background preloader

MISSION 4 : LES CONDITIONS DE TRAVAIL

Facebook Twitter

Vers un allongement du temps de travail dans les usines Renault en France. Le futur « contrat d’activité » du constructeur divise les syndicats. Les propositions sont sur la table, il ne reste plus qu’à signer. Mardi 13 décembre, la direction et les syndicats représentatifs de Renault (CGT, CFDT, FO, CFE-CGC) ont bouclé leur neuvième – et dernier – round de négociations sur un « contrat d’activité pour une performance durable en France » pour 2017-2019. Cet accord prendrait le relais du précédent, signé en 2013, et qui arrive à échéance à la fin de 2016. Conformément au calendrier prévu, un projet a été défini pour les trois ans à venir. Lire aussi : Automobile : ce que cache le recul des ventes tricolores Pour la première fois dans les usines Renault, un allongement obligatoire de la « séance » de travail serait mis en place.

Réduire l’intérim de 50 % L’organisation du travail a fait l’objet d’âpres discussions. Lire aussi : Renault ou la réindustrialisation à la française « Progrès substantiels » Les changements du projet de loi El Khomri - Une minute pour comprendre. Condition de travail tableau à compléter. Loi travail. Les congés payés. LES FORMES DE FLEXIBILITE DU TEMPS DE TRAVAIL. LA REMUNERATION DES SALARIES.