Net Neutrality

Facebook Twitter

ARCEP

La mort d'internet se confirme un peu plus à Bruxelles. Souvenez-vous.

La mort d'internet se confirme un peu plus à Bruxelles

C'était en mars dernier. Sans grand bruit, la Commission Européenne réunissait à Bruxelles près d'une quarantaine de grands patrons des télécoms : Steve Jobs (Apple), Xavier Niel (Free), Stéphane Richard (Orange), Jean-Phillipe Courtois (Microsoft), Jean-Bernard Lévy (Vivendi), Stephen Elop (Nokia),.. La réunion avait pour but de demander aux industriels comment, selon eux, "assurer au mieux les investissements de très haut niveau du secteur privé nécessaires pour le déploiement des réseaux haut-débit de prochaine génération pour maintenir la croissance d'internet".

La Commission souhaite en effet rendre possible l'objectif fixé par l'Agenda Numérique de l'Europe, qui prévoit que tous les Européens aient accès à Internet à 30 Mbps minimum d'ici 2020, et au moins la moitié d'entre eux à 100 Mbps. Neutralité: le Sénat la joue soft » Article » OWNI, Digital Journalism. Alors que l'Assemblée s'empare tout juste du problème, le Sénat vient de rendre un rapport d'information sur la neutralité du net, déclinée en version ultra-allégée.

Neutralité: le Sénat la joue soft » Article » OWNI, Digital Journalism

Organisée en novembre dernier, la table ronde du Sénat sur la neutralité “des contenus et des réseaux” vient de faire l’objet d’un rapport d’information; l’occasion de revenir sur les thématiques abordées – en particulier les téléviseurs connectés-, mais aussi de faire un point, en ces temps d’agitation parlementaire, sur la conception toute particulière que les sénateurs Pierre Hérisson (UMP), Catherine Morin-Desailly (UC) et Bruno Retailleau (NI), en charge de la réflexion, proposent pour le concept de neutralité. En dehors de la distinction surprenante opérée entre les contenus et les réseaux (voir “Neutralité: le Sénat place les contenus au cœur des débats“), on peut ainsi noter que la distorsion de la neutralité des réseaux n’est plus présentée comme une éventualité, mais comme une évidence.

Neutralité du net : les conclusions de la mission parlementaire. En attendant la publication du rapport définitif prévu à la mi-mars, les députées Corinne Erhel (PS) et Laure de la Raudière (UMP) ont présenté à la Commission des affaires économiques un rapport d'étape de leur mission d'information sur la neutralité d'Internet et des réseaux.

Neutralité du net : les conclusions de la mission parlementaire

Le texte est encore confidentiel, mais ses grandes lignes ont été détaillées devant la Commission le 26 janvier dernier. Elles confirment que le rapport, établi après la consultation d'une centaine de personnes, semble être de grande qualité. Ce qu'il faudra confirmer à la lecture du rapport final, qui vient compléter un rapport du gouvernement , un rapport de l'ARCEP , et un futur rapport de la Commission européenne . Laure de la Raudière a ainsi résumé les principaux axes envisagés pour définir dans la loi la neutralité du net : Business model de l’Internet: des moments noirs à venir ? Nous avons de la chance en France, d’avoir Free, qui a forcé les opérateurs de télécommunications traditionnels à adopter des modèles tarifaires forfaitaires, non basés sur l’usage.

Business model de l’Internet: des moments noirs à venir ?

Pour comprendre comment cela est possible, il faut rappeler l’un des papiers fondateurs de l’Internet, si ce n’est le premier, publié en 1961 par Leonard Kleinrock, « Information flow in Large Communication Network« . Kleinrock s’intéressait à un problème simple : quel est le meilleur protocole pour faire communiquer deux ordinateurs entre eux. Ric Besson a décidément un peu de mal avec les concepts fondateurs du Net. La neutralité du Net semble être un concept de plus en plus fumeux pour les fournisseurs d’accès français.

ric Besson a décidément un peu de mal avec les concepts fondateurs du Net

Les débats qui se tenaient l’année dernière à l’ARCEP ne laissaient rien présager de bon, mais après l’affaire Orange / Cogent / Megaupload / reste du monde, aujourd’hui, un nouveau pas semble franchi par SFR pour flinguer un peu plus l’Internet français. Mais est-ce réellement SFR qui tire les ficelles ? Interconnexion : OVH dit non au peering payant de SFR. Si la récente affaire entre le fournisseur d’accès Orange et l’opérateur de transit IP Cogent a fait couler beaucoup d’encre, une nouvelle polémique pointe le bout de son nez entre OVH et SFR cette fois-ci.

Interconnexion : OVH dit non au peering payant de SFR

Dans un message publié sur les forums destinés aux clients de a société, Octave Klaba, fondateur et directeur technique d’OVH, laisse entendre que SFR souhaiterait entamer des « discussions » autour de la mise à niveau de l’interconnexion directe (peering privé) entre les réseaux de l’opérateur et celui de l’hébergeur. « Il y a 2 jours, nous recevons un e-mail de la part de SFR disant ‘on souhaite discuter avec vous sur l’évolution du peering privé’ (…) Ce que veut dire en substance ‘on souhaite vous facturer le peering’ (…) » , commente Octave Klaba. Cogent, le MégaProblème d'Orange.

Il n'a pas été question que d'économie numérique, hier, à la conférence de presse organisée par Orange.

Cogent, le MégaProblème d'Orange

Après avoir annoncé l'acquisition de 49% du capital de Dailymotion, le directeur général de France Télécom, Stéphane Richard, a confié à un journaliste de 01Net que le service juridique de son entreprise s'apprêtait attaquer la Cogent «pour dénigrement» . L'opérateur enclencherait alors une phase plus agressive dans le conflit qui l'oppose depuis des années à ce géant des télécommunications, dont le PDG a accusé Orange d'abuser de sa position dominante en bridant la bande passante de ses abonnés sur certains sites Internet -- et notamment les sites clients de Cogent. Orange-Dailymotion: le retour de la théorie des tuyaux. Le progrès technologique a toujours raison.

Orange-Dailymotion: le retour de la théorie des tuyaux

On sourirait aujourd’hui à l’évocation de commentateurs qui, au 1er octobre 1967 alors que la télévision en couleurs faisait son apparition, lui prédisaient un modeste avenir et assuraient qu’ils resteraient fidèles au noir et blanc. Mais sourit-on encore lorsqu’on se souvient que TF1, première chaîne européenne en termes d’audience, affirmait que la TNT ne verrait pas le jour, espérant ainsi empêcher l’émergence de nouveaux opérateurs qui prendraient leur part du gâteau publicitaire?

La télévision numérique terrestre a vu le jour et TF1, qui pensait avoir raison seule contre tous, a dû rattraper le terrain perdu. Lorsqu’Orange s’invite au capital de Dailymotion (49%) avec en perspective une acquisition totale dans deux ans, on n’est pas dans le cas précis face à une révolution technologique de même ampleur. Dailymotion / Orange.

Content Providers Must Pay, Says France Telecom - Tech Europe. Orange et Megaupload crient tous deux victoire, actualité Tech & Net : Le Point. Depuis mi-janvier, Orange et Megaupload se livrent une guerre sans merci, chacun estimant que l'autre est responsable des lenteurs de connexion exaspérantes subies par les clients haut débit de l'opérateur français.

Orange et Megaupload crient tous deux victoire, actualité Tech & Net : Le Point

Le fournisseur de transit Cogent, qui transporte les données de Megaupload dans le monde et donc aussi vers Orange, soutient le site hongkongais et accuse l'opérateur français d'abus de position dominante. Alors qu'Orange a annoncé des poursuites judiciaires contre Cogent, Megaupload veut soutenir son fournisseur de transit. "Nous n'avons pas peur d'une confrontation légale avec Orange, nous n'avons rien à cacher", explique une porte-parole du groupe, Bonnie Lam, qui précise : "De nombreux experts juridiques confirment que les pratiques actuelles d'Orange sont illégales. (...) Nous voulons nous assurer que la neutralité du Net devienne une réalité pour les utilisateurs français. " Orange et Megaupload affirment avoir gagné.

Télécoms : le gendarme mis au pas. C’est quasiment chose faite : le gouvernement disposera bientôt d’un siège chez le régulateur des télécoms , l’Arcep.

Télécoms : le gendarme mis au pas

En l’espèce, un commissaire du gouvernement. L’amendement-surprise devait être voté hier soir par les députés. Et il crée beaucoup d’émoi en dépit des dénégations, mercredi, de son instigateur, le ministre de l’Industrie, Éric Besson : «Ce n’est ni une mise sous tutelle ni une remise en cause de l’indépendance de l’instance.» Sidération du monde des télécoms et de la gent politique, d’abord en raison de la rapidité avec laquelle le gouvernement a dégainé : rien n’a filtré du dessein du ministre jusqu’à mercredi.

L’amendement a été accroché à un texte technique lundi, trois jours avant le débat. Les entreprises du CAC 40 prônent la neutralité du net. Dans les futures discussions parlementaires autour de la régulation de la neutralité du net, c'est une position qui devrait avoir du poids. Fondé en 1970, le Club Informatique des GRandes Entreprises Françaises (Cigref) a rejeté dans un communiqué "l'idée de l'instauration d'un principe de péage conduisant à créer un Internet à plusieurs vitesses, en fonction des volumes, des capacités du réseau, du temps ou d'autres critères discriminants et remettant en cause le principe de neutralité du Net".

Or le Cigref regroupe une centaine de très gros groupes industriels français et européens de tous secteurs (banque, assurance, énergie, distribution, industrie, services...), dont l'ensemble des entreprises du CAC 40. Dans ce communiqué (.pdf), le Cigref dit craindre notamment "que la remise en cause de la neutralité du Net aboutisse à freiner le développement de l'e-commerce".

Net neutrality around the world

Il est crucial de préserver la neutralité du Net ! « La neutralité du Net ». Ce concept obscur est l'essence même du Net tel que nous le connaissons. Dans l'environnement numérique, elle est la garantie de la libre concurrence, de l'innovation et des libertés fondamentales. Why you should care about network neutrality. - By Tim Wu - Slat. « Tout le monde a intérêt à transformer Internet en Minitel » Héberger ses vidéos sur YouTube ou utiliser un compte Hotmail, est-ce encore Internet ? A l'origine, le net a la particularité d'être un réseau où rien n'est centralisé, où les données ne sont pas stockées dans un seul et même endroit.

Or pour Benjamin Bayart, président de FDN (French Data Network) , le plus vieux fournisseur d'accès Internet français, cette structure est en danger. Selon lui, un ensemble de décisions politiques, économiques et techniques tendent à transformer, depuis quelques années, Internet en réseau finalement proche du Minitel. Parallèlement il dénonce les atteintes à la neutralité du net . Notamment par les projets de loi de filtrage actuellement en préparation par le gouvernement français : Loi Création et Internet, Charte de confiance, etc.

Neutralité du Net, liberté d’expression sur Internet  Lors des Rencontres Mondiales du Logiciel Libre, une table ronde était organisée sur le thème “Neutralité du Net, liberté d’expression sur Internet”. Parmi les intervenants figuraient le patron de FDN, le co-fondateur de la Quadrature du Net et des représentants de l’APRIL et de DéputésGodillots. Mise à jour : la deuxième partie de la vidéo a [...] Lors des Rencontres Mondiales du Logiciel Libre, une table ronde était organisée sur le thème “Neutralité du Net, liberté d’expression sur Internet”. Parmi les intervenants figuraient le patron de FDN, le co-fondateur de la Quadrature du Net et des représentants de l’APRIL et de DéputésGodillots. Benjamin Bayart : « La neutralité du net, un pilier des libertés. Le 30 mars dernier, SFR, filiale de Vivendi, résiliait le contrat de collecte de FDN (French Data Network) , le plus vieux fournisseur d'accès Internet (FAI) français.

Vengeance politique ou non (FDN s'est opposé publiquement à la loi Création et Internet), selon le président de l'association, Benjamin Bayart, cette affaire soulève surtout deux points : l'état du marché des télécoms ( lire partie 1 ) et la question fondamentale de la neutralité des réseaux . Quel est le lien entre votre affaire et la neutralité du net ? _ Vivendi est en train de purger Internet de ses derniers morceaux indépendants pour bien s’assurer que le Minitel 2.0 puisse s’imposer . Que Vivendi, qui est un opérateur de contenus, décide de ce que doit être le marché des télécoms, ce n'est pas normal. Benjamin Bayart : « On sera filtré, mais en plus on sera taxé » Christian Paul : « Il faut inscrire le principe de neutralité dans le droit français » Quand NKM découvre la neutralité des réseaux avec … 30 ans de re. NKM : "La neutralité du Net est un principe plutôt qu'un credo" Comité sur la neutralité d'Internet : une imposture ? - Actualit.

La neutralité aspartame du rapport de NKM. Colloque de l'Arcep - Quasi-neutralité. Les enjeux de la neutralité des reseaux. « Dans ce rapport, ce qui saute aux yeux, c’est l’incompétence » La neutralité du Net, un débat pressant avant une loi. Nathalie Kosciusko-Morizet voit flou sur la neutralité du net - Un rapport sur la neutralité du net demandé par l'Assemblée. Aidons les députés UMP sur la question de la neutralité du résea. Eric Besson, la neutralité du Net et les autoroutes de l'information. Neutralité du net : seuls les lobbys qui payent peuvent en débattre ! Le gouvernement veut sacrifier la neutralité du Net. Table ronde Net Neutrality à la Cantine : pourquoi est-ce nécess. Free entend imposer la neutralité du net avec Free Mobile - Nume.

Internet du futur : vers un “cahier des charges” Reparlons un peu de neutralité du net. Qu'appelle-t-on la "neutralité du Net" ? Vidéo : Neutralité du Net, liberté d’expression sur Internet (MA. Extrait du livre La bataille Hadopi : La neutralité du réseau de. La net-neutralité en une animation. Un principe discordant.