background preloader

Sea Bubbles

Facebook Twitter

Sea Bubbles - Site Officiel. A VivaTech, Macron commande les premières Sea Bubbles. Emmanuel Macron, le ministre de l’Economie a profité de sa visite à VivaTech, le grand salon de la high tech qui se tenait jusqu’à aujourd’hui porte de Versailles à Paris (XVe) pour faire ses emplettes.

A VivaTech, Macron commande les premières Sea Bubbles

Les douaniers auront bientôt deux « Sea Bubble » ce véhicule futuriste qui vole sur l’eau. « Ces derniers en avaient assez de faire des vagues » sur la Seine, raconte heureux et hilare Alain Thébault, l’inventeur, avec le véliplanchiste Anders Bringdal, de ce véhicule futuriste. Aux commandes d’une « Sea Bubble », les douaniers basés au ministère des Finances, qui se trouve sur les quais de Seine à Bercy (Paris XIIe) pourront en effet voler sur l’eau à une vitesse de 25 à 30 km/h contre 20 aujourd’hui et surtout sans provoquer de remous sur leur passage… Cette sorte de bulle volante électrique pouvant accueillir cinq personnes devrait donc bientôt glisser sur la Seine. Selon nos informations, le ministère devrait être livré en mars. Sea Bubble lève 3 millions d'euros pour faire décoller ses voitures volantes. Sea Bubble vient de boucler une nouvelle levée de fonds de 3 millions d’euros auprès de la MAIF.

Sea Bubble lève 3 millions d'euros pour faire décoller ses voitures volantes

Des fonds qui permettront à la startup de développer son concept de voitures “volantes”. Lancée par le navigateur Alain Thébault, également inventeur de l’Hydroptère, Sea Bubble développe un concept de voitures volantes en forme de bulles, capables de “voler” au dessus de l’eau sans bruit, sans vagues, et sans émettre la moindre émission de CO2. Une véritable alternative écologique aux transports urbains classiques, qui a déjà séduit plusieurs villes, à commencer par Paris qui devrait voir s’installer une flotte test sur la seine à l’été 2017. Encouragé à son lancement en 2016 par une première levée d’un million d’euros bouclés auprès d’Henri Seydoux, Partech Ventures et de plusieurs Business Angels, Sea Bubble accueille désormais le fonds MAIF Avenir à son capital, après un tour de table de 3 millions d’euros. Concept du Sea Bubble. La voiture volante, c'est pour bientôt à Paris ! Les tests des Sea Bubbles commencent sur la Seine en février 2017.

Au printemps 2017, "vraisemblablement en mars, je vais monter dans une Sea Bubble.

Les tests des Sea Bubbles commencent sur la Seine en février 2017

Je sais nager, mais j'ai confiance", s'est amusée Mme Hidalgo qui évoquait les innovations mises en place à Paris dans les transports, à l'occasion de ses voeux à la presse. "Ce n'est pas anecdotique. Sea Bubble, cela va être un transport qui sera, je pense, le futur service de taxis sur la Seine, potentiellement", a ajouté Mme Hidalgo en précisant qu'une dizaine de ces bulles volantes seraient testées d'ici juin.

Les Sea Bubble sont de petits véhicules à quatre places, capables de se déplacer en survolant la surface de l'eau.