Surveillance

Facebook Twitter

Loppsi : la police va bien utiliser ses super logiciels espions. Government plans increased email and social network surveillance. Ministers are to introduce a new law allowing police and security services to extend their monitoring of the public's email and social media communications, the Home Office has confirmed.

Government plans increased email and social network surveillance

It is expected that the new system will allow security officials to scrutinise who is talking to whom and exactly when the conversations are taking place, but not the content of messages. Labour tried to introduce a similar system using a central database tracking all phone, text, email and internet use but that was ditched in 2009. It followed concerns raised by internet service providers and mobile phone operators over the project's feasibility, and anxieties over who would foot the bill. The coalition's proposals are likely to be introduced in the Queen's speech on 9 May and will centre on internet service providers gathering the information and allowing government intelligence operatives to scrutinise it. One MP predicted that the law would face a tough passage through parliament. Censorship is inseparable from surveillance. There was a time when you could censor without spying.

Censorship is inseparable from surveillance

When Britain banned the publication of James Joyce's Ulysses in the 1920s and 1930s, the ban took the form on a prohibition on the sale of copies of the books. Theoretically, this entailed opening some imported parcels, and it certainly imposed a constraint on publishers and booksellers. It was undoubtedly awful. But we've got it worse today. Protester sues police over surveillance database.

An 87-year-old man is launching a landmark lawsuit against police chiefs who labelled him a "domestic extremist" and secretly recorded his political activities in minute detail.

Protester sues police over surveillance database

Lawyers for John Catt are due to open the legal action at the high court on Thursday against a clandestine police unit that has been at the centre of controversy over its undercover infiltration of political groups. Catt, who has no criminal record, was "shocked and terrified" when he discovered that police had kept a detailed record of his presence at more than 55 demonstrations over a four-year period. The police had detailed how the Brighton pensioner took out his sketchpad and made drawings of demonstrations he attended. Also logged were slogans on his clothes and details of his appearance, such as "clean-shaven".

His legal action threatens to deal another blow to the secretive National Public Order Intelligence Unit, which has been covertly monitoring protesters since 1999. Fichez les tous ! Ce mercredi, dans une relative discrétion, l'Assemblée nationale a adopté un texte permettant de ficher la quasi totalité de la population française.

Fichez les tous !

Dénommé "Fichier des gens honnêtes", il contiendra les données privées de 60 millions de personnes. Un tel fichier a déjà existé dans l'histoire. En 1940. Le vrai danger, ce n’est pas Orwell, c’est Kafka. C'est un enregistrement "terrifiant, d'après l'Express, qui se l'est procuré et qui l'a mis en ligne.

Le vrai danger, ce n’est pas Orwell, c’est Kafka

La réunion où Matthieu Tenenbaum fut convoqué dans le bureau de Christian Husson, directeur juridique de Renault, pour se voir accuser, à tort, d'espionnage, est révélateur de la paranoïa qui a gagné un certain nombre de responsables, tant publics que privés, ces dernières années. On avait déjà eu un bon exemple de cette paranoïa avec l'enregistrement, lui aussi mis en ligne par L'Express, d'une autre réunion où trois responsables de Renault demandaient instamment à celui qui avait accusé les trois cadres d'espionnage de bien vouloir leur fournir les preuves de ses accusations, qui se sont avérées inexistantes. Entre temps, les trois cadres avaient été virés, et jetés à la vindicte médiatique. Cela fait plus de 10 ans maintenant que je m'intéresse à la montée en puissance de la société de surveillance.

Quand l’absence de “mobile” rend suspect. Le Parlement veut ficher les honnêtes gens. Le projet de ficher 60 millions de "gens honnêtes" oppose sénateurs et députés.

Le Parlement veut ficher les honnêtes gens

Un gros requin de l’intrusion. En partenariat avec WikiLeaks, OWNI révèle le fonctionnement de FinFisher, l'une de ces redoutables armes d'espionnage utilisées par les États.

Un gros requin de l’intrusion

Description technique, mode d'emploi détaillé et résultats... inquiétants. L’opération SpyFiles initiée par WikiLeaks, et dont OWNI est partenaire, permet de révéler les noms des entreprises qui fournissent des chevaux de Troie aux services de police et de renseignement. C’est-à-dire ces systèmes introduits sur des disques durs, des fichiers, sur des messagerie et capables – pour les plus redoutables – d’espionner l’utilisateur en temps réel. Simple comme une clef USB. Les services de renseignement seront-ils épargnés par la rigueur budgétaire ? Comme l'an dernier (+14%), la DGSE - les renseignements extérieurs - est l'un des rares organismes de défense dont les crédits sont en forte hausse, suivie de loin par la Direction de la protection et de la sécurité de la défense (DPSD), dont les crédits augmentent de 3,7%.

Les services de renseignement seront-ils épargnés par la rigueur budgétaire ?

Ancienne sécurité militaire, la DPSD est spécialisée dans le contre-espionnage et la sécurité des personnels et installations relevant de la défense nationale. Priorité est donnée aux services de renseignement depuis la publication du Livre blanc de 2008, qui fixe les grandes lignes de la politique de défense. Les autorisations d'engagement de la DGSE s'élèvent ainsi à 592,8 millions d'euros pour 2012, contre 543,3 millions l'année précédente, selon un rapport de la Commission des Affaires étrangère et de la Défense du Sénat. Loppsi. La surveillance massive d’Internet révélée. En partenariat avec WikiLeaks, OWNI révèle l'existence d'un nouveau marché des interceptions massives, permettant d'écouter toutes les télécommunications à l'échelle d'une nation.

La surveillance massive d’Internet révélée

Ses acteurs vendent leurs produits en Europe, aux États-Unis et à des dictatures. Mouchard sans frontière. Pendant plusieurs années, la société française Amesys a permis à la dictature du colonel Kadhafi d'espionner les communications Internet de ses opposants installés en Libye.

Mouchard sans frontière

Mais aussi de personnalités vivant en Europe ou aux États-Unis. Ils sont poètes, journalistes, écrivains, historiens, intellectuels, et ont entre 50 et 70 ans. La carte d’un monde espionné. OWNI en partenariat avec Wikileaks vous propose cette carte interactive permettant d'identifier toutes les sociétés à travers le monde qui développent et vendent des systèmes d'interception massives. Depuis le mois de septembre dernier, OWNI, en partenariat avec WikiLeaks et cinq autres médias, a mis à jour les activités et les technologies des sociétés – souvent proches des services de renseignement et des institutions militaires – à l’origine de ce nouveau marché de l’interception massive.

Pour une part très significative, ces industriels discrets sont implantés dans des démocraties occidentales. Ils fournissent en matériels d’écoutes et d’interception de masse leur propre gouvernement mais aussi de nombreuses dictatures. Ces matériels appartiennent à cinq grandes catégories : Facebook et Blackberry tout contre les émeutiers. Déterminé à punir tous les casseurs du Royaume-Uni, le gouvernement britannique pourrait profiter de l'aubaine pour imposer des mesures particulièrement coercitives vis-à-vis des télécommunications. Morpho, n° 1 mondial de l’empreinte digitale. Fichons bien, fichons français ! L'identification par empreinte digitale est un marché en plein boom. Ses leaders mondiaux sont français... mais ne vendent guère en France. Le gouvernement a donc décidé de sévir. La proposition de loi sur la protection de l’identité, qui va créer un fichier de 45 millions de “gens honnêtes” et de leurs empreintes digitales (voir Vers un fichage généralisé des “gens honnêtes”) ne vise pas qu’à lutter contre l’usurpation d’identité, comme le reconnaît son auteur, le sénateur Jean-René Lecerf :

Vers un fichage généralisé des “gens honnêtes” Pour lutter contre l'usurpation d'identité, qui représente moins de 15 000 faits constatés chaque année, le projet de carte d'identité biométrique sécurisée propose de ficher 45 millions de Français. La future carte d’identité, débattue au Parlement ce 7 juillet, reposera sur la création d’un “fichier des gens honnêtes” (sic) répertoriant les noms, prénoms, sexe, dates et lieux de naissance, adresses, tailles et couleurs des yeux, empreintes digitales et photographies de 45 millions de Français voire, à terme, de l’ensemble de la population.

11 députés votent le fichage de 45 millions d'honnêtes gens. Les députés ont voté hier en fin de journée, la proposition de loi relative à la carte nationale d’identité sécurisée. Cette carte nationale d’identité organise le fichage administratif de 45 millions de personnes de plus de 15 ans en France.

Une proposition de loi qui aura été votée en session extraordinaire, un 7 juillet, dans un hémicycle fort de 11 députés. Les réseaux sociaux au service de la société de surveillance. Un smartphone, ça sert à prendre ton cousin en photo à sa soirée d'anniversaire pour la mettre sur Facebook. Ça sert aussi à mettre en ligne des images de hooligans en fureur pour essayer de les identifier. La dénonciation et le témoignage à charge sont des procédés courants dans le processus judiciaire. Toutefois, lorsqu’ils ne se passent plus dans la sphère confidentielle et encadrée du bureau d’un officier de police mais sur des sites publics, au nom de la citoyenneté, ils peuvent prêter à caution. C’est ce qui se passe à Vancouver, au Canada. Patrol watches Texas-Mexico border - from pub in Australia. The United States has unveiled an unlikely weapon in its battle against drugs gangs and illegal immigrants at the Texas-Mexico border - pub-goers in Australia.

The drinkers are the most far-flung of a sizeable army of hi-tech foot soldiers recruited to assist the border protection effort. Anyone with an internet connection can now help to patrol the 1,254-mile frontier through a network of webcams set up to allow the public to monitor suspicious activity. Nicolas Sarkozy a créé 44 fichiers policiers. La France, championne d’Europe de la surveillance des télécommunications. Des sprays à ADN dans les rues d’Amsterdam. Tribune Libération (janvier 2011) : Ficher, filmer, enfermer, vers une société de surveillance ? - Fondation Copernic.

Managers, espionnez vos salariés depuis votre smartphone. Plus la délinquance baisse, plus la violence augmente » Article » OWNI, Digital Journalism. Lois sécuritaires : 42, v’la les flics ! » Article » OWNI, Digital Journalism. La frénésie sécuritaire est une “stratégie suicidaire” » Article » OWNI, Digital Journalism.

Vidéosurveillance

Videoprotection. Thaïlande : Cyber Scout, une cyberpolice ? · Global Voices. L'essentiel - Faut-il développer la vidéosurveillance ? - lagazette.fr. Affaire des fiches. Safari et la (nouvelle) chasse aux Français - BUG BROTHER - Blog LeMonde.fr. Cybersurveillance : la DGA nie, mais ment - BUG BROTHER - Blog L. Sur Internet, une autorité saura que vous êtes un chien. Amazon joue Big Brother, je m’en réjouis - Transnets - Blog LeM. Little Brothers contre Big Brother. Sécurité ou vie privée ? Le vent tourne (vidéo) - BUG BROTHER - Economie de surveillance. Prochaine étape : “hacker” la société de surveillance « Internet.