background preloader

Réseaux sociaux et enseignement

Facebook Twitter

Utiliser twitter en classe de 3e. Utilisation pédagogique de Twitter. Profs et élèves sur les réseaux sociaux : « éviter la confusion public et privé » On parle souvent des changements induits par les réseaux sociaux dans les relations familiales, moins des contacts entre profs et élèves. Aux Etats-Unis, la Virginie et le Missouri ont décidé d’interdire les liens "d’amitié" entre profs et élèves sur Facebook et Twitter. En France, nous n’en sommes pas là. Pour en parler, Ados 3.0 a interviewé Nadya Benyounes, prof doc, formatrice, en contact à la fois avec des ados et des profs, et très active sur Twitter (@nbenyounes) où sa veille sur les TICE est suivie par plus de 2 300 personnes. Le fait que des élèves et des profs soient « amis » sur Facebook ou Twitter est-il fréquent ?

Il y a certainement des changements dans les relations, mais il n’est cependant pas si fréquent que les profs et élèves soient « amis » sur les réseaux sociaux. Souvent, on observe de la réticence de part et d’autre. Quels liens profs et élèves peuvent-ils tisser sur les réseaux sociaux ? Les ados s’intéressent de plus en plus à Twitter. Like this: J'aime chargement… Utilisation des médias sociaux en classe. Si plusieurs enseignants croient que les médias sociaux ouvrent la porte à une panoplie de problèmes, il faut bien reconnaître que la médaille a deux côtés et que ces puissantes ressources peuvent devenir des outils pédagogiques très utiles, rapides et qui engagent les élèves dans leurs apprentissages.

(Voir aussi mon billet sur le déblocage des MS à l’école) Les médias sociaux ne sont pas une mode, c’est un mode de vie pour la grande majorité de nos jeunes. Introduction à l’utilisation des médias sociaux de façon sécuritaire et pédagogique. « Une fois qu’on a divulgué une chose sur le Web, on perd tout contrôle sur ce qu’il en adviendra » Sébastien Deschamps, Revue Enfants-Québec, avril 2012 Explication du phénomène des MS d’un point de vue pédagogique. Par Judith Cantin, conseillère pédagogique en intégration des TIC à la CSSMI. Présentation : Apprendre à l’ère des médias sociaux Affiche pour la classe à télécharger ! Les jeux sur www.education-medias.ca. Réseaux sociaux: «Prof, j'ai accepté une élève en ami sur Facebook et je l'ai vite regretté»

Les nouvelles générations de professeurs (25-30 ans) et leurs élèves ont un point commun: ils appartiennent tous à la génération C, celle des «Digital Natives». Ceux pour qui Youtube, MSN Live Messenger et bien sûr Facebook sont des évidences plus que des outils. Selon une étude IFOP de novembre 2012, 77% des 18-24 ans ont un compte Facebook, pour 62% des 25-34 ans. L’occasion de se retrouver sur le réseau social après les cours? Nous avons posé la questions aux internautes de 20 Minutes. Si le numérique a fait son entrée en classe, en privée, les professeurs préfèrent encore garder leur distance.

«Si je les ajoute en ami, je sape mon autorité» «Ils n’ont pas à connaitre ma vie privée et je n’ai pas à connaitre la leur». Pendant sa première année, @MsieurLeProf, prof d’anglais de 24 ans, n’avait pris aucune précaution. Il en a même profité pour les sensibiliser à «la notion de confidentialité». «Pour l’administration, ça n’a pas l’air d’exister» * Le prénom a été modifié. Réseaux sociaux à l’école : mieux vaut éduquer qu’interdire. 30 juillet 2015 | 09:58 Les réseaux sociaux font dorénavant partie de la vie, je ne vous apprends rien là. On y associe souvent le concept d’identité numérique, mais on peut aussi parler d’identité « tout court », puisque l’un ne va pas sans l’autre bien souvent, surtout chez les jeunes.

Pourtant, la communication sur les réseaux sociaux nécessite toutes sortes d’apprentissages et le milieu scolaire est assurément un terreau idéal pour cela, en plus de pouvoir profiter de ses avantages pour moderniser les techniques d’enseignement. Voici quelques niveaux d’influence de ces réseaux sur le système d’éducation. Des parents branchés Si les jeunes sont branchés, il ne faut pas oublier que bien des parents le sont aussi. À l’inverse, certains ont vécu de mauvaises expériences. De nombreuses écoles (secondaires surtout) et presque toutes les commissions scolaires possèdent aussi leur page Facebook publique pour y diffuser des nouvelles et échanger avec leur communauté.

De la cyberintimidation. Utiliser les réseaux sociaux en classe : quels objectifs pédagogiques? by Lau Juin on Prezi. Twitter et Facebook en classe. De nombreux directeurs d'école jugent qu'il est maintenant temps de permettre aux élèves de «tweeter» en classe et d'utiliser davantage les nouveaux outils technologiques, comme le iPad, malgré une certaine résistance du corps enseignant. «Le monde de l'éducation est en retard par rapport aux nouvelles technologies. On est en mode "rattrapage". C'est normal, dans un sens, parce que le milieu scolaire a toujours été conservateur. Mais là, on est prêt à prendre le virage technologique», croit Jean Robitaille, directeur de l'école secondaire Armand- Corbeil, située à Terrebonne sur la Rive-Nord de Montréal.

Ce directeur d'école en est un «techno». Abonné à différents blogues et réseaux sociaux, il communique par Twitter avec ses élèves et ces derniers ont également accès à sa page Facebook. M. «Si un outil technologique est utilisé à des fins pédagogiques, c'est permis. Une solution au décrochage? «Il faut s'adapter à nos élèves et aller les rejoindre là où ils sont, dit-elle. Comment utiliser Facebook en classe ? Le réseau social le plus utilisé par les élèves est peu exploité par le personnel enseignant. Comment utiliser cet outil de manière innovante et sécurisée en classe ?

Franco Bouly/Flickr Utiliser Facebook en cours ? La plupart des enseignants n’y songent même pas. Ils pensent ne pas avoir une maîtrise de l’outil suffisante de l’outil ou craignent de « perdre le contrôle ». Ce guide vous propose des ressources et des pistes pour exploiter de manière sécurisée le potentiel éducatif du réseau social le plus utilisé par les étudiants.

Protéger la confidentialité des données personnelles Beaucoup d’enseignants hésitent à utiliser Facebook en classe car ils ne souhaitent pas que les élèves aient accès à leurs informations personnelles. Il existe pourtant des moyens simples de communiquer via un profil Facebook avec les étudiants, sans mettre en danger la confidentialité de ses informations personnelles. Utiliser les fonctionnalités de Facebook à des fins pédagogiques. Les réseaux sociaux dans l'enseignement.