background preloader

Bases de données

Facebook Twitter

The Differences Between SQL Server and Oracle Database YouTube. Oracle vs Microsoft SQL Server : quel est le meilleur RDBMS ? Oracle et Microsoft SQL Server sont les deux principaux systèmes de gestion de bases de données relationnelles.

Oracle vs Microsoft SQL Server : quel est le meilleur RDBMS ?

Ces deux systèmes présentent plusieurs différences majeures, susceptibles d’influencer le choix des entreprises. Découvrez quelles sont ces différences. CREATE PROCEDURE (Transact-SQL) Crée un Transact-SQL ou common language runtime (CLR) procédure stockée dans SQL Server, Base de données Azure SQL, Azure SQL Data Warehouse et Parallel Data Warehouse.

CREATE PROCEDURE (Transact-SQL)

Les procédures stockées ressemblent aux procédures d'autres langages de programmation, car elles peuvent : accepter des paramètres d'entrée et retourner plusieurs valeurs sous la forme de paramètres de sortie à la procédure ou au lot appelant ;contenir des instructions de programmation qui exécutent des opérations dans la base de données, y compris l'appel d'autres procédures ;retourner une valeur d'état à une procédure ou à un lot appelant pour indiquer une réussite ou un échec (et la raison de l'échec).

Utilisez cette instruction pour créer une procédure permanente dans la base de données actuelle ou d’une procédure temporaire dans le tempdb base de données. Atteindre exemples simples pour ignorer les détails de la syntaxe et obtenir un exemple de base de procédure stockée. Créer une procédure stockée. Cette documentation est archivée et n’est pas conservée.

Créer une procédure stockée

SQL Server 2016 and later Cette rubrique explique comment créer une procédure stockée Transact-SQL à l'aide de SQL Server Management Studio et de l'instruction Transact-SQL CREATE PROCEDURE. Les bases de données, un enjeu majeur. Apparues il y a de nombreuses années, elles ne sont pas prêtes de disparaitre.

Les bases de données, un enjeu majeur

Elles deviennent omniprésentes, et dans tous les domaines. Elles servent à stocker des volumes de données en constante progression et de manière exponentielle, leurs usages sont de plus en plus variés, il en va de même pour les outils servant à les exploiter. Tous les types de données sont stockés, des informations utilisateurs, des images en passant par des informations de cartographie ou au morphing pour la reconnaissance faciale.

L’évolution rapide du web et des applications mobiles génère des quantités de nouvelles données, et a amené un besoin pour des moteurs de stockage très simples et faciles à mettre en œuvre. What’s the difference between SQL Server and MySQL? Les bases NoSQL gagnent en popularité, mais restent loin derrière Oracle. En 2015, comme en 2014, Oracle est la base de données qui a créé le plus de bruit sur le web, nous apprend le classement DB-Engines Ranking.

Les bases NoSQL gagnent en popularité, mais restent loin derrière Oracle

D’ailleurs, comme le titre la société, « Oracle est le système de base de données de l’année », rappelant ainsi que dans un monde où les données s’accumulent, dans des formats différents, le monde relationnel a encore la cote, du côté des professionnels, et qu’Oracle, avec sa complexité et sa vaste base installée dans les entreprises, truste l’essentiel des discours. Ce classement DB-Engines repose en fait sur un indice de popularité qui prend en compte plusieurs critères glanés sur le Web : le nombre de mentions sur le Web, sa présence dans Google Trend, la fréquence des discutions, le nombre d’offres d’emploi et de profils spécialisés sur la technologie, et évidemment, sa présence sur les réseaux sociaux. MySQL vs SQL Server : quelles sont les différences. SQL Server et MySQL font assurément partie des bases de données relationnelles les plus connues du marché des SGBDR.

MySQL vs SQL Server : quelles sont les différences

Si aucune ne se détache clairement l’une de l’autre, il apparait toutefois que la base de Microsoft peut constituer le meilleur choix pour certains cas d’usage ou certaines configurations… et vice-versa. MySQL est par exemple un excellent choix pour les environnements multi-plateformes car la base peut fonctionner à la fois sur Windows, UNIX et Linux. SQL Server, de son côté, est un choix presque naturel pour les DSI ayant déjà opté pour du Windows, ou encore pour ceux qui ont besoin d’effectuer des analyses de données pointues ou doivent migrer certaines de leurs workloads depuis leur datacenter vers Azure.

Voici donc les principales différences : Microsoft SQL Server : fonctions et prix. Que signifie Système de gestion de base de données ? - Définition par WhatIs.com. Un système de gestion de base de données (SGBD), parfois appelé uniquement gestionnaire de base de données, est une solution qui permet à un ou plusieurs utilisateurs de créer et d’accéder à des données contenues dans une base de données.

Que signifie Système de gestion de base de données ? - Définition par WhatIs.com

Le SGBD prend en charge les requêtes des utilisateurs ainsi que celles provenant d’autres programmes pour qu’ils n’aient pas à comprendre où la données se situent physiquement sur le support de stockage et, dans le cas d’un système multi-utilisateurs, qui d’autres peut également accéder aux données. En gérant les requêtes des utilisateurs, le SGBD garantit l’intégrité des données (s’assure qu’elles soient toujours disponibles et qu’elles soient organisées de façon cohérente) ainsi que la sécurité (s’assure que seulement ceux disposant des privilèges d’accès puissent accéder aux données).

Quel SGBD relationnel correspond le mieux à vos besoins ? Nous avons vu les différences entre les divers types de SGBD disponibles : relationnel, NoSQL et NewSQL/In-Memory.

Quel SGBD relationnel correspond le mieux à vos besoins ?

Nous allons maintenant aborder les solutions de SGBD disponibles. Dans cet article, nous allons étudier les SGBD relationnels (SGBDR) leaders sur le marché. Les trois grands SGBD relationnels. Bien choisir son type de base de données. Le système de gestion de base de données (SGBD) est aujourd'hui au coeur des systèmes opérationnels et analytiques.

Bien choisir son type de base de données

En effet, si les données constituent l'élément vital de l'entreprise, le SGBD est l'organe qui permet de les stocker, de les administrer, de les sécuriser et de les mettre à la disposition des applications et des utilisateurs. Il existe cependant de nombreux types de SGBD sur le marché, offrant chacun leurs propres avantages et inconvénients. Les bases de données relationnelles, ou SGBDR, sont devenues la norme en informatique il y a plus de 30 ans, avec l'apparition de serveurs économiques et assez puissants pour rendre ces produits largement utilisables et relativement abordables. Performances des SGBD.