background preloader

Lâcher prise

Facebook Twitter

La puissance de l'Intention (Documentaire) » Agression physique dans le cadre professionnel – Que faire , - Adversus Alea - L'expérience de la maitrise de risques au services des PME. Les agressions physiques dans le cadre du travail sont plus courantes qu’on ne l’imagine. Comment détecter les premiers signes d’une potentielle agression ? Que faire pendant puis après ?

Voici les réponses à ces questions Il ne s’agit pas ici de parler des problèmes de harcèlement qui sont des atteintes tout aussi grave et méritant d’être abordée, mais bien de l‘agression physique souvent très brève et dont la victime au moment des faits trouve en situation de travail. Une agression physique est ce que la justice qualifie de coups et blessures volontaire. Coups et blessures volontaires Ce sont des actes qui portent atteinte à l’intégrité physique d’un être humain. Peines encourues Si le résultat recherché n’est pas pris en compte pour caractériser un acte de violence volontaire, la peine encourue dépend des effets : Voici les peines encourues en fonction des dommages subis par la victime : Sanctions civiles : Dans le cadre du travail : L’accident du travail entraine réparation : Immédiatement.

L’ancrage : une excellente technique pour ceux qui pensent trop. Attention : la technique que vous allez découvrir peut à elle seule changer beaucoup de choses dans votre vie ! Ce ne sont pas des promesses en l’air, et vous seriez bien bête de passer à côté. D’ailleurs, je me demande bien pourquoi je ne vous en ai pas parlé avant sur ce site… Peut-être que cette technique est si puissante que si je vous en parle, vous n’aurez plus besoin de venir sur ce site… sniff :) Bon aller je prends quand même le risque ! Pour qui est l’ancrage ? Alors déjà, quand je dis que c’est «une technique pour ceux qui pensent trop», en fait je pense qu’elle sera utile pour à peu près tout le monde ! Si vous venez sur ce site pour trouver plus de sérénité, alors vous avez sûrement un grand besoin d’apprendre et surtout de pratiquer cette technique de l’ancrage.

«Ancrage», «être ancré», « s’enraciner »… ça veut dire quoi tout ça?? Être ancré, c’est être connecté à la terre. C’est habiter complètement ce corps qui est le nôtre et accepter de vivre notre vie ici sur terre. Couper les liens d’attachement. Aujourd’hui, je vous propose deux exercices pour couper les liens d’attachement conscients ou non qui nous relient aux autres.

Ces deux méthodes vont vous permettre de couper les liens toxiques entre vous et l’autre personne tout en conservant les liens d’amour. Il est bon de les appliquer régulièrement ou dès que le besoin se fait ressentir. Il n’est pas rare de ressentir immédiatement les bienfaits ou de constater des changements dans les jours suivants comme la résolution d’un problème, une sensation de paix, des nouvelles inattendues d’une personne. Cependant, il arrive parfois qu’il fallut plus de temps et persister dans la pratique avant d’obtenir des résultants selon l’intensité du lien qui vous relie à la situation problématique et votre capacité à lâcher prise.

Une fois ces techniques faites, il est nécessaire de laisser les choses se faire en remettant vos soucis ou la relation en question entre les mains de l’univers. Les petits bonhommes allumettes de Jacques Martel : Comment sortir de nos relations toxiques ? Apprenez à gérer vos relations difficiles. Lâcher prise: comment enfin réussir à se libérer ? (Psychologie) - Bonheur et lâcher prise - Magazine santé, nutrition, psycho, etc. - Portail L'art du bonheur. On croit souvent que le lâcher prise consiste simplement à rester calme, à devenir zen. Mais le lâcher prise est beaucoup plus! Il s’agit d’une véritable vision de la vie qui cultive le courage d’accepter le changement et de nous abandonner face à ce que nous ne pouvons contrôler. Car c’est parfois en perdant quelque chose que nous trouvons beaucoup plus! Le lâcher prise consiste à être capable de modifier son regard sur le monde, à s’ouvrir à l’imprévu sans devoir se battre sans cesse.

Le lâcher prise rime aussi avec acceptation, pardon, et demande parfois de faire le deuil de ce à quoi l’on tient. Il vous a probablement été donné de rencontrer des personnes qui dirigeaient continuellement leur colère contre des détails qui vous paraissaient futiles. Mais une attitude aussi extrême n’est pas nécessaire pour s’emprisonner dans des pensées et des émotions négatives. Pensez un moment à vos activités et à vos préoccupations. . • Réalisez un objectif et dépassez vos limites personnelles. 1. 2. LÂCHER-PRISE ET LE DÉTACHEMENT. © Par Richard Thibodeau, auteur du livre « Votre vie… reflet de vos croyances » Éditions Quebecor et du livre « Au-delà des croyances » du même éditeur. Un grand nombre de gens se sentent coupables s'ils ne font pas quelque chose pour régler leurs problèmes.

Ils sont incapables de lâcher-prise ou de vivre du détachement. Parce qu’ils n’ont pas de solutions immédiates, ils s’inquiètent, tournent en rond, doutent d'eux-mêmes. Malheureusement, la plupart du temps le problème reste sans solution parce que les méthodes utilisées pour le solutionner ne fonctionnent pas. Souvent ce que l’on croit être le problème est un symptôme. Pensez à quelques-uns des problèmes que vous avez et posez-vous la question : depuis combien de temps est-ce que j'entretiens ces problèmes en appliquant des solutions qui ne fonctionnent pas?... C'est quoi lâcher-prise et vivre du détachement pour vous?... Bien sûr qu'il y a des situations où c'est nécessaire de vivre du détachement et du lâcher prise.

Réagir face aux gens en COLÈRE. 6 erreurs fatales avec un manipulateur. Sylvaine Pascual – Publié dans Entretenir des relations saines A la lecture du Guide de survie aux abrutis vous avez identifié dans votre entourage personnel ou professionnel un énergumène dont les comportements excessivement manipulateurs rendent votre relation sacrément nauséabonde.

Le problème, c’est que cette amanite phalloïde de la relation est proche de vous. Et ça génère en vous tout un tas de sentiments confus et contradictoires qui se traduisent par des envies bienveillantes de sauver la relation. Vous avez tout essayé. Vous avez fait preuve d’empathie, vous avez fixé vos limites, fait des demandes assertives, exploré vos émotions… Ayant conscience de votre part de responsabilité dans vos relations, vous avez même fait un max d’introspection pour comprendre comment vous vous y prenez pour obtenir une relation aussi peu satisfaisante. Et rien à faire, en sa présence, vous vous remettez en question, vous vous sentez mal… Cette personne est vraiment fortiche. Dossier : Pervers narcissique. Les traits dominants et récurrents chez le pervers narcissique sont : un esprit vindicatif, une tendance à la mythomanie, à la paranoïa, un pouvoir de conviction pouvant entraîner de nombreux dommages collatéraux, des personnes qui se compromettent pour lui, un acharnement comparable à celui d'un jusqu'au-boutiste qui voudrait, en outre, donner l'image de lui d'un martyr, persécuté par la personne qu'il est déterminé à éliminer définitivement des scènes sociale, privée et professionnelle !

Quitte à déployer une énergie démesurée à transgresser les terres de sa victime, à spolier ses jardins secrets, à semer les graines de la discorde, de la suspicion dans son entourage, à pratiquer la politique de la terre brûlée, pour sortir indemne et victorieux.Martiale O'BRIEN La communication perverse est au service de cette stratégie. Elle est d'abord faite de fausses vérités. Par la suite, dans le conflit ouvert, elle fait un recours manifeste, sans honte, au mensonge le plus grossier.