Streaming & P2P

Facebook Twitter

Truly Decentralized BitTorrent Downloading Has Finally Arrived. BitTorrent is branded as a peer-to-peer technology, but despite this label the downloading process still relies heavily on central servers.

Truly Decentralized BitTorrent Downloading Has Finally Arrived

In the first place there are the BitTorrent search engines and indexes such as The Pirate Bay and isoHunt. These are needed to search for content and to grab the .torrent file one needs to download a file. Le créateur de BitTorrent veut réinventer le streaming en P2P - L'idée de faire du streaming en P2P n'est pas nouvelle, loin s'en faut.

Le créateur de BitTorrent veut réinventer le streaming en P2P -

Il y a déjà de nombreuses années que les premières technologies ont fait leur apparition, notamment en France avec la société 1-Click qui avait diffusé certains matchs de Roland Garros en peer-to-peer. Mais ce sont les Chinois qui dominent aujourd'hui véritablement le marché. Xunlei, PPLive, PPStream, QQLive, UUSee ou encore Tudou sont des noms bien connus y compris en occident.

Les amateurs de sport trouvent en effet dans ces logiciels les moyens de regarder gratuitement la plupart des matchs de football ou des rencontres de tennis lors des Grand Chelems. La TV néerlandaise s'essaie à la diffusion de contenus via BitTo. Longtemps, le peer-to-peer fut exclusivement associé au piratage.

La TV néerlandaise s'essaie à la diffusion de contenus via BitTo

Les ayants droit poussaient régulièrement les politiques à considérer cette technologie comme un moyen fort pratique pour contourner la législation sur le droit d'auteur. Si ce dernier point est une réalité, il serait illusoire de penser que cet outil n'a servi qu'au téléchargement illicite. En effet, de nombreux contre-exemples sont venus contredire la vision quelque fois binaire de l'industrie culturelle sur les réseaux d'échange. Dernier exemple en date, le coup de pouce inattendu du gouvernement britannique : le Trésor britannique a mis plusieurs fichiers torrent afin de permettre aux citoyens britanniques de savoir comment le gouvernement a dépensé l'argent du contribuable depuis deux ans.