background preloader

Geo Politique

Facebook Twitter

Turquie 2013. Occupy Gezi du 28 juin 2016 - France Inter. Aujourd’hui, dans Affaires Sensibles, les manifestations de juin 2013 en Turquie.

Turquie 2013. Occupy Gezi du 28 juin 2016 - France Inter

À intervalle régulier, ces derniers mois, la Turquie s’invite au cœur de l’actualité : frappée par des attentats récurrents, confrontée à l’arrivée de milliers de réfugiés, en guerre contre les kurdes du PKK, soupçonnée de fermer les yeux sur les activités de l’Etat Islamique. Une fois encore, la Turquie, ce pays entre deux rives, à la croisée de l’Occident et de l’Orient, la tête en Europe, le corps en Asie, se retrouve au centre des grands enjeux de notre temps. Un pays qui a surtout longtemps fait figure de pôle de stabilité face à un Moyen-Orient dévasté par les guerres, et de modèle pour un possible entre démocratie et Islam.

Qu’en est-il de la Turquie intérieure ? Massoud, le dernier guerrier. Le 9 septembre 2001 mourait en Afghanistan le commandant Ahmad Chah Massoud, deux jours avant les attentats sous fausse bannière du Pentagone et du World Trade Center.

Massoud, le dernier guerrier

Issu d’une famille aisée qui l’avait scolarisé dans un lycée français de Kaboul, Massoud parlait assez bien le français, comme on peut l’entendre dans la séquence ci-dessous (extrait de Une vallée contre un empire, documentaire de Christophe de Ponfilly et Jérôme Bony, 1981) : Il était francophile et entretenait de bonnes relations avec la France. En avril 2001, il fut invité au Parlement européen à Strasbourg à l’initiative de sa présidente française, Nicole Fontaine. Migration humaine. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Migration humaine

Solde migratoire en 2008 Une migration humaine est un déplacement du lieu de vie d’individus. C'est un phénomène probablement aussi ancien que l’humanité. Les statistiques officielles évaluent entre 185 et 192 millions le nombre de migrants internationaux pour les années 2000[1], pour les personnes ayant quitté leur pays pour vivre et se fixer dans un autre pays pour au moins un an. Ce nombre augmente de 2 % par an[réf. nécessaire]. Les statistiques montrent que les très grandes vagues migratoires ont récemment diminué, au profit d'une tendance à l'immigration choisie favorable à l'exode des cerveaux et compétences des pays pauvres, au détriment de ces derniers. Carte de la migration humaine selon des études ADN. Définition[modifier | modifier le code] Les données archéologiques et paléoanthropologiques indiquent que l’Homme est apparu en Afrique. Les flux migratoires sont classés selon leurs mobiles. Il y a 5000 ans (3 000 av.

Revues. Ces intellectuels qui tissent un islam progressiste. « J’ai une maison fissurée, que j’ai cru être une belle demeure, mais elle commence à prendre l’eau, le vent de partout et menace de s’écrouler.

Ces intellectuels qui tissent un islam progressiste

Les pierres de taille de départ me plaisent, donc je la déconstruis au sens où je prends pierre par pierre et je la rebâtis pour en faire un beau palais. » C’est par le recours à une métaphore que Ghaleb Bencheickh, physicien et islamologue érudit, empoigne son sujet. La figure de style n’est pas neutre. Elle vise, en bravant les tensions du présent, à tisser de manière positive l’avenir de l’islam. Dans le déluge médiatique qui a suivi l’assassinat de nos confrères de Charlie Hebdo le 7 janvier, blessure aussitôt ravivée par l’attentat antisémite ignoble survenu dans un Hyper Cacher, on ne compte plus les fois où il a été affirmé que ces meurtres ont été perpétrés « au nom de l’islam ».

Ne convient-il donc pas d’interroger les penseurs de cette religion ? Michel Onfray est resté sourd à cet appel. Quand des femmes décryptent le Coran. Un oeil sur la planète - Maroc : Le voile ou le bikini ? Qui sont les barbares de "Daech", l'Etat islamique ? De quoi l'Etat islamique est-il le nom ?

Qui sont les barbares de "Daech", l'Etat islamique ?

Entité monstrueuse qui est née sur les décombres du conflit syrien (180.000 morts), cette organisation terroriste est le symptôme de la maladie qui ronge le Moyen-Orient. Nihiliste et millénariste, elle est le résultat terrifiant de la vacuité politique dans cette région, où les mouvements qui ont suscité un espoir, du panarabisme aux révoltes arabes de 2011, se sont jusqu'ici soldés par un échec.

Elle dit aussi l'abandon de l'Occident, qui a préféré détourner les yeux pendant que le monstre grossissait. Les décapitations des otages, terribles mises en scène de la barbarie, qui se sont succédé, ont laissé l'Occident hébété au point que Barack Obama a d'abord confessé qu'il n'avait "pas de stratégie face à l'Etat islamique". Ces actes barbares ont fini par fournir - enfin - un prétexte aux Etats-Unis et à leurs alliés, soutenus par les opinions publiques, pour réagir et intervenir. 1Comment est né l'Etat islamique ?

Conseil national de la Résistance iranienne. 9 septembre 2001, l'assassinat du commandant Massoud. « La nouvelle génération n’est plus surprise de voir une femme rabbin » Afghanistan : traduire, c'est trahir. Iran : en finir avec les sanctions.