background preloader

Marketing territorial

Facebook Twitter

Support MT Annie Chanu. Territoires : donnez-nous des raisons de vous croire. Lorsque les territoires entrent dans l’univers du marketing, ils doivent, nous le savons, faire leurs les principes du marketing privé. En règle générale pourtant, ils ont plutôt tendance à ne prendre dans ces principes que ce qui les arrangent, laissant de côté ce qui les gênent. Or, en oubliant comment fonctionne le marketing traditionnel, impossible de rendre efficient le marketing territorial.

Prenons, au hasard, la notion de « crédibilité ». Les glissements de sens ou les interprétations sont multiples dans les collectivités. Le marketing repose, entre autres, sur la notion dite du « Reason to believe » ou du « permis de croire ». Notre sport favori : cataloguer ! Tout part du positionnement choisi. Culture du risque versus culture de la vision Pourquoi les collectivités veulent-elles faire croire au lieu de donner à croire ? Une notoriété pour rassurer, une crédibilité pour confirmer Une seule piste : se fonder sur ce que représente le territoire. Voir aussi : Le culte de l’attractivité. Depuis quelques années, l’attractivité est devenue une préoccupation constante des élus et de ceux qui les conseillent, qu’ils soient en charge d’une ville, d’une région ou d’un pays. Il faut attirer des entreprises, des activités, des cadres, des personnes « créatives », des étudiants, bref, tout ce qui est censé contribuer à la croissance économique et à la création d’emplois.

En revanche, personne ne semble envisager d’encourager la venue de migrants pauvres, y compris lorsqu’il s’agit d’étudiants, ou de personnes en situation de réinsertion sociale. Certaines politiques d’attractivité misent sur des incitations financières directes, telles que des exonérations fiscales importantes pour les entreprises ou des salaires très élevés offerts à des professionnels reconnus dans leur domaine. Très coûteuses, ces politiques ont des résultats assez aléatoires en dehors de certaines villes, régions ou nations que l’on est de plus en plus amené à considérer comme des paradis fiscaux. Le marketing territorial expliqué aux débutants en 8 étapes. Il y a des notions plus délicates à expliquer que d’autres. Soit parce qu’elles sont complexes.

Soit parce que vos interlocuteurs pensent déjà tout savoir. Le marketing territorial est souvent dans ce cas. Parfois confondu avec une simple opération de communication ou régulièrement réduit à la création d’une marque, il mérite pourtant que l’on prenne quelques minutes pour l’expliquer de nouveau. Tentative ici même … Commencer par le commencement, voici une bonne idée, non ? En effet, je me suis surpris à constater que la plupart de mes billets sur le marketing territorial entraient parfois trop directement dans le détail. D’abord, rappelons une définition : Ensuite, notons que le marketing territorial est, en somme, assez simple à comprendre : il suffit juste de répondre aux 8 questions suivantes :Que souhaite vendre le territoire ?

Reprenons ces 8 questions dans le détail : 1 > Que souhaite vendre le territoire ? 2 > A qui veut-il vendre ? 3 > Face à quels concurrents est-il ? PPT - Gollain - Le marketing territorial et l'attractivité des territoires.