background preloader

La prise d'ampleur du tourisme durable ses dernières années

Facebook Twitter

Premier réseau de tourisme équitable & solidaire. Ppt_13_11_2014_v2_2014-11-14_11-20-7_927. Ecotourisme : Derrière la façade verte. Le développement exponentiel du tourisme va de pair avec une dégradation tout aussi exponentielle et souvent irréversible de l’environnement.

Ecotourisme : Derrière la façade verte

Heureusement, le tourisme se met aussi à l’écologie. Aussi appelé tourisme de nature, l’écotourisme, qui est apparu il y a quelques décennies, connaît une progression de 20 % par an. Ce type de tourisme représenterait 1 % du tourisme en France. L’écotourisme tient avant tout à protéger et valoriser les espaces naturels en danger en réinvestissant l’argent du tourisme local dans la préservation et l’entretien de ces espaces. Il s’efforce de prévenir les impacts négatifs, autant sur les populations locales que sur l’environnement.

Dans de nombreux pays notamment sur le continent Africain, l’intégration des préoccupations de préservation de l’environnement dans les projets d’aménagement touristique a conduit au classement et à la protection de certains sites naturels à des fins scientifiques, écologiques et touristiques. Impacts négatifs. Bretagne Durable - n°8 - été 2013. Edito Petit jeu estival : tapez « où partir cet été en Bretagne ?

Bretagne Durable - n°8 - été 2013

» sur un moteur de recherche. Résultat : outre les liens commerciaux à destination des traditionnelles agences de voyages pas vraiment responsables, de nombreuses questions tapissent les forums à la découverte d’écrins de nature, de « bons plans écolos » en famille, d’habitats insolites… Note: La Bretagne, destination-phare du tourisme responsable. Tourisme : remise de l’Ecolabel Européen à 17 nouveaux établissements bretons, le 9 décembre à Dinan / Actualités. Tourisme : remise de l’Ecolabel Européen à 17 nouveaux établissements bretons, le 9 décembre à Dinan AFNOR remettra l’Ecolabel Européen à 17 nouveaux établissements touristiques bretons, récompensant ainsi leur démarche environnementale.

Tourisme : remise de l’Ecolabel Européen à 17 nouveaux établissements bretons, le 9 décembre à Dinan / Actualités

Cette remise de certificats aura lieu lors de la Journée Technique Régionale sur l’innovation environnementale, le 9 décembre 2014 à Dinan. Seul label écologique officiel commun à tous les pays membres de l'Union Européenne, l’Ecolabel Européen récompense les établissements et services les plus respectueux de l’environnement. Pour l’obtenir, les hébergements touristiques doivent suivre des mesures écologiques strictes et précises qui leur permettent de diminuer leur impact environnemental : réduction de la consommation d’énergie et d’eau, tri sélectif des déchets, utilisation de produits biologiques, équitables ou locaux, sensibilisation de la clientèle et du personnel à l’urgence écologique….

Srt2. La Bretagne première région française pour ses hébergements éco-labellisés. Les parcs naturels rayonnent en régions - L'Echo Touristique. Boostés par la quête d'authenticité des voyageurs, les parcs naturels régionaux ont réalisé récemment qu'ils devaient aussi se penser comme des opérateurs touristiques.

Les parcs naturels rayonnent en régions - L'Echo Touristique

Depuis le 2 octobre, le parc naturel régional du Golfe du Morbihan est devenu le 50e PNR (parc naturel régional) français : paysages, richesse écologique, mais aussi patrimoine architectural et culturel, car contrairement à un parc national, inhabité, un parc régional inclut villages et habitants. Un atout réel pour la région. Créés en 1967, pionniers du développement durable, les PNR ont cessé, depuis 20 ans, de voir leur attractivité augmenter, poussant leur fédération à engager en 2007 une réflexion sur la manière de continuer à préserver le patrimoine tout en développant le tourisme. Vers_un_tourisme_durable_guide decideurs_pnue.

Les chiffres clés. Results_HIFR_VSNCF_26102012.pdf. Harris Interactive France. News Les Français et « le tourisme responsable » Sondage Harris Interactive pour Voyages-sncf.com / Routard.com dans le cadre des Trophées du Tourisme Responsable 2012 Enquête réalisée en ligne du 6 au 10 septembre 2012.

Harris Interactive France

Echantillon de 1959 individus représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus, à partir de l’access panel Harris Interactive. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e). Paris, le 26 octobre 2012 - Les Trophées du tourisme responsable ont vocation à faire connaître et récompenser les acteurs qui se mobilisent pour un tourisme plus respectueux de l’environnement et des hommes.

2011_07_Xavier_Pavie_-_Pour_un_tourisme_responsable_-_EHLITE_juil_2011.pdf. La Bretagne confirme son engagement pour un tourisme durable. De nombreux acteurs du tourisme breton se sont réunis à Vannes le mercredi 21 novembre, à l’initiative du CRT Bretagne et de l’Ademe, avec pour objectif d’échanger et de mutualiser les expériences sur l’engagement environnemental des différentes structures et organisations du secteur.

La Bretagne confirme son engagement pour un tourisme durable

La journée était organisée autour de différents thèmes (déchets, déplacement, communication, etc.) qui ont permis aux intervenants de faire émerger nombre d’initiatives locales et d’en savoir un peu plus sur l’envie et les besoins des futurs visiteurs. Un évènement éco-conçu Tout commence par un évènement éco-conçu car il n’y pas de tourisme engagé et cohérent sans actes concrets. Dans son discours d’ouverture, Michael Dodd’s, directeur du CRT Bretagne, explique et spécifie les choses.

La tendance est au voyage durable. De nombreux touristes font le choix de vacances respectueuses de l'environnement et des populations locales.

La tendance est au voyage durable

Malgré l'engouement, le secteur a du mal à se mettre d'accord sur un système de certification. Voyager solidaire et écolo. L'idée fait son chemin dans la tête de nombreux touristes. Cette pratique porte un nom très tendance: le «tourisme durable». Conjoncture : Cet été, la tendance est au voyage durable. Tourisme responsable en France : où en sont les pratiques. Accueil > Tourisme responsable en France : où en sont les pratiques ?

Tourisme responsable en France : où en sont les pratiques

Tourisme écoresponsable : la Bretagne à la pointe. Que font les touristes français en France ? Le tourisme en France n’est pas qu’international, loin de là.

Que font les touristes français en France ?

Certes, les Français se plaisent à voyager à l’étranger mais beaucoup choisissent de rester dans l’Hexagone pour découvrir les régions avoisinantes et leurs différentes attractions. En 2012, nous avons effectué plus de 180 millions de voyages en France contre 22 millions à l’étranger. Et nous dépensons chaque année près de 100 milliards d’euros, soit deux fois plus que les touristes étrangers. Il faut dire que le territoire français présente des paysages à la fois divers et variés, la France ne se limitant pas à la métropole mais à tous ses territoires situés de par le monde, le tout bien sûr avec un patrimoine mondialement reconnu. Que font donc les Français lorsqu’ils visitent leurs pays ? La plage de Cannes en été. Les Français aiment visiter la France. Interview Jean Viard Sociologue, directeur de recherche au CNRS au Centre de recherches politiques de Sciences Po. Tourisme responsable en France : le point avec Julien Buot de l'ATES. Voyageons-Autrement continue ses interviews européennes au travers de rencontres avec des acteurs du tourisme solidaire.

Tourisme responsable en France : le point avec Julien Buot de l'ATES

L’Italie et l’Espagne ont déjà partagé leur vision. Regardons maintenant ce qu’il se passe chez nous, dans notre chère et douce France. L’une des premières destinations touristiques au monde, un patrimoine culturel, naturel, historique immense, des paysages d’une beauté à couper le souffle, des traditions régionales fortes, ancrées… la France fait rêver, la France collectionne les reconnaissances mondiales. Les chiffres de la consommation responsable : les produits de consommation courante. Face à la multiplication des produits verts, 74% des consommateurs souhaitent, selon Ethicity, une information sur l’impact environnemental des produits achetés...

Des résultats qui sont confirmés par l’étude internationale NMI : les Français arrivent en tête des consommateurs pour qui la présence d’un label environnemental augmente la probabilité d’achat (pour 56% d’entre eux), devant les Espagnols (43% - au niveau de la moyenne européenne), les Américains (38%) et les Britanniques (33%). problème : dans le même temps 65% des Français trouvent, selon Ethicity, qu’il y a trop de labels pour les produits durables, de sorte que ces labels peinent à jouer efficacement leur rôle de repère.

Chiffres clés de l'écotourisme en France - Salon du Tourisme de Bretagne.