background preloader

Innovation

Facebook Twitter

Ma "big interview" dans Technikart. En décembre dernier, le magazine Technikart a publié la "big interview de Henri Verdier" dont Cap Digital a mis en ligne une version PDF.

Ma "big interview" dans Technikart

Mais le texte n'est pas encore disponible sur la toile. Or, à la relecture, ce dialogue avec Olivier Malnuit couvre une grande part des problèmes économiques et sociaux qui brident encore le développement de cette industrie. C'est pourquoi je suis heureux de le partager avec vous. Henri Verdier, il y a dix ans, les start-up croulaient sous les investissements. Faut-il bâtir une filière de l'innovation ?

Il y a un sujet, d'apparence technique, que je voudrais partager avec mes lecteurs. Il porte sur la politique industrielle française. Ayant découvert, ces dernières années, l'efficacité de la "coopétition", le gouvernement encourage désormais différentes formes d'organisation industrielle impliquant les acteurs, grands et petits. C'est plutôt bien, naturellement. C'est ainsi que les Etats Généraux de l'Industrie qui se sont tenus l'année dernière ont abouti à la mise en place d'une politique de filières, 11 filières parmi lesquelles les technologies de l'information, de la communication et des services.

C'est ainsi aussi que le Commissariat général aux investissements d'avenir (le "Grand emprunt") a annoncé la création de quelques "Instituts de recherche technologique" et vient de lancer un appel à propositions. Je suis globalement favorable à cette politique. Ce phénomène n'est enfermé dans aucune filière.

The Fallacy of Protectionism. This is the latest in a series of fallacies. For previous posts, choose from the below: The Fallacy of Binary Collaboration: ( ) The Fallacy of Incomplete Logic: ( ) The Fallacy of Old World PR: ( ) Les mécanismes de la créativité. Par Rémi Sussan le 13/10/10 | 6 commentaires | 5,945 lectures | Impression Wired a récemment publié les extraits d’une conversation entre deux des penseurs les plus radicaux de la technologie contemporaine, Kevin Kelly et Steven Berlin Johnson.

Les mécanismes de la créativité

On ne présente plus Kevin Kelly. Cofondateur de Wired, Kelly est l’un des “gourous” de la Silicon Valley depuis plus de deux décennies. Quant à Steven Berlin Johnson, déjà plusieurs fois mentionné dans nos colonnes, il a dirigé l’un des premiers magazines en ligne, Seed Magazine, et a écrit le délicieux Tout ce qui est mauvais est bon pour vous dans lequel il cherche à démontrer, de manière tout à fait convaincante, que les productions culturelles les plus méprisées par les élites intellectuelles (séries télé, jeux vidéos et même reality shows) seraient en fait les facteurs de l’augmentation générale du QI constaté au cours du dernier siècle, ce qu’on appelle “l’effet Flynn”.

L’inventeur génial n’existe pas ! La technologie, c’est la vie. Il faut favoriser l'innovation et non la repetiti. Mars 2005 Ancien moine bénédictin, et aujourd'hui consultant, Didier Long déplore la perte d'idéal et d'utopie dont sont victimes le capitalisme et les entreprises.

Il faut favoriser l'innovation et non la repetiti

Il s'appelait frère Marc. Il pesait alors cinquante kilos. Pendant dix ans moine bénédictin à la Pierre-qui-Vire dans le Morvan, il a prié, étudié et travaillé. Tombé amoureux, Didier Long a quitté en 1995 le monastère, et retrouvé son prénom. Après votre sortie du monastère, vous avez été plongé dans le monde de l'entreprise, sans préparation. Malgré cette continuité, certains aspects ont dû vous étonner ?

Management de l'innovation

Innover en 2010. Recherche scientifique : l’innovation nait de la liberté ! « I. Freemium. Brevets & innovation. Quelques idées reçues qui constituent des freins à l’innovation. L’innovation en France et ses freins culturels – 1ère partie. La mort d'Archimède, gravure d'après Pier Francesco Mola [Flashback GRI: je profite de l'été pour donner une nouvelle actualité à cet article publié en mai 2010] Voici le premier volet d’un article en deux parties consacré à une curieuse et dramatique contradiction française entre, d’une part, le discours officiel qui porte aux nues l’innovation industrielle et, d’autre part, la réalité vécue par les salariés inventeurs découragés et démotivés par de multiples freins culturels et structurels.

Comment démotiver un inventeur salarié ? Vous êtes un ingénieur hautement qualifié et expérimenté au sein d’un grand groupe industriel. Après des années d’efforts et sans compter votre temps, vous inventez un procédé qui permettra à votre entreprise d’obtenir un avantage stratégique sur ses concurrents tout en réalisant une économie sur chacun des produits qu’elle commercialise.

Conscient de l’intérêt stratégique de votre découverte, vous faites part de votre invention à votre hiérarchie. 1. 2. L’innovation en France et ses freins culturels – 2e partie. [Flashback GRI: je profite de l'été pour donner une nouvelle actualité au 2e volet article publié en mai 2010 - il peut être lu indépendamment du 1er] Voici le deuxième volet d’un article consacré aux problèmes structurels et culturels qui affectent l’innovation en France.

L’innovation en France et ses freins culturels – 2e partie

Suite à la mise en ligne de la première partie, j’ai reçu des témoignages édifiants en droite ligne avec la « fiction » intitulée Comment démotiver un inventeur salarié ?