e-commerce est relancée par une startup espagnole.

Laisser le hasard décider du prix, nouvelle arme du e-commerce

Le système a de quoi intriguer et pose en effet de nombreuses questions. La tarification dynamique a suffisamment été dénoncée sur le net pour inspirer certains. Originaire de Barcelone, PayRandom propose un module de e-commerce pour fixer un prix selon le hasard complet. La différence avec la tarification dynamique mise en place par certains sites de e-commerce tient à ce que cette fois-ci le hasard est assumé et transparent. Concrètement, au moment de régler, le consommateur lancerait une roulette virtuelle pour déterminer ce qu’il va réellement payer.

Dans les faits un outil similaire créé par AheadWorks existait déjà depuis 2012. Créer un nouvel outil de ce type pouvait donc apparaître opportun. Intermarché fait faire les relevés de prix à ses clients. Les produits qui méritent leur prix… et ceux qu’on paie trop cher. Combien producteurs et distributeurs se mettent-ils dans la poche sur notre dos ?

Les produits qui méritent leur prix… et ceux qu’on paie trop cher

Pour le savoir, nous avons mis au jour leurs vraies marges nettes. Instructif. Pour un peu, on en aurait eu la larme à l’œil. En juillet dernier, Michel-Edouard Leclerc déplorait, sur son blog, la parution d’un rapport dénonçant les profits réalisés par la grande distribution sur le dos des agriculteurs. Du grand n’importe quoi, écrivait-il, l’étude n’ayant calculé que des marges brutes et non des marges nettes. Eh bien, à Capital, nous avons voulu la faire.

Mais, une fois ces obstacles surmontés, les résultats obtenus ne nous ont pas déçus. Deuxième surprise, le niveau des marges n’a pas ¬toujours grand-chose à voir avec la qualité des produits. Mais c’est dans le luxe que la différence entre les coûts (investissement d’image compris) et les étiquettes est la plus colossale. Bruno Declairieux. Agroalimentaire : les prix de trois produits à la loupe. Pricing Assistant: les prix de vos concurrents en ligne en direct. Le temps des espions envoyés dans les magasins des concurrents pour effectuer un relevé de prix de la concurrence est aujourd'hui révolu.

Pricing Assistant: les prix de vos concurrents en ligne en direct

A l'heure d'Internet et du e-commerce, les professionnels de la vente doivent recourir à d'autres outils. Pricing Assistant est l'un d'entre eux. "Notre algorithme parcoure le web et recense les tarifs pratiqués par les sites rivaux, explique Martin de Charrette, co-fondateur de Pricing Assistant. Notre outil récupère les données présentes dans le back-office du site ; il identifie les concurrents, enregistre les références, la position de la page dans Google, les codes-barres pour établir des comparaisons pertinentes.

" L'algorithme "opère de manière discrète pour éviter de se faire repérer. "Pricing" : les erreurs à éviter. Pricing power : augmenter son prix de vente et faire accepter cette hausse à ses clients. La notion de pricing power désigne deux capacités : celle de répercuter en aval des hausses de coût en amont, et celle de piloter sa demande par les prix.

Pricing power : augmenter son prix de vente et faire accepter cette hausse à ses clients

Pour le printemps, Michelin a annoncé une hausse générale des prix de ses produits en Europe [jusqu'à 7,5 %, ndlr], pour répercuter celle des cours du caoutchouc. Le fabricant de pneus y parvient sans peine, car il dispose d'un fort pricing power. A contrario, les opérateurs français de téléphonie mobile confrontés à une hausse de la TVA début 2011 (passage de 5,5 % à 19,6 %), n'ont pas pu répercuter cette hausse sur les forfaits des clients. SFR et Orange ont déclaré qu'ils y renonçaient. Evidemment, ils ont présenté cette annonce comme une victoire, mais c'est une victoire amère car elle mange leur marge ! "Pricing" : comment fixer ses prix de façon cohérente ?